L'atelier (la leçon)

Résumé de l'activité

Les enfants vont jouer l'histoire avec des costumes

Déroulement de la leçon

1 Bienvenue

2 Jeu du verset biblique

3 Histoire

4 Questions

5 Partage et prière

6 L'atelier

7 Rangement avec les enfants

Explication de l'atelier

Enfants de 6 à 8 ans

Préparation du moniteur
  • Demandez à une autre personne que vous, de lire le texte, sauf ce qui est en caractère gras.
Mot du moniteur

Vous allez vivre ce que tous les personnages ont vécu dans l’histoire !

Explication

Optionnel
Au préalable, vous pouvez faire des exercices d’échauffement avec les enfants, sur les émotions et gestes : Tu te mets face au mur et lorsque je te dis : « Un deux, trois : tu es en colère, tu te retournes et tu montres que tu es en colère. Puis, tu te retournes face au mur et je te redis une autre émotion etc. ».

Liste des émotions et autres  
Tu as peur, tu es malade, tu es fatigué, tu es triste, tu as mal, tu réfléchis, tu es content, tu es déçu, tu es surpris etc.

Positionnement
Les enfants sont debout en cercle et vous en faites partie.

Consignes aux enfants

  • Etends tes bras à l’horizontale, sur les deux côtés, tu ne dois pas toucher tes voisins.
  • Recule-toi un peu si nécessaire.
  • Baisse les bras.
  • Mime tous les gestes des personnages que je vais faire, pendant l’histoire.
  • Silence.
  • On commence.

Histoire

Et la parole de l'Éternel vint à Jonas, fils d'Amitthaï, disant : Lève-toi = geste de la main de se lever, va à Ninive, la grande ville = montrez une direction, et crie contre elle, car leur méchanceté est montée devant moi = mains sur les hanches.

Et Jonas s'enfuit à Tarsis = faites demi-tour complet et courez vers le mur, et il descendit à Joppé et trouva un navire allant à Tarsis; et ayant donné le prix de sa place = faites comme-ci que vous payez le billet, il prit le bateau pour Tarsis = faites semblant de monter sur un bateau et revenez en position initiale.

Et l'Éternel envoya un grand vent sur la mer = soufflez très fort ; et il y eut une grande tempête sur la mer, de sorte que le navire semblait vouloir se briser = faites un bateau qui est balloté de droite et des gauches. 

Et les marins eurent peur = montrez de la peur et crièrent chacun à son dieu = criez envers de faux dieux ; et ils jetèrent dans la mer les objets qui étaient dans le navire, pour l'en alléger = jetez pour de semblant des objets dans l'eau.

Et Jonas était descendu au fond du vaisseau et s'était couché = imitez Jonas qui dort par terre (puis relevez-vous pour la suite de l'histoire). Et le maître des rameurs s'approcha de lui, et lui dit : Que fais-tu, dormeur ? = mains sur les hanches. Lève-toi = geste de se lever avec la main, crie à ton Dieu ! = montrez le ciel. Peut-être Dieu pensera-t-il à nous, et nous ne périrons pas = haussements d'épaules. Et ils se dirent l'un à l'autre = se regarder les uns les autres : Venez, jetons le sort, afin que nous sachions à cause de qui ce malheur nous arrive = mains sur les hanches. Et ils jetèrent le sort = faites semblant de jeter des dés, et le sort tomba sur Jonas.

Et ils lui dirent = mains sur les hanches en colère : Déclare-nous à cause de qui ce mal nous est arrivé ? = mains sur les hanches. Quelle est ton occupation ? et d'où viens-tu ? Quel est ton pays, et de quel peuple es-tu ? Et il leur dit : = haussement d'épaules, mains ouvertes devant soi. Je suis Hébreu = main sur le torse et je crains l'Éternel, le Dieu des cieux, qui a fait la mer et la terre. Et les hommes eurent une grande frayeur = ayez peur et ils lui dirent : Qu'est-ce que tu as fait ? = mains sur les hanches. Que te ferons-nous, afin que la mer s'apaise ? Car la mer allait grossissant toujours = faites le bateau qui tangue. Et il leur dit : Prenez-moi et jetez-moi à la mer = geste de jeter et la mer s'apaisera pour vous ; car je sais que c'est à cause de moi = main sur le torse et tête qui dit oui que cette grosse tempête est venue sur vous.

