L'atelier (la leçon)

Résumé de l'activité

Les enfants vont jouer l'histoire entière ou inventer des scénarios de l'histoire

Déroulement de la leçon

1 Bienvenue

2 Jeu du verset biblique

3 Histoire

4 Questions

5 Partage et prière

6 L'atelier

7 Rangement avec les enfants

Explication de l'atelier

Enfants de 6 à 8 ans 

Préparation du moniteur
  • Demandez à une autre personne que vous, de lire le texte, sauf ce qui est en caractère gras.
Mot du moniteur

Vous allez vivre ce que tous les personnages ont vécu dans l’histoire !

Explication

Optionnel
Au préalable, vous pouvez faire des exercices d’échauffement avec les enfants, sur les émotions et gestes : Tu te mets face au mur et lorsque je te dis : « Un deux, trois : tu es en colère, tu te retournes et tu montres que tu es en colère. Puis, tu te retournes face au mur et je te redis une autre émotion etc. ».

Liste des émotions et autres  
Tu as peur, tu es malade, tu es fatigué, tu es triste, tu as mal, tu réfléchis, tu es content, tu es déçu, tu es surpris etc.

Positionnement
Les enfants sont debout en cercle et vous en faites partie.

Consignes aux enfants

  • Etends tes bras à l’horizontale, sur les deux côtés, tu ne dois pas toucher tes voisins.
  • Recule-toi un peu si nécessaire.
  • Baisse les bras.
  • Mime tous les gestes des personnages que je vais faire, pendant l’histoire.
  • Silence.
  • On commence.

Histoire 

A l'époque des juges, il y eut une famine dans le pays, il n'y avait plus rien a manger = haussement d'épaules, tête qui dit non. Un homme du nom de Elimelec, sa femme Naomi, et ses deux fils Machlon et Kiljon, de Bethléhem de la tribu de Juda, partit s'installer dans le pays de Moab = tournez-vous sur la droite et faites un tour de cercle complet. 

Arrivés au pays de Moab, ils s'y établirent. Malheureusement, Elimélec, le mari de Naomi, mourut = tombez par terre et elle resta avec ses deux fils. Ceux-ci, prirent des femmes moabites (filles étrangères, que les Israélites ne devaient pourtant pas épouser !) - l'une s'appelait Orpa et l'autre Ruth. Ils les épousèrent = mettre une bague au doigt et ils habitèrent là environ 10 ans. 

Machlon et Kiljon moururent aussi tous les deux = tombez par terre et Naomi avait perdu son mari et ses deux fils, asseyez-vous par terre, elle était triste = montrez de la tristesse.

Alors elle se leva = levez-vous, elle et ses belles-filles, afin de quitter le pays de Moab. En effet, elle y avait appris = main derrière une oreille que l'Eternel était intervenu en faveur de son peuple et lui avait donné  à mangé = faites semblant de manger. Elle partit de l'endroit où elle habitait, accompagnée de ses deux belles-filles, et elle se mit en route pour retourner dans le pays de Juda = tournez-vous vers la gauche et faites un demi-tour de cercle.

Naomi dit à ses deux belles-filles : « Allez, retournez chacune dans votre famille ! = montrez une direction. Que l'Eternel agisse avec bonté envers vous = mains en prière, comme vous l'avez fait envers vos maris avant qu'ils soient morts et envers moi ! Puis elle les embrassa = faites semblant d'embrasser sur la joue 2 fois. Elles se mirent à pleurer tout haut = pleurez pour de semblant et lui dirent : « Non = index qui dit non nous irons = index sur le buste avec toi = montrez un autre enfant vers ton peuple = montrez une direction ».

