L'histoire

Le tombeau vide

Description

Les femmes venant au tombeau, découvrent que Jésus n'est plus là

Référence de l'histoire

Verset biblique

Jésus dit : Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, même s'il meurt.
-- Jean 11:25 --

Objectifs (Valeurs de foi)

1
La mort n'est plus la fin de l'existence. Jésus nous offre, par sa mort et sa résurrection, une vie avec Lui pour toujours, au paradis
Montrez dans l'histoire
Que Jésus a vaincu la mort, il est ressuscité, il nous donne la vie éternelle par Lui
Valeur pour moi aujourd'hui
Jésus veut me donner une nouvelle vie qui ne s'arrête pas après la mort. Est-ce que je veux l'accepter ?
2
Jésus est plus fort que la mort, il est réellement ressuscité, il vit en moi, je veux le partager autour de moi
Montrez dans l'histoire
Que Jésus est ressuscité et que les femmes l'on partagé autour d'elle
Valeur pour moi aujourd'hui
Jésus me donne une vie pour l'éternité, et je veux la partager autour de moi
3
Jésus est passé de la mort à la vie. Il me donne la vie nouvelle en Lui
Montrez dans l'histoire
Que Jésus est mort, mais qu'il est ressuscité, alors que ses disciples pensaient qu'il était mort pour de bon
Valeur pour moi aujourd'hui
Jésus met devant toi la mort et la vie pour l'éternité, choisis la vie, afin que tu vives
4
Comme Marie Madeleine, Jésus m'appelle par mon nom, il m'aime, me rassure et me conduit
Montrez dans l'histoire
Que Marie Madeleine est désespérée et que Jésus l'appelle par son nom et lui offre une espérance nouvelle
Valeur pour moi aujourd'hui
Jésus t'appelle par ton nom, il te connait, il veut prendre tes souffrances et te donner une espérance nouvelle en Lui
5
Jésus est vivant, il est à mes côtés, il m'offre une vie nouvelle en Lui, par son Saint-Esprit
Montrez dans l'histoire
Que tous sont étonnés et tristes de constater que Jésus n'est plus dans la tombe. Puis, ils croient que Jésus est vivant, et enfin ils voient que Jésus est vivant
Valeur pour moi aujourd'hui
Jésus est vivant. Il est à mes côtés, même si je ne le vois pas. Il m'offre une vie nouvelle en Lui au travers du Saint-Esprit.
6
Par sa mort et sa résurrection, Jésus nous place devant un chemin de vie éternel
Montrez dans l'histoire
Que Jésus par sa résurrection, il surprend les disciples et dans son amour leur offre un chemin de vie éternel
Valeur pour moi aujourd'hui
Est-ce que je veux choisir ce chemin que Jésus m'offre aujourd'hui ?

Questions

Qu'est-ce que la résurrection de Jésus ? Il est mort et ressuscité, il a vaincu la mort.
Pourquoi Jésus est ressuscité ? Pour que nous pêcheurs, puissions de nouveau avoir une relation avec Dieu (qui est sans péché) et pour pouvoir passer notre éternité avec Lui après notre mort
Qu'est-ce qu'un sépulcre ? Une tombe
Qu'est-ce que c'est un linceul ? C'est une pièce de tissu qui s'apparente à un drap dans laquelle on enveloppe un cadavre. Il était autrefois traditionnellement fabriqué en toile de lin, d'où son nom
Qu'est-ce qu'un disciple ? Une personne qui reçoit l'enseignement de Jésus et essaie de le pratiquer
Qu'est-ce que la vie éternelle ? C'est la vie au paradis, qu'offre Jésus, lorsque nous seront mort.
Qui peut aller au paradis et vivre la vie éternelle ? Toutes les personnes, ayant acceptées Jésus dans leur coeur, seront épargnées du jugement éternel, de la « seconde mort » et passeront leur éternité dans la présence de Dieu.

Le tombeau vide

Jean 20 1 :18, Luc 24 :1-12, Matthieu 28 :1-10

Après sa mort, Jésus va être emmené par Joseph d’Arimathée homme riche disciple de Jésus, qui va déposer le corps dans un sépulcre neuf taillé dans le roc.

Les femmes, dont la tâche était de préparer le corps pour la sépulture, accompagnent Joseph, et voient où le corps est déposé. Elles reviendront après le Sabbath qui est sur le point de commencer.

Ce qu’elles devraient faire normalement, c’est tout d’abord laver le corps. Pour l'ensevelissement d'un mort dans un tombeau de famille taillé dans le roc, on enveloppait de linges le cadavre et on le couchait sur un banc spécialement aménagé dans la pierre. Au bout d'un an, il ne subsistait que les ossements qui étaient alors mis dans un coffre spécial, une espèce de petit cercueil en argile ou en pierre, appelé ossuaire, qui tenait peu de place. Le tombeau pouvait ainsi servir aux générations qui suivraient. Ces sépultures devaient être pourvues d'une entrée, devant laquelle on roulait une pierre, comme ce fut le cas pour le tombeau de Jésus. Comme un tel lieu d'ensevelissement devait être ouvert à diverses reprises, le cadavre était traité au moyen d'épices agréablement odoriférantes qui étaient ajoutées dans le linceul; elles étaient destinées à combattre l'odeur dégagée par le corps mort, mais non à le conserver.

