L'atelier (la leçon)

Résumé de l'activité

Les enfants vont jouer l'histoire de Daniel

Déroulement de la leçon

1 Bienvenue

2 Jeu du verset biblique

3 Histoire

4 Questions

5 Partage et prière

6 L'atelier

7 Rangement avec les enfants

Explication de l'atelier

Enfants de 6 à 8 ans

Optionnel
Au préalable, vous pouvez faire des exercices d’échauffement avec les enfants, sur les émotions et gestes : Tu te mets face au mur et lorsque je te dis : « Un deux, trois : tu es en colère, tu te retournes et tu montres que tu es en colère. Puis, tu te retournes face au mur et je te redis une autre émotion etc. ».

Liste des émotions et autres  
Tu as peur, tu es malade, tu es fatigué, tu es triste, tu as mal, tu réfléchis, tu es content, tu es déçu, tu es surpris etc.

Positionnement
Les enfants sont debout en cercle et vous en faites partie.

Consignes aux enfants

  • Etends tes bras à l’horizontale, sur les deux côtés, tu ne dois pas toucher tes voisins.
  • Recule-toi un peu si nécessaire.
  • Baisse les bras.
  • Mime tous les gestes des personnages que je vais faire, pendant l’histoire.
  • Silence.
  • On commence.

Histoire

Darius trouva bon d'établir sur le royaume cent vingt satrapes, qui devaient être dans tout le royaume = bras étendu de part et d'autre.

Il mit à leur tête trois chefs, dont l'un d'entres eux était Daniel = montrez-vous du doigt et tournez sur vous-même.

Daniel surpassait les chefs et les satrapes = montrez vos biceps, parce qu'il y avait en lui un esprit supérieur = montrez le ciel et le roi pensait à l'établir sur tout le royaume = montrez que vous réfléchissez.

Alors les chefs et les satrapes cherchèrent une occasion d'accuser Daniel = froncez les sourcils. Mais ils ne purent trouver aucune occasion = index qui dit non, ni aucune chose à reprocher = hausser les épaules, parce qu'en Daniel, on ne voyait chez lui ni faute = index qui dit non, ni rien de mauvais = tête qui dit non.

Et ces hommes dirent = mains sur les hanches, froncez les sourcils.  Il faut que l'on fasse une loi qui soit contre son Dieu = dire oui de la tête en fronçant les sourcils.

Puis, ces chefs et ces satrapes se rendirent auprès du roi = tournez-vous sur la droite et marchez un tour de cercle, et lui parlèrent ainsi = faites une révérance. Roi Darius, vis éternellement ! Tous les chefs du royaume, les intendants, les satrapes, les conseillers, et les gouverneurs sont d'avis qu'il soit publié un édit royal = faites comme si vous aviez un parchemin ouvert devant vous, avec une défense sévère = faites bouger l'index, dans l'espace de trente jours, que quiconque adressera des prières = joignez les mains à quelque dieu ou à quelque homme, excepté à toi, ô roi Darius = faites une révérence, sera jeté dans la fosse aux lions = faites rugir des lions. Maintenant, ô roi, confirme la défense = montrez l'index dans une paume de main et écris le décret, afin qu'il soit irrévocable, selon la loi des Mèdes et des Perses, qui est immuable. Là-dessus le roi Darius écrivit le décret et la défense = faites le geste d'écrire.

Lorsque Daniel sut que le décret était écrit, il se retira dans sa maison = tournez vers la gauche et marchez un tour de cercle, où les fenêtres de la chambre supérieure étaient ouvertes dans la direction de Jérusalem; et trois fois le jour il se mettait à genoux, il priait, = mettez-vous à genoux et il louait son Dieu, comme il le faisait auparavant.

Alors ces hommes entrèrent = faites 10 pas sur la droite et ils trouvèrent Daniel qui priait et invoquait son Dieu = montrez du doigt une direction.