Naomi dit : « Retournez chez vous, mes filles = montrez une direction ! Pourquoi viendriez-vous avec moi ? = mains sur les hanches. Savez-vous que je ne peux plus avoir des fils qui puissent devenir vos maris ? = mains sur les hanches et l'air étonné Retournez chez vous, mes filles, allez-y ! = faites semblant de repousser quelqu'un. Je suis trop vieille pour me remarie =  imitez la démarche d'une vieille dame. Et même si je mettais au monde des fils = bras qui berce un bébé, attendriez-vous des années pour cela qu'ils soient adultes sans vous remarier entre temps ? = mains sur les hanches. Non = index qui dit non mes filles, je suis dans une grande amertume parce que l'Eternel est intervenu contre moi » = croisez vos bras. Elles se remirent à pleurer tout haut = faites semblant de pleurer. Orpa embrassa sa belle-mère, mais Ruth lui resta attachée.

Naomi dit à Ruth : « Tu vois, ta belle-soeur est retournée vers son peuple et vers ses dieux ; retourne chez toi comme elle ! = montrez uine direction ». Ruth répondit : « Ne me pousse pas à repartir loin de toi ! = index qui dit non. Où tu iras j'irai = montrez une direction, où tu habiteras j'habiterai = tête qui dit oui ; ton peuple = montrez une direction sera mon peuple = index sur le coeur et ton Dieu = montrez le ciel sera mon Dieu = index qui montre le coeur. La voyant décidée à l'accompagner, Naomi cessa d'insister et accepta qu'elle vienne avec elle = acquiessez de la tête.

Elles firent ensemble le voyage jusqu'à leur arrivée à Bethléhem = tournez-vous à gauche et marchez un demi cercle. Lorsqu'elles entrèrent dans Bethléhem, toute la ville fut dans l'agitation à cause d'elles = soyez agité. Les femmes disaient : « Est-ce bien Naomi ? = mains sur les hanches ». Elle leur dit : « Ne m'appelez pas Naomi, appelez-moi Mara, car le Tout-Puissant m'a remplie d'amertume = montrez de la déception. J'étais dans l'abondance à mon départ = relevez le buste et l'Eternel me ramène les mains vides = repliez-vous les mains pendantes. Pourquoi m'appelleriez-vous Naomi ? = haussement d'épaules, après que l'Eternel a provoqué mon malheur ? » = montrez de la tristesse.

Naomi avait un parent de son mari. C'était un homme puissant = montrez vos muscles et riche = frottez vos doigts du clan d'Elimélec qui s'appelait Boaz.

Ruth dit à Naomi : « Laisse-moi aller ramasser des épis abandonnés dans un champ, = signe de pitié aux yeux duquel je trouverai grâce ». Elle lui répondit : « Vas-y, ma fille » = faites le cigne d'aller avec la main.

Ruth alla ramasser des épis dans un champ, derrière les moissonneurs = faites semblant de ramasser des épis de blé par terre. Or, Boaz (dont la parcelle où étaient Ruth lui appartenait), venait aussi de Bethléhem, comme Naomi = tête qui dit oui. Boaz dit à son serviteur chargé de surveiller les moissonneurs : « Qui est cette jeune femme ? = mains sur les hanches ». Le serviteur répondit : « C'est une jeune femme moabite qui est revenue avec Naomi du pays de Moab = paumes de mains qui s'ouvrent devant soi. Elle a demandez : "Permettez-moi de glaner et de ramasser des épis entre les gerbes derrière les moissonneurs "= geste de pitié et, depuis son arrivée ce matin jusqu'à présent, elle est restée à ramasser = geste de ramasser par terre et ne s'est reposée qu'un petit moment dans la maison » = montrez avec l'index et le pouce un petit moment.

Boaz dit à Ruth : « Ecoute, ma fille, ne va pas ramasser des épis dans un autre champ ne t'éloigne pas d'ici = index qui dit non ; reste ici, avec mes servantes = montrez par terre. Regarde où l'on moissonne dans le champ et va après elles = montrez une direction. J'ai défendu à mes serviteurs de te toucher = index qui fait une recommandation (qui bouge d'avant en arrière). Quand tu auras soif = index qui montre la bouche, tu iras boire de ce que les serviteurs auront puisé ». Alors elle tomba le visage contre terre, se prosterna = mettez-vous à genoux et lui dit : « Comment ai-je trouvé grâce à tes yeux pour que tu t'intéresses à moi, une étrangère ? = geste de pitié » Boaz lui répondit : « On m'a dit tout ce que tu as fait pour ta belle-mère depuis la mort de ton mari = bras qui s'écartent devant soi et comment tu as quitté ton père et ta mère et le pays de ta naissance, pour aller vers un peuple que tu ne connaissais pas auparavant = tête qui dit non. Que l'Eternel te rende ce que tu as fait = montrez le ciel. Elle dit : « Oh ! Que je trouve grâce à tes yeux, mon seigneur = geste de pitié, car tu m'as consolée et tu as parlé au coeur de ta servante = main sur le coeur, alors que je ne suis même pas, comme l'une de tes servantes = tête qui dit non ».

Au moment du repas, Boaz dit à Ruth : « Approche-toi = index qui dit vient, trempe ton morceau de pain dans la vinaigrette = geste de tremper le pain ». Elle s'assit à côté des moissonneurs = asseyez-vous par terre. On lui donna du grain rôti = geste de donner ; elle mangea jusqu'à ce qu'elle soit rassasiée = main sur le ventre et garda le reste. Puis elle se leva pour ramasser des épis = levez-vous. Boaz donna cet ordre à ses serviteurs : « Qu'elle ramasse aussi des épis entre les gerbes = montrez une direction par terre et ne lui faites aucun mal = index qui dit non. Vous laisserez tomber pour elle quelques épis par terre = faites semblant de laisser tomber des épis, et vous la laisserez les ramasser sans lui faire de reproches = index qui fait des mouvements d'avant en arrière, comme pour faire des recommandations ». 

Elle ramassa des épis dans le champ jusqu'au soir = essuyez-vous le front, comme si vous étiez en sueur, puis elle battit ce qu'elle avait récolté = geste de taper le blé. Il y eut environ 22 litres d'orge, qu'elle emporta = sur la droite marchez un demi-tour de cercle avec un panier sur la tête et arriva chez sa belle-mère vit ce qu'elle avait ramassé = regardez l'air étonné. Elle sortit aussi les restes de son repas et les lui donna = geste de donner. Sa belle-mère lui dit : « Où as-tu ramassé des épis aujourd'hui ? = mains sur les hanches. Ruth lui raconta la bonté et la générosité de Boaz = faites un coeur avec les mains. Naomi dit : « Qu'il soit béni de l'Eternel = index qui montre le ciel. Cet homme est un de notre famille, et qui a droit de rachat sur nous = tête qui dit oui ». Ruth la Moabite ajouta : « Il m'a dit aussi dit : Reste avec mes serviteurs = index qui dit vient jusqu'à ce qu'ils aient terminé toute ma moisson ». Naomi dit à Ruth : « Il est bon que tu restes avec ses servantes = tête qui dit oui, ma fille, et qu'on ne te rencontre pas dans un autre champ = index qui dit non ».

Ruth fit tout ce que Naomi lui avait recommandé = tête qui dit oui. Naomi lui dit : « Ma fille, je voudrais que tu sois heureuse et que vous puissiez vous marier = montrez un large sourire. Eh bien ! Boaz doit procéder cette nuit au tri de l'orge qui est dans l'aire de battage = triez pour de semblant. Lave-toi = pour de semblant lavez-vous et parfume-toi = pour de semblant, habille-toi = habillez-vous, parfumez-vous, puis, descends à l'aire de battage. Quand il ira se coucher = mains sous la tête et faites semblant de ronfler, observe l'endroit où il se couche = mettez des jumelles pour de semblant. Ensuite, tu iras découvrir ses pieds et te coucher là = faites semblant de vous coucher. Il te dira lui-même ce que tu as à faire ». Ruth lui répondit : « Je ferai tout ce que tu as dit » = tête qui dit oui.