Mais les hommes essayaient de regagner la terre = ramer; et ils ne purent pas = tête qui dit non, car la mer allait toujours grossissant contre eux. Et ils crièrent à l'Éternel = se mettre à genou en prière suppliant Dieu, et dirent : Ah, Éternel ! que nous ne périssions pas, nous t'en prions, à cause de la vie de cet homme ; et ne mets pas sur nous du sang innocent ; car toi, Éternel, tu as fait comme il t'a plu. Et ils prirent Jonas et le jetèrent à la mer = relevez-vous et faites semblant de prendre Jonas et le jeter à la mer ; et la fureur de la mer s'arrêta. = faites la mer qui s'apaise. Et les hommes craignirent beaucoup l'Éternel = adorez Dieu en vous mettant à genoux les mains vers le ciel et offrirent un sacrifice à l'Éternel, et firent des voeux.

L'Eternel fit venir un grand poisson pour avaler Jonas = faites la bouche d'un gros poisson qui avale Jonas, et Jonas fut trois jours = montrez le chiffre 3 et trois nuits = main sous la joue, comme pour dormir dans le ventre du poisson. 

Du ventre du poisson, Jonas pria l'Eternel son Dieu = se mettre à genou et prier, en disant : « Dans ma détresse j'ai fait appel à l'Eternel, et il m'a répondu. Du milieu du séjour des morts = faites le mort, j'ai appelé au secours = geste de prière, et tu as entendu ma voix = main derrière l'oreille.

Tu m'as jeté dans les profondeurs de la mer, et les courants m'ont environné ; toutes tes vagues et tous tes flots sont passés sur moi = essayez de nager. 
L'eau m'a couvert jusqu'à m'enlever la vie = faites quelqu'un qui se noie. L'abîme m'a enveloppé, les algues s'enroulaient autour de ma tête = faites des algues sur votre tête. Les verrous de la terre m'enfermaient pour toujours = faites Jonas qui s'enfonce dans l'eau, mais tu m'as fait remonter vivant du gouffre, Eternel, mon Dieu = faites Jonas qui remonte.

L'Eternel parla au poisson, et le poisson vomit Jonas sur la terre = faites un gros poisson qui vomi Jonas.

Et la parole de l'Éternel vint à Jonas une seconde fois, disant : lève-toi = geste de se lever, va à Ninive = montrez une direction, la grande ville, et crie-lui selon le cri que je te dirai = main comme un mégaphone autour de la bouche.

Et Jonas s'en alla à Ninive, selon la parole de l'Éternel = tournez-vous à droite et faites un tout de cercle. Ninive était une grande ville = étendez les bras de chaque côté, comme pour montrer quelque chose de large, de trois journées de marche. Et Jonas commença à entrer dans la ville, et il cria = mettez les mains comme un mégaphone : Encore quarante jours, et Ninive sera renversée, détruit = geste de ville qui va être détruite.

Et les hommes de Ninive crurent Dieu = mains sur les joues, l'air étonné, et proclamèrent un jeûne, et se vêtirent de sacs = pour de semblant enfilez un sac, depuis les plus grands d'entre eux jusqu'aux plus petits. 

La parole parvint au roi de Ninive, et il se leva de son trône, et ôta de dessus lui son manteau = faites semblant d'enlever un manteau, et se couvrit d'un sac = se mettre un sac et s'assit sur la cendre = et s'assoir. Et il fit crier dans Ninive, par un édit du roi et de ses grands : Que les hommes, et les bêtes, le gros et le menu bétail, ne goûtent de rien = index qui dit non ; qu'ils ne boivent pas d'eau = tête qui dit non ; et que les hommes et les bêtes soient recouverts de sacs = montrez un sac sur soi. Et qu'ils reviennent chacun, de leur mauvaise voie et de la violence qui est en leurs mains = geste de prier. Qui sait ? = haussement d'épaules Dieu reviendra et se repentira, et reviendra de l'ardeur de sa colère, et nous ne périrons pas = haussement d'épaules.