Puis, ils se présentèrent devant le roi = mains croisés l'air fâchés et lui dirent au sujet de la défense royale = Mains sur les hanches N'as-tu pas écrit une défense portant que quiconque dans l'espace de trente jours adresserait des prières à quelque dieu ou à quelque homme, excepté à toi, ô roi, serait jeté dans la fosse aux lions ? Le roi répondit = dites oui avec la tête. La chose est certaine, selon la loi des Mèdes et des Perses, qui est immuable. 

Au roi Darius = mains sur les hanches : Daniel, l'un des captifs de Juda, n'a tenu aucun compte de toi = index qui dit non, ô roi, ni de la défense que tu as écrite, et il fait sa prière trois fois le jour = montrez le chiffre 3.

Le roi fut très affligé quand il entendit cela = soyez triste et mettez vos mains sur les joues; il prit à coeur de délivrer Daniel, et jusqu'au coucher du soleil, il s'efforça de le sauver = retournez-vous et faites 10 pas, puis revenez

Mais ces hommes insistèrent auprès du roi, qu'il applique la loi = mains sur les hanches. Alors le roi donna l'ordre qu'on amène Daniel, et qu'on le jette dans la fosse aux lions = tombez par terre.  (Relevez-vous)

Le roi prit la parole et dit à Daniel = mains jointes : Puisse ton Dieu, que tu sers avec persévérance, te délivrer!

On apporta une pierre et on la mit sur l'ouverture de la fosse = faites rouléer une pierre; le roi la scella de son anneau et de l'anneau de ses grands = serrez le point et l'appuyer en trouenant contre la paume de main. 

Le roi se rendit ensuite dans son palais = tournez vous sur la droite et faites un tour de cercle; il ne mangea pas = tête qui dit non et il ne put dormir tellement il était troublé = mettez-vous parterre, couché, tournez et retournez-vous.

Le roi se leva au point du jour = levez-vous et il alla précipitamment à la fosse aux lions = faites un tour de cercle sur la gauche.

En s'approchant de la fosse, il appela Daniel d'une voix triste = mettez vous à genou l'air triste, regardant parterre. Le roi prit la parole et dit à Daniel = mains sur les joues : Daniel, serviteur du Dieu vivant, ton Dieu, que tu sers avec persévérance, a-t-il pu te délivrer des lions ?

Et Daniel dit au roi : Roi, vis éternellement ! Mon Dieu a envoyé son ange et fermé la gueule des lions = faites le geste de fermer la geule des lions, qui ne m'ont fait aucun mal = tête qui dit non.

Alors le roi fut très joyeux = levez-vous et montrez de la joie, et il ordonna qu'on fît sortir Daniel de la fosse et on ne trouva sur lui aucune blessure = index qui dit non, parce qu'il avait eu confiance en son Dieu.

Le roi ordonna que ces hommes qui avaient accusé Daniel fussent amenés et jetés dans la fosse aux lions = montrez une direction, eux, leurs enfants et leurs femmes ; et avant qu'ils fussent parvenus au fond de la fosse, les lions les saisirent et brisèrent tous leur os = faites des lions affamés qui mangent.

Après cela, le roi Darius écrivit à tous les peuples, à toutes les nations, aux hommes de toutes langues, qui habitaient sur toute la terre = faites semblant d'écrire : J'ordonne que, dans toute l'étendue de mon royaume = montrez le bras devant-vous qui s'étend de gauche à droite, on ait de la crainte et de la frayeur pour le Dieu de Daniel. Car il est le Dieu vivant, et il subsiste éternellement; son royaume ne sera jamais détruit = index qui dit non, et sa domination durera jusqu'à la fin. C'est lui qui délivre et qui sauve, qui opère des signes et des prodiges dans les cieux et sur la terre = bras étendus en l'air pour adorer. C'est lui qui a délivré Daniel de la puissance des lions.