Lorsque les femmes arrivent pleines de questions quant à la manière d’ouvrir le tombeau, elles le trouvent ouvert… La suite on la connaît.

Qu'en dit la Bible ?

Jean, un des douze disciples de Jésus, finit son évangile en parlant d'une rencontre entre Pierre et Jésus ressuscité.

Voici ce qu'il dit : "C'est ce disciple (Jean) qui rend témoignage de ces choses et qui les a écrites. Et nous savons que son témoignage est vrai" (Jean 21. 24).

Paul, qui a persécuté l'Église avant de rencontrer Jésus ressuscité et de devenir chrétien, a écrit à l'Église de Corinthe (en Grèce).

Pour prouver que Jésus est vraiment ressuscité, il cite une liste de témoignages qui, à l'époque, pouvaient être vérifiés : "Il a été vu par Céphas (= Pierre, en araméen), puis par les douze. Ensuite, il a été vu par plus de cinq cents frères à la fois, dont la plupart sont encore vivants. Ensuite, il a été vu par Jacques, puis par tous les apôtres. Après eux tous, il s'est fait voir à moi." (1 Corinthiens 15. 5-8).

Mais certains se demandent si Jésus est vraiment ressuscité.

Voyons leurs arguments.

1) On aurait volé le corps de Jésus.

Deux possibilités :

a) Soit les Romains, soit les autorités religieuses juives auraient enlevé le corps de Jésus du tombeau…

Mais, dans ce cas, il aurait été facile de montrer le cadavre de Jésus, au moment où les disciples annonçaient sa résurrection!

b) Les disciples auraient volé le corps.

L'Évangile de Matthieu dit que ce genre de rumeur a été propagée par les autorités religieuses qui s'opposaient aux chrétiens. Elles ont même payé les gardes pour répandre ce bruit (Matthieu 28. 11-15).

On peut répondre à cet argument sur deux plans.

1) La majorité des gens, à l'époque, ont été convaincus par le témoignage des chrétiens, et non par le faux bruit répandu par leurs opposants.

2) Une réalité incontestable : les disciples étaient totalement sincères !

Tous ont été persécutés, voire tués dans des conditions terribles (mangés par des lions dans les arènes romaines, brûlés vifs, crucifiés, décapités, etc.) parce qu'ils croyaient au Christ ressuscité.

Aucun n'a renié sa foi pour "sauver sa peau".

On ne meurt pas pour une cause à laquelle on ne croit pas sincèrement.

2) Jésus ne serait pas vraiment mort : il aurait seulement été dans le coma et se serait réveillé après avoir été mis au tombeau.

C'est difficile à imaginer.

Jésus a été fouetté jusqu'au sang, crucifié pendant des heures (il a perdu beaucoup de sang) et transpercé au coeur par un soldat qui connaissait son métier…

Comment, après avoir été laissé seul dans une tombe sans soins, aurait-il pu faire tout ce que les disciples (témoins sincères!) nous ont rapporté ?

Sortir du tombeau : pousser une lourde pierre et bousculer les gardes en armes.

Apparaître à divers endroits en pleine forme ; marcher deux lieues avec deux disciples (avec les pieds encore profondément mutilés par les clous de la croix) …

Jésus dans le coma et réveillé ? C'est impossible !

3) Les disciples auraient eu une hallucination.

Une hallucination, c'est quand on voit quelque chose qui n'existe pas, soit parce qu'on a un problème mental, soit parce qu'on a consommé une drogue.

Les disciples auraient sincèrement cru voir Jésus ressuscité, mais ils auraient en fait eu la "berlue".

Paul, nous l'avons vu, écrit que plus de 500 personnes l'ont vu en même temps.

S'ils avaient tous eu la même hallucination, ce serait un record dans les mémoires de la psychiatrie!

De plus, Jésus, pour prouver qu'il n'était pas une hallucination, a permis à ses disciples de le toucher (Thomas, entre autres, qui avait besoin de le toucher pour y croire - Jean 20. 24-29). Il a même mangé avec eux !

Luc nous rapporte même que : "Saisis de frayeur et de crainte, les disciples pensaient voir un esprit ; mais Jésus leur dit : Pourquoi êtes-vous troublés et pourquoi ces raisonnements s'élèvent-ils dans vos coeurs? Voyez mes mains et mes pieds, c'est bien moi! Touchez-moi et voyez : un esprit n'a ni chair ni os, comme vous voyez que j'en ai!

Comme, dans leur joie, ils ne croyaient pas encore, et qu'ils étaient dans l'étonnement, il leur dit : Avez-vous ici quelque chose à manger ? Ils lui présentèrent un morceau de poisson grillé.

Il le prit et le mangea devant eux."

Luc 24. 37-43.

On voit donc qu'il existe des indices très sérieux .

Il est vrai que l'on ne "prouve" jamais rien à 100%, quand il s'agit d'Histoire.

Mais l'ensemble des indices que nous avons vu fait dire à certains chrétiens qu'il faut plus de foi pour refuser l'idée que Jésus soit ressuscité, que pour y croire…

Jean-François Bussy

Top