L'atelier (la leçon)

Résumé de l'activité

Les enfants vont vivre l'histoire en faisant du théâtre

Déroulement de la leçon

1 Bienvenue

2 Jeu du verset biblique

3 Histoire

4 Questions

5 Partage et prière

6 L'atelier

7 Rangement avec les enfants

Explication de l'atelier

Enfants de 6 à 8 ans

Préparation du moniteur
  • Imprimez le texte pour une aide-moniteur.
  • Demandez à une autre personne que vous, de lire le texte, sauf ce qui est en caractère gras.
Mot du moniteur

Vous allez vivre ce que tous les personnages ont vécu dans l’histoire !

Explication

Optionnel
Au préalable, vous pouvez faire des exercices d’échauffement avec les enfants, sur les émotions et gestes : Tu te mets face au mur et lorsque je te dis : « Un deux, trois : tu es en colère, tu te retournes et tu montres que tu es en colère. Puis, tu te retournes face au mur et je te redis une autre émotion etc. ».

Liste des émotions et autres  
Tu as peur, tu es malade, tu es fatigué, tu es triste, tu as mal, tu réfléchis, tu es content, tu es déçu, tu es surpris etc.

Positionnement
Les enfants sont debout en cercle et vous en faites partie.

Consignes aux enfants

  • Etends tes bras à l’horizontale, sur les deux côtés, tu ne dois pas toucher tes voisins.
  • Recule-toi un peu si nécessaire.
  • Baisse les bras.
  • Mime tous les gestes des personnages que je vais faire, pendant l’histoire.
  • Silence.
  • On commence.

Histoire

Le roi Belschatsar donna un grand festin de mille personnes, et il but du vin en leur présence = levez le bras, comme pour faire santé et buvez. 

Quand il eut goûté au vin = passez la langue sur vos lèvres avec un air joyeux, Belschatsar fit apporter les vases d'or et d'argent que son père Nebucadnetsar avait enlevés du temple de Jérusalem = main qui montre : "venir", afin que le roi et ses grands, ses femmes et ses concubines, s'en servirent pour boire = geste de boire.

Alors on apporta les vases d'or qui avaient été enlevés du temple = geste d'apporter des vases avec les mains, de la maison de Dieu à Jérusalem ; et le roi et ses grands, ses femmes et ses concubines, s'en servirent pour boire = levez le bras, comme pour faire santé et buvez en rigolant. 

Ils burent du vin = faites semblant d'être un peu saoul, et ils louèrent les dieux d'or, d'argent, d'airain, de fer, de bois et de pierre = levez les mains en guise de louange. 

A ce moment-là, apparurent les doigts d'une main d'homme = soyez surpris et ils écrivirent en face du chandelier, sur la chaux de la muraille du palais royal = écrivez devant vous dans le vide. Le roi vit cette extrémité de main qui écrivait = faites des yeux écarquillés.

Alors le roi changea de couleur = montrez de l'angoisse sur votre visage et le corps, et ses pensées le troublèrent = mettez les mains sur les joues et ayez peur ; les jointures de ses reins se relâchèrent, et ses genoux se heurtèrent l'un contre l'autre = tremblez des jambes.

Le roi cria avec force qu'on fît venir les astrologues, les Chaldéens et les devins = criez : " faites venir les magiciens"; et le roi prit la parole et dit aux sages de Babylone = Répétez la phrase morceaux, par petits morceaux : " Quiconque lira cette écriture ... et m'en donnera l'explication ... sera revêtu de pourpre, ... portera un collier d'or à son cou, ... et aura la troisième place dans le gouvernement du royaume".

Tous les sages du roi entrèrent au palais = faites demi-tour sur la droite et faites 10 pas en avant en marchant ; mais ils ne purent pas lire l'écriture = froncez les sourcils et haussez les épaules et en donner au roi l'explication = tête qui dit non.

Sur quoi le roi Belschatsar, fut très effrayé = ayez peur, il changea de couleur = mains qui caressent les joues avec stupeur, et ses grands furent consternés = faites 3 pas en arrière l'air angoissé.

A cause des paroles du roi et de ses grands, la reine entra dans la salle du festin = tournez-vous sur la droite et faites 10 pas en marchant, et prit ainsi la parole : O roi, vis éternellement ! = faites une révérence. Que tes pensées ne te troublent pas = index qui dit non, et que ton visage ne change pas de couleur = tête qui dit non !