Le soir, Boaz alla se coucher au bout du tas de gerbes = faites Boaz qui s'endort et ronfle. Ruth vint alors tout doucement = levez-vous et faites Ruth qui arrive sur la pointe despieds, découvrit ses pieds et se coucha = couchez-vous. Au milieu de la nuit, Boaz eut un frisson = sursautez en vous asseyant. Il se pencha et vit une femme couchée à ses pieds = regardez vos pieds. Il faisait noir et il dit : « Qui es-tu ? » = tremblez un peu. Elle répondit : « Je suis Ruth, ta servante = index sur le coeur. Je veux me placer sous ta protection, étends le pan de ton manteau sur ta servante, car tu as droit de rachat sur moi ». Il dit : « Sois bénie de l'Eternel, ma fille = index qui montre le ciel ! Je ferai = index sur le coeur pour toi= index qui montre un autre enfant tout ce que tu diras, car tout le mon de sait que tu es une femme de valeur = tête qui dit oui. Il est bien vrai que j'ai droit de rachat, mais il existe un autre parent, plus proche de toi que moi, qui a ce droit là = haussements d'épaules et paumes de mains tournées vers le haut. Passe la nuit ici = index qui montre le sol. Demain, si l'autre proche parent veut exercer envers toi son droit de rachat, c'est bien = tête qui dit oui, qu'il le fasse; mais s'il ne lui plaît pas de l'exercer envers toi, je le ferai, moi = index sur le torse l'Eternel est vivant !

Elle resta couchée à ses pieds jusqu'au matin, comm eil le lui avait dit = couchez-vous et se leva avant qu'on puisse les reconnaître = levez-vous. Boaz dit : « Qu'on ne sache pas que Ruth est entrée dans l'aire de battage = index qui dit non ». Et il ajouta : « Donne le manteau qui est sur toi, tiens-le = geste de tenir le manteau ». Il mit 6 mesures d'orge qu'il chargea dans son manteau probablement.  = montrez que vous êtes chargé. Puis, il entra dans la ville = sur votre droite marchez un tour de cercle.

Ruth revint chez sa belle-mère et lui raconta tout ce que cet homme avait fait pour elle = faites semblant de courir et montrez de la joie et du dynamisme. Elle dit : « Il m'a donné ces 6 mesures d'orge en disant : 'Tu ne retourneras pas les mains vides vers ta belle-mère.'» = tête qui dit non. Naomi dit : « Ma fille, reste tranquille = mains qui montent et descend devant soi jusqu'à ce que tu saches comment finira l'affaire, car cet homme ne se donnera pas de repos avant de l'avoir réglée aujourd'hui = index qui montre le sol ».

Boaz monta à la porte de la ville et s'y arrêta = tournez-vous vers la droite et faites un demi-tour de cercle. Boaz dit à l'homme qui avait droit de rachat avant lui : « Approche-toi, assieds-toi ici = index qui dit vient ». Il s'approcha et s'assit = asseyez-vous. 

Boaz prit alors dix hommes parmi les anciens de la ville et dit : « Asseyez-vous ici ». Ils s'assirent = index qui montre le sol. 

Puis, Boaz dit : « Naomi est revenue du pays de Moab, et elle vend la parcelle de terre qui appartenait à son mari, notre frère Elimélec = tête qui dit oui. Je t'en informe et te dit : "Achète-la devant les habitants de la ville et les anciens de mon peuple" = frottez-vous l'index et le pouce (pour montrez les pièces). Mais si tu ne veux pas = index qui dit non, déclare-le-moi afin que je le sache. En effet, c'est toi qui en a le droit avant moi » = index qui dit non.

 Il répondit : « Je la rachèterai ». Boaz dit : « si tu achètes le champ à Naomi = montrez une direction à droite, tu l'acquerras aussi de Ruth la Moabite = montrez une direction à gauche, la femme du défunt et tu devras maintenir le nom du défunt sur son héritage ». Celui qui avait le droit de rachat répondit: «Je ne peux pas exercer ce droit de rachat pour mon compte, sinon je détruirai mon héritage. »

Celui qui avait le droit de rachat dit à Boaz : « Prends pour toi mon droit de rachat, car je ne peux pas l'exercer = tête qui dit non. Fais-en l'acquisition pour toi = montrez un enfant » et il retira sa sandale = faites semblant de retirer une chaussure. 