Enfants de 9 à 12 ans

Préparation du moniteur
  • Imprimez des photocopies pour les enfants du groupe des grands
  • Préparez des décors et accessoires pour vivre l'histoire
Mot du moniteur

Vous allez jouer l'histoire de Daniel et les lettres du mur, avec des costumes !

Explication

Script

Narrateur 1 : Le roi Darius, roi des puissants Mèdes et Perses, avait besoin de quelqu'un pour être le chef suprême de Babylone.

Darius : Je te choisis Daniel, car tu es courageux honnête et fidèle

Narrateur 2 : Les autres dirigeants étaient en colère. Ils ne pouvaient pas croire qu'un étranger avait été choisi parmi eux ! Ils ont élaboré un piège pour attraper Daniel.

Le satrape : Qu'allons-nous faire ? Nous ne pouvons pas laisser Daniel avoir un travail si important.

Un chef : Nous allons nous débarrasser de lui ! Allons chez le roi Darius et incitons-le à faire une loi qui fera que Daniel fasse quelque chose d'interdit de cette loi !

Le Satrape : Ah ! Ah ! Ah ! Ouai ! Mais quelle sorte de loi devrions-nous suggérer ? Je sais, quelque chose qui à voir avec la religion de Daniel et son Dieu.

Le chef : C'est une bonne idée ! Allons-y !

Narrateur 1 : Les Mèdes et les Perses adoraient plusieurs dieux, mais Daniel lui n'adore que le Dieu d'Israël, le seul vrai Dieu.

Narrateur 2 : Les dirigeants jaloux savaient que Daniel priait souvent son Dieu. Ainsi, avec les cœurs battant rapidement, les dirigeants sont allés au roi.

Le Satrape et le chef : O roi, vis pour toujours !

Le Satrape : Tous les dirigeants ont convenu que vous devriez faire une loi disant que pendant trente jours, personne ne devrait prier un autre dieu que vous.

Le chef : Et si quelqu'un désobéit à la loi, il devrait être jeté aux lions.

Darius : Oh, quelle bonne suggestion. Mes dirigeants doivent penser que je suis un grand roi, s'ils veulent cette loi. Bien sûr, je suis un très bon roi. Oui, j'aime cette idée.

Le chef : Cette loi devrait être écrite immédiatement !

Darius : (tête penchée) Très bien, je vais l'écrire.

Narrateur 1 : Les dirigeants regardent le roi Darius écrire la loi. Ils savaient qu'une fois la loi des Mèdes et des Perses écrite, elle ne pouvait jamais être changée.

Narrateur 2 : La loi a alors été lue à tout le monde dans le pays. Dès que Daniel l'a entendue, il se savait comme pris à un piège. Il devait alors faire un choix : soit abandonner ses prières quotidiennes à Dieu, soit être jeté aux lions.

Daniel : Que vais-je faire ? Je peux sauver ma vie en ne priant pas Dieu pendant trente jours ... Je pourrais sauver ma vie en priant secrètement dans ma tête .... Je sais, je pourrais trouver une cachette et prier là-bas ! Non, je sais ce que je dois faire !

Narrateur 1 : Daniel est entré dans sa maison. En haut, il alla dans la pièce de devant où il priait toujours. Il ouvrit la fenêtre qui faisait face à Jérusalem, son propre pays lointain.

Narrateur 2 : Daniel a prié Dieu de l'aider avec ce problème. Daniel n'a pas essayé de cacher sa prière, mais a prié comme il l'avait fait avant la nouvelle loi.

Le satrape : Regardez ! Daniel est là dans la fenêtre. Il prie, comme d'habitude.

Le chef : Oui, notre plan a fonctionné ! Vite, allons le dire au roi.

Narrateur 1 : Ils se précipitent pour le dire au roi Darius.

Le Satrape : Roi Darius, vis pour toujours. N'as-tu pas fait une loi disant que quiconque a prié un dieu ou un homme excepté toi pendant ces trente jours, devrait être jeté aux lions ?

Darius : Oui, je l'ai fait. Vous étiez ceux qui ont suggéré que je fasse une telle loi.