Il y a dans ton royaume un homme qui a en lui l'esprit des dieux saints = montrez le pouce ; et du temps de ton père, on trouva chez lui de l'intelligence, et une sagesse semblable à la sagesse des dieux = index qui montre le ciel. Aussi le roi Nebucadnetsar, ton père l'établit chef des magiciens, des astrologues, des Chaldéens, des devins = faites semblant de toucher un écusson sur votre pectoral droite parce qu'on trouva chez Daniel, nommé par le roi Beltschatsar, un esprit supérieur de la science et de l'intelligence = avec la main horizontale devant soi, montrez un échelon (une marche) supérieur, vers le ciel, la faculté d'interpréter les songes, d'expliquer les énigmes, et de résoudre les questions difficiles = index qui montre le ciel, l'air joyeux. Que Daniel soit donc appelé = index qui dit vient, et il donnera l'explication = tête qui dit oui.

Alors Daniel fut introduit devant le roi = faites la révérence. Le roi prit la parole et dit à Daniel = mains sur les hanches : Es-tu ce Daniel, l'un des captifs de Juda, que le roi, mon père, a amenés de Juda ?

Daniel dit oui = faites oui de la tête.

J'ai appris sur ton compte que tu as en toi l'esprit des dieux, et qu'on trouve chez toi des lumières, de l'intelligence, et une sagesse extraordinaire = mains devants soi, qui font de grands cercles depuis le centre, vers l'extérieur.

On vient d'amener devant moi les sages et les astrologues, mais = haussez les épaules ils n'ont pas pu donner l'explication des mots = tête qui dit non.

J'ai appris que tu peux donner des explications et résoudre des questions difficiles = tête qui dit oui ; maintenant, si tu peux lire cette écriture et m'en donner l'explication, tu seras revêtu de vêtement royaux = faites semblant de mettre une cape, tu porteras un collier d'or à ton cou = geste de mettre un collier, et tu auras la troisième place dans le gouvernement du royaume = montrez le chiffre 3 avec la main.

Daniel répondit en présence du roi : Garde tes dons = geste de refus de la main, et accorde à un autre tes présents = montrez un autre enfant ; je lirai néanmoins l'écriture au roi, et je lui en donnerai l'explication = tête qui dit oui.

Le Dieu suprême avait donné à Nebucadnetsar, ton père, l'empire, la grandeur, la gloire et la magnificence = geste de donner de grandes choses ; et à cause de la grandeur qu'il lui avait donnée, tous les peuples, les nations, les hommes de toutes langues étaient dans la crainte et tremblaient devant lui = faites trembler les jambes. Le roi faisait mourir ceux qu'il voulait = geste de couper la gorge, et il laissait la vie à ceux qu'il voulait = tête qui dit oui ; il élevait ceux qu'il voulait = faites lever votre main, et il abaissait ceux qu'il voulait = rabaissez votre main.

Mais lorsque son coeur s'éleva et que son esprit s'endurcit jusqu'à l'arrogance = croisez vos bras et ayez l'air fâché, il fut précipité de son trône royal et dépouillé de sa gloire = tombez par terre; il fut chassé du milieu des enfants des hommes = geste de chasser quelqu'un, son coeur devint semblable à celui des bêtes = faites un animal à quatre pattes qui tourne sur lui, et sa demeure fut avec les ânes sauvages = faites les oreilles d'âne; on lui donna, comme aux boeufs, de l'herbe à manger = faites semblant de brouter et son corps fut trempé de la rosée du ciel = faites le geste d'être trempé, dégoulinant jusqu'à ce qu'il reconnût que le Dieu suprême domine sur le règne des hommes et qu'il le donne à qui il lui plaît = prosternez-vous. Et toi, Belschatsar, son fils, tu n'as pas humilié ton coeur = index qui dit non, alors que tu savais toutes ces choses = tête qui dit oui.

Tu t'es élevé contre le Seigneur des cieux = regardez avec hautain les autres (mentons qui va au-dessus des épaules) ; les vases de sa maison ont été apportés devant toi = geste d'apporter des vases, et vous vous en êtes servis pour boire du vin = faites semblant de boire, toi = montrez un enfant et des autres personnes et tes grands, tes femmes et tes concubines; tu as loué les dieux d'argent, d'or, d'airain, de fer, de bois et de pierre, = levez et baissez les bras comme une vénération, qui ne voient point = index qui dit non, plusieurs fois, qui n'entendent point, et qui ne savent rien, et = tête qui dit non tu n'as pas glorifié le Dieu qui a dans sa main ton souffle et toutes tes voies.

C'est pourquoi, mains sur les hanches, il a envoyé cette extrémité de main qu'il a tracé cette écriture = faites une main qui écrit.

Voici l'écriture qui a été tracée : Compté = faites la main droite qui possède quelque chose de léger compté = faites la main gauche qui pèse quelque chose, pesé = faites 2 mains qui forment une balance, et divisé = chassez les mains de chaque côté.

Et voici l'explication de ces mots : 

Compté : Dieu a compté ton règne, et y a mis fin = mettez vos mains horizontalement devant soi qui se croisent et partent sur le côté.

Pesé : Tu as été pesé dans la balance, et tu as été trouvé léger = faites des mains qui soupèsent quelque chose de léger

Divisé : Ton royaume sera divisé, et donne aux Mèdes et aux Perses = montrez deux directions différentes.

Aussitôt Belschatsar donna à Daniel des vêtements pourpres = faites semblant de mettre une cape, on lui mit au cou un collier d'or = faites semblant de mettre un collier, et on publia qu'il aurait la troisième place dans le gouvernement du royaume = faites semblant de lire un parchemin.

Cette même nuit, Belschatsar, roi des Chaldéens, fut tué = faites semblant de tuer quelqu'un avec une épée

Et Darius, le Mède, s'empara du royaume = mettez une couronne.

Enfants de 9 à 12 ans

Préparation du moniteur
  • Imprimez des photocopies pour les enfants du groupe des grands
  • Préparez des décors et accessoires pour vivre l'histoire
Mot du moniteur

Vous allez jouer l'histoire de Daniel et les lettres du mur, avec des costumes !

Explication

Vous devrez vous familiariser avec le sketch, si vous n'avez pas assez d'enfants pour tous les rôles, plusieurs parties peuvent être jouées par la même personne. Les rôles de la main de Dieu n'exigent pas de parler, il peut cporrespondre pour quelqu'un qui a de la peine à s'exprimer ou lire.

Contexte 
La nation d'Israël a été capturée par Babylone et exilée de leur patrie. Daniel est l'un des nombreux jeunes hommes qui ont été pris au service du roi. Il est fidèle à Dieu, et Dieu le bénit avec une grande sagesse. Le point de l'histoire est que bien qu'il semble que Babylone est en contrôle, c'est vraiment Dieu qui est en charge. Les rois de Babylone sont simplement le peuple qu'il utilise pour accomplir ses desseins.


Commencez par expliquer le contexte de ce qui se passe. Le roi Belshazzar est le roi de Babylone, le royaume le plus puissant sur la terre à l'époque. Son père, le roi Nabuchodonosor, avait conquis une grande partie de la terre autour d'eux, y compris Israël, où vivait le peuple élu de Dieu. Nabuchodonosor avait pris des jeunes hommes d'Israël et les avait entraînés à travailler pour lui. Daniel était l'un d'entre eux. Après la mort de Nebucadnetsar, son fils Belshazzar devint roi.

Notre sketch a lieu lors d'un banquet que le roi Belschatsar donne pour lui-même et ses nobles.

Attribuer des rôles et distribuer des accessoires.
Si vous avez le temps, vous pouvez passer par le sketch plusieurs fois et laisser différents enfants avoir une chance de jouer différents rôles.

Décor 

  • Salle de banquet du roi Belshatsar
  • Une grande affiche blanche collée sur un mur sur lequel on peut écrire dessus

Situation

Le roi est entouré de ses nobles et ils mangent et boivent.

Script

Le roi : Serviteurs ! Venez ici !
Les serviteurs se précipitent et s'inclinent devant le roi.

Les serviteurs : Oui, votre Majesté. 

Le roi : Apportez les coupes que mon père, Nebucadnetsar a prises au temple de Jérusalem, afin que nous puissions les utiliser pour boire.

Les serviteurs : Bien sûr, Votre Majesté.

Les serviteurs partent et reviennent avec des verres qu'ils distribuent au roi et à ses nobles.

Le roi : Nobles ! Ses coupes nous serviront à la gloire de nos dieux ! Laissez-nous porter nos toasts à nos dieux.

Les nobles et le roi : (Tous ensemble) Grands sont les dieux des Babyloniens !

Les nobles et le roi font semblant de boire des verres.

Soudain, une main apparaît et commence à écrire sur le mur.

Le roi : Il est terrifié ! Aaaah ! mais qu'est-ce que c'est ? Je n'ai jamais vu ça de ma vie !

Quelle est la signification de ces mots inscrits sur le mur ? ! Sages ! Magiciens ! Entrez et dites-moi ce que cela signifie !

Des sages et des magiciens y entrent. Ils se prosternent devant le roi.

Les sages et les magiciens : Oui, Votre Majesté. Comment pouvons-nous vous être utiles ?

Le roi : Dis-moi ce que cette écriture sur le mur signifie ?

Les sages et les magiciens : Nous nous excusons humblement, votre Majesté, mais nous ne savons pas ce que cela signifie.

Le roi : N'y a-t-il personne qui puisse me dire ce que cela signifie ?

La reine entre.

La reine : Longue vie à toi majesté ! Ça ira ! Je connais quelqu'un qui est capable de vous dire ce que cette écriture signifie. Il s'