Et Dieu vit = faites des jumelles avec vos mains et regardez partout qu'ils revenaient de leur mauvaise voie ; et Dieu se repentit du mal qu'il avait parlé de leur faire, et il ne le fit pas = index qui dit non. 

Jonas trouva cela très mauvais, et il fut irrité = faites Jonas en colère. 

Et il pria l'Éternel = mains jointes en prière et dit : Éternel, je te prie, n'était-ce pas là ma parole, quand j'étais encore dans mon pays ? = haussement d'épaules et maintenant, Éternel, je t'en prie, prends-moi ma vie = main sur le coeur, car mieux me vaut la mort que la vie. Je ne veux pas voir ce peuple être épargné = tête qui dit non.

Et l'Éternel dit : Fais-tu bien de t'irriter ? = mains sur les hanches

Et Jonas sortit et s'assit à l'orient de la ville = tournez-vous à gauche et marchez un tour complet ; et il se fit là une cabane = faites semblant de faire une cabane, et s'assit à l'ombre, jusqu'à ce qu'il vît ce qui arriverait à la ville. Et l'Éternel Dieu fit monter un ricin (une plante) au-dessus de Jonas = faites une plante qui grimpe vers la cabane pour faire ombre sur sa tête, pour le délivrer de sa misère, et Jonas se réjouit d'une grande joie à cause du ricin = montrez de la joie sur le visage. Et Dieu prépara un ver le lendemain, et au lever de l'aurore, il rongea le ricin, et il sécha.

Quand le soleil se leva, Dieu prépara un doux vent d'orient = faites le bruit d'un vent doux, et le soleil frappa la tête de Jonas = main sur la tête, et il défaillait, et dit : Mieux me vaut la mort que la vie = prenez la tête dans vos mains.
Et Dieu dit à Jonas : Fais-tu bien de t'irriter à cause du ricin ? = mains sur les hanches. Et il dit : Je fais bien de m'irriter jusqu'à la mort = mains croisées, l'air fâché. 

Et l'Éternel dit = mains sur les hanches Tu as pitié du ricin pour lequel tu ne l'as pas fait croître ; qui, né en une nuit, a péri en une nuit ; et moi = main sur le torse, je n'aurais pas pitié de Ninive, la grande ville, dans laquelle il y a plus de cent vingt mille êtres humains et leur bétail, qui se sont repentis ?

Jonas réfléchit...= se gratter la tête !

Enfants de 9 à 12 ans

Préparation du moniteur
  • Imprimez le texte pour les enfants du groupe des grands. Pour les plus jeunes, vous lirez le texte et les enfants mimeront les scènes.
  • Préparez un gros poisson avec une tente et recouvrez-le d'une bâche foncée avec de gros yeux de chaque côté ! (Pour mettre les enfants dans l'ambiance de l'histoire, vous pouvez y agrémenter à l'intérieur, de boîtes de thon et crevettes, voire de calamars frais comme dans l'estomac d'un gros poisson !
Mot du moniteur explication

Vous allez jouer l'histoire de Jonas !

Explication

Script

SCENE 1 

DIEU : Jonas, je veux que tu ailles dans la grande ville de Ninive et que tu prêches contre elle, parce que sa méchanceté est grande contre moi.

JONAS : (en prière) Quoi ? Tu n'as pas dit "Va à Ninive", n'est-ce pas ? Mais, non, je pense que tu as voulu dire "Tarsis" ! ...

On voit un bateau arriver sur le côté...

JONAS : (debout près du bateau) Un ticket pour Tarsis s'il vous plait. (Jonas monte à bord du navire et se met au fond dans la calle. 

Une tempête arrive, un éclair survient...bruit de tonnerre, du vent etc.

LES MARINS : poussent des cris de terreur ! Nous allons tous mourir ! Ahhhhhh !

LES MARINS : (ils vont vers Jonas et le réveille). Prie, prie ton Dieu ! Qu'il nous sauve ! 

JONAS : (en prière) Oh ! Oh! J'ai des ennuis ... Je suis la cause du problème. Je prie Dieu qui a fait les cieux et la terre ...

LES MARINS : Ohhh!

JONAS (debout) : Vous devez me jeter par-dessus bord, alors la tempête s'arrêtera.

MARINS : (entre eux) Hein ? Nous ne voulons pas te jeter par-dessus bord !

JONAS : Mais si ! Faites-le et la tempête s'apaisera !

LES MARINS : Mais heu ! Bon, puisse que tu le dis !

(Les marins jettent Jonas dans la mer !)

 

SCENE 2 : à l'intérieur du grand poisson

Jonas va dans le ventre du poisson !

Allez tous dans le vendre du gros poisson (tente) et décrivez quelles sensations Jonas a pu vivre dans ce gros ventre, pendant 3 jours...puis qu'est-ce qui a pu faire qu'il se repente le troisième jour etc.
LE POISSON : avec Jonas en prière à l'intérieur.

JONAS : ça pue la crevette ici ! Beurk ! Je vais vomir !

NARRATEUR : Jonas passe 2 jours dans le ventre du poisson, à se plaindre, puis le troisième jour...

JONAS : (en prière) Seigneur, j'ai appris ma leçon. Je te remercie et vous loue de ce que tu me gardes en vie, je vais t'obéir.

POISSON : Ptuii ! (Le poisson crache Jonas sur le rivage)

 

SCENE 3 : à Ninive
DIEU : Jonas, va dans la grande ville de Ninive et proclame le message que je te donne.

NARRATEUR : Une foule de NINIVITES apparaît, et Jonas parle

JONAS : (debout) Dans quarante jours Ninive détruite, tellement vous êtes remplis de péchés !

NINIVITES : Ohhh ! Non ! Nous vous croyons ! Nous sommes désolés, Dieu pardon !

LE ROI : Ne laissez personne manger ou boire. Tous doivent se repentir envers le grand Dieu qui a fait le ciel et la terre. Que tout le monde crie à Dieu et abandonne ses mauvaises voies et sa violence. Qui sait ? Dieu peut nous pardonner et ne pas nous punir.

DIEU : Je leur pardonnerai ; Je ne détruirai pas Ninive.

 

SCENE 4 : vers le ricin
JONAS : (se pose sous un ricin) Ah, le soleil tape trop, je vais aller me reposer é l'ombre de ce ricin ! Je vais attendre ici jusqu'à ce que Dieu détruise Ninive ...

JONAS : (priant, parlant avec colère) Dieu, tu ne vas pas détruire Ninive ? Oh Seigneur, n'est-ce pas ce que j'ai dit quand j'étais encore à la maison ? Je savais que tu es un Dieu compatissant, lent à la colère et plein d'amour ; mais je ne peux pas supporter ça !

DIEU : As-tu le droit d'être en colère contre un peuple qui demande pardon ?

NARRATEUR : Le ricin se fane et tombe et fais sortir le soleil.

JONAS : (debout, parlant avec colère) Zut ! Ce ricin a séché ! Comment puis-je supporter le soleil maintenant !  

DIEU : Jonas, tu as été préoccupé par le ricin qui a séché, mais pas de compassion pour des gens qui allaient mourir ? 

JONAS : (debout, sortant de scène) Je suppose qu'il est temps de rentrer à la maison ...

Matériel
  • Personnages
  • Voix de Dieu
  • Jonas
  • Un bateau
  • Le narrateur
  • Les marins
  • Les Ninivites
  • Le roi de Ninive 
  • Accessoires
  • Trois panneaux (port de Japho, direction : Tarsis et direction et ville de Ninive)
  • L'intérieur d'un gros poisson
  • Décor
  • Un bateau (en carton ou table couchée)
  • Une tente : avec bâche noire et gros yeux collés dessus en papiers adhésif et mettre à l’intérieur de la tente, un peu d’algues et de boîte de crevettes ou de thon ouverte (pour l'odeur)
  • Un éclair (accrochez un éclair en papier sur un bâton)
  • Des tissus pour faire la tempête
  • Une plante verte (Riccin)
Valeur de foi (objectif)
A choisir en cliquant sur imprimer
Prière créative
A choisir en cliquant sur imprimer
Jeux du verset biblique
A choisir en cliquant sur imprimer
Top