Le chef : Eh bien, Daniel, qui est l'un des Juifs capturés et amenés à Babylone il y a des années, ne tient aucun compte de votre loi. Il prie toujours son Dieu et trois fois par jour !

Darius : Comment est-ce arrivé ? Je dois trouver un moyen de changer la loi. Daniel est l'un de mes dirigeants préférés ! Je dois mettre fin à cette loi.

Narrateur 1 : Toute la journée, le roi Darius a essayé de trouver un moyen d'aider Daniel, mais cela ne servait à rien. Le roi Darius lui-même avait écrit la loi, et cela ne pouvait pas être changé.

Le Satrape : Roi, c'est maintenant le soir et vous devez appliquer la loi telle que vous l'avez écrite.

Le chef : Oui, Daniel doit être puni pour montrer aux autres qu'il a enfreint la loi. Il doit être emmené dans la fosse aux lions.

Darius : Je n'ai pas le choix. Daniel doit être amené à la fosse aux lions.

Narrateur 1 : Alors Daniel a été amené au bord de la fosse aux lions. Les lions affamés marchaient en avant et en arrière, rugissant.

Narrateur 2 : Bravement, Daniel a attendu. Ensuite, les hommes l'ont jeté.

Darius : Daniel, que le Dieu à qui vous êtes si fidèle vous sauve !

Narrateur 1 : Alors, à peine capable de regarder, Darius vit l'énorme pierre rouler sur l'entrée de la tanière.

Narrateur 2 : Alors le roi Darius a dû sceller la pierre avec sa propre bague, afin que l'on sache si la pierre aurait été déplacée dans une tentative de sauvetage. Puis le roi Darius est retourné au palais.

Darius : Il va vers une table garnie : J'ai pas faim ! Il se couche se tourne et se retourne ! Je n'arrive pas à dormir ! Je suis tellement inquiet pour Daniel. Qu'est-ce que j'ai fait ! Il pleure !

Narrateur 1 : Au premier signe du matin, il s'est dépêché de retourner à la fosse aux lions.

Narrateur 2 : Mais il s'est arrêté juste avant d'y arriver. Que verrait-il ? Son ami avait-il été mangé ? Il a crié ...

Roi Darius : Heu ! Daniel ! Est-ce que votre Dieu vous a sauvé ?

Daniel : O roi, vis pour toujours ! Je suis sauf. Dieu n'a pas laissé les lions me faire du mal !

Darius : Waou ! (S'adressant aux dirigeants) Je vous ordonne de faire sortir Daniel !

Le Satrape : Quoi ! Il n'est pas mort ?

Le chef : Comment cela se peut-il ?

Narrateur 1 : Les hommes qui avaient jeté Daniel dans la fosse l'ont maintenant tiré. Effectivement, il était complètement épargné par les lions.

Narrateur 2 : Après une joyeuse salutation, le roi Darius a émis un autre ordre ...

Darius : Vous les dirigeants là ! Vous avez accusé Daniel et maintenant je vous accuse. Vous serez jetés dans la fosse aux lions !

Le Satrape et le chef : Non Ahhhhh!...

Narrateur 1 : Et ainsi les dirigeants qui avaient essayé de piéger Daniel et le roi furent mangés par les lions. 

Darius : Dites à tous les gens de mon royaume que j'ai une nouvelle loi. Je commande que tout le monde de respecter le Dieu de Daniel. Car ce Dieu est vraiment le Dieu tout puissant !

Matériel
  • Personnages
  • Narrateur 1
  • Narrateur 2
  • Un satrape
  • Un chef
  • Darius
  • Daniel
  • Accessoires
  • Une corde
  • Des lions
Valeur de foi (objectif)
A choisir en cliquant sur imprimer
Prière créative
A choisir en cliquant sur imprimer
Jeux du verset biblique
A choisir en cliquant sur imprimer
Liens
---
Photos
---
Top