Alors Boaz dit aux anciens et à tout le peuple = mains comme un mégaphone sur la bouche « Vous êtes témoins aujourd'hui que j'ai acquis tout ce qui appartenait à Elimélec, à Kiljon et à Machlon, et que j'ai également acquis pour femme Ruth la Moabite, femme de Machlon = mains sur le coeur et 'autre montrant le ciel (commeun sermant) pour maintenir le nom du défunt sur son héritage afin qu'il ne disparaisse pas parmi ses frères ni à la porte de sa ville = index qui dit non. Tout le peuple qui était à la porte et les anciens dirent : « Nous en sommes témoins = tête qui dit oui. Que l'Eternel rende la femme qui entre dans ta famille semblable à Rachel et à Léa, qui ont toutes les deux donné naissance à la communauté d'Israël ! = bras étendus vers le ciel.

Boaz épousa Ruth = faites semblant de mettre un anneau au doigt ; L'Eternel permit à Ruth de devenir enceinte = montrez un gros ventre sur vous et elle mit au monde un fils = bercez un bébé dans les bras. Les femmes dirent à Naomi : Cet enfant sera ton réconfort et le soutien de ta vieillesse = souriez ». Naomi prit l'enfant = geste de prendre, le serra sur sa poitrine = pour de semblant de serrer le bébé contre vous et de l'embrasser. Les voisines l'appelèrent Obed. Ce fut le père d'Isaï ou le grand père de David.

Tout le monde était réjouit ! = mains élevées au ciel.

Enfants de 9 à 12 ans 

ACTE 1
Narrateur :
Il y a longtemps en Israël, il y avait une famine dans le pays...tout était sec, il n'y avait plus rien à manger !
Ainsi, un homme nommé Elimelech habitant à Bethléhem (où sévissait la famine), avec sa femme Naomi et leurs 2 fils, sont partis vivre pendant un certain temps dans pays étranger : le pays de Moab.
Après un certain temps, Elimelech est mort.
Naomi reste seule avec ses fils qui se sont mariés à des femmes du pays de Moab. Elles s'appellent Orpa et Ruth.
Dix ans plus tard, les 2 fils de Naomi meurent aussi.
Alors, Naomi qui était très tristes a entendu de bonnes nouvelles...

Naomi :
Les filles, j'entends des choses dans mon pays dans la tribu de Juda. C'est mon pays là-bas ! Nous devrions peut-être y aller !

Orpa :
D'accord.

Ruth :
D'accord.
(Les femmes commencent à marcher)

Naomi :
Attendez.
Vous deux devriez vraiment réfléchir ! Ici, c'est votre pays ! C'est là que sont vos familles ! Ne venez pas avec moi !

Orpa et Ruth : (avec beaucoup de tristesse, elles disent ensemble) :
Non, nous ne resterons pas ici. Nous voulons t'accompagner là-bas.

Naomi :
Non, sérieusement ? Vous appartenez à une vieille femme comme moi ? Je vous aime beaucoup, mais venir dans mon pays avec moi est une très mauvaise idée pour vous !

Orpa : (soupirante) :
Peut-être que tu as raison ! A bien y réfléchir, ma mère pourrait avoir besoin de moi. Je pense que ma place est ici ! Oui, je vais rester ici !
Au revoir Naomi, Au revoir Ruth ! Bonne chance !

Naomi à Ruth :
Toi aussi, tu devrais rester ici !

Ruth :
Je ne penses pas non !

Noami :
Tu n'es pas sérieuse !

Ruth :
Si, si je t'assure !

Naomi :
Sérieusement ? Je veux que tu réfléchisses bien ! Ce n’est pas drôle de vivre avec une vieille dame comme moi !

Ruth :
Mais Naomi, je veux venir avec toi ! Partout où tu iras, j'irai ! Ton peuple sera mon peuple et ton Dieu sera mon Dieu !

Naomi :
Tu es très têtue ! Tu penses vraiment ce que tu dis ?

Ruth :
Tu as totalement raison, je suis têtue, et donc je pars avec toi !

Naomi :
Bien alors... Allons-y !

Ruth :
Je prends ton sac !

(Les deux se mettent à marcher une minute sans rien dire)

Naomi :
Eh bien voilà Bethléhem ! Youhou ! Il semble que nous arrivons juste à temps pour la récolte de l'orge !
 

ACT 2
(Mettre des gerbes d'orge dans la salle)
Ruth :
Que penses-tu de l'idée d'essayer de recueillir un peu de grain derrière les ouvriers agricoles ?

Naomi :
D'accord. Ici, on a le droit de glaner après que les ouvriers aient récolté les grains.

(Plusieurs personnes récoltent dans un champ et Ruth suit derrière et ramasse ce qu'ils ont laissé)

Narrateur :
Le champ, dans lequel Ruth glane, appartient à un monsieur qui s'appelle Boaz. Il est un homme riche et un proche parent du mari de Naomi. Il a remarqué Ruth sur sa terre.

Boaz (à son surveillant de moissoneurs) :
Qui est cette jeune femme ?

Le serviteur :
C'est une étrangère qui est revenue du pays de Moab avec Naomi. Elle m'a demandé de pouvoir glaner des grains, après les moissonneurs. Elle a travaillé presque sans s'arrêter.

Boaz à Ruth :
Ma fille, ne va pas glaner ailleurs que dans mon champ. Et reste avec mes servantes. J'ai défendu à mes serviteurs de te faire quoi que ce soit ! Tu pourras boire aussi à l'eau que mes serviteurs ont puisée.

Ruth : (se prosterne)
Comment, moi une femme étrangère puis-je vous intéresser, vous êtes si gentil à mon égard ?

Boaz :
Parce que j'ai appris tout ce que tu as fait pour Naomi, ma proche parente, depuis que son mari est mort ! Et que tu as quitté ta famille pour vivre ici, dans un pays étranger. Que Dieu te bénisse et te récompense pour ce que tu as fait !

Ruth :
Oh ! Quelle consolation cela me donne dans mon coeur que d'être considérée plus que tes servantes Boaz ! Merci infiniment !

(Elle recommence à travailler)

Boaz à Ruth : (au moment du repas)
Approche, viens près des moissonneurs et mange du pain et des grains rôtis.

Narrateur :
Elle mangea copieusement et en garda le reste, puis retourna travailler !

Boaz aux serviteurs :
Laissez des gerbes d'orge traîner un peu partout dans le champ pour qu'elle puisse les ramasser, sans lui faire de reproches !

(Ruth ramasse finalement de lourds panier d'orges, jusqu'au soir et rentre chez Naomi lui montrer ce qu'elle avait ramassé)

Naomi :
Oh ! Ce n'est pas vrai ! Où as-tu glané cette immense quantité de grains ?

Ruth :
Cela vient du champ de Boaz. Il était vraiment très gentil avec moi. Il me laisse glaner dans son champ.

Naomi :
Ce n’est pas croyable ! Boaz est un parent de ma famille ! Ce serait tellement super s'il pouvait tomber amoureux de toi !!!
(Sourire !)

Narrateur :
Noami a pu glaner durant toute la saison des récoltes, dans les champs de Boaz, des champs d'orges et de froments.

Naomi à Ruth :
J'aimerais que tu puisses te marier avec lui, car dans la coutume de mon pays, une femme veuve, peut se remarier avec un proche de sa parenté. Moi je suis trop vieille, mais toi tu peux encore te remarier et avoir des enfants.

Narrateur :
Naomi, propose à Ruth de se voiler pour ne pas qu'on la reconnaisse et de s'installer la nuit, dans le champ, près de Boaz qui y dormait aussi, sans qu'il ne l'a voie. Elle lui dit de lui découvrir ses pieds sans que celui-ci l'entende. C'était un geste pour signifier à Boaz que Ruth voulait se marier avec lui.

Ruth fit tout ce que Naomi lui avait dit et... au milieu de la nuit...Boaz se réveilla et il sursauta ! il vit qu'une femme dormait à ses pieds.
Il l'a réveilla.

Boaz :
Qui es-tu ?

Ruth :
Je suis Ruth, ta servante, étend ton aile sur la servante, car tu as droit de rachat.

Boaz :
Sois bénie de l'Eternel ma fille ! Je ferai de toi tout ce que tu me diras, car tout le monde sait dans le pays que tu es une femme de valeur !
Mais, il existe un autre homme plus proche que moi dans la parenté qui a le droit avant moi de te prendre pour épouse ! Reste avec moi ici à mes pieds la nuit et demain j'irai lui demander que je puisse me marier avec toi !

Narrateur :
De très bonne heure le lendemain matin Ruth partit sans se faire reconnaître, mais avec des grains d'orge que Boaz lui avait encore donnés.

Ruth dit tout ce qui c'était passé à Naomi.

Naomi (à Ruth) :
Ne crains rien ma fille ! Boaz, va faire tout ce qui est en son pouvoir pour qu'il soit ton mari !

 

ACT 3

Boaz monta à la porte de la ville et vit l'homme qui avait droit de rachat (droit de mariage avant lui sur Ruth)
Il pris 10 hommes parmi les anciens de la ville, comme témoins.

Boaz :
Asseyez-vous tous. Je t'informe que Naomi a vendu le terrain d'Elimelec (qui est mort), vu que tu es le plus proche parent avant moi, tu as le droit de rachat de ce terrain.

L'homme :
Hum ! ça m'intéresse ! Je vais l'acheter.

Boaz :
Voici tu prendras donc, aussi dans ce rachat, Ruth la Moabite et Naomi sa belle-mère.

L'homme :
Hum...en faisant cela je vais détruire mon héritage que j'ai déjà...Donc je te donne le droit de rachat.

Narrateur :
Pour valider une affaire, on ôtait un soulier et le donnait à l'autre. Cela servait de pacte officiel.
L'homme retira son soulier et le donna à Boaz.

Boaz :
Vous êtes témoins tous, vous les anciens et vous le peuple, que j'ai acquis pour femme Ruth afin qu'elle ait une place et un héritier dans la famille d'Israël.

Les anciens et le peuple :
Nous en sommes tous témoins ! Puisses-tu avoir une belle descendance dans ta maison.

Narrateur :
Et c'est ainsi que Boaz prit Ruth pour femme, se maria, et ils vécurent heureux et eurent de beaux enf... euh ! non ! ...un magnifique fils au prénom d'Obed qui veut dire : "serviteur de Dieu". Naomi s'occupa de son petit-fils comme une grand-mère merveilleuse ! Elle se consola ainsi de la mort de son mari et de ses deux fils !

Matériel
  • Pour tous
  • Des épis de blé ou 2 rouleaux de papier brun/jaune
  • Un sac oriental (bagage)
  • Ficelle naturelle
  • 2 écriteaux de directions
  • Ciseau
  • Une paire de sandales
  • Un panier
  • Une poupée
  • Personnages (enfants de 9 à 12 ans)
  • Narrateur
  • Naomi
  • Elimelech
  • Mahlon
  • Chilion
  • Orpa
  • Ruth
  • Le surveillant des moissonneurs
  • Des pêcheurs
  • Des moissonneurs de Boaz
  • Boaz
  • La foule
  • Accessoires
  • Une paire de sandales
  • Deux écriteaux de direction (Bethlehem, Moab)
  • Une gerbe de blé ou papier brun/jaune découpé en gerbe de blé (voir Liens/photos)
Valeur de foi (objectif)
A choisir en cliquant sur imprimer
Prière créative
A choisir en cliquant sur imprimer
Jeux du verset biblique
A choisir en cliquant sur imprimer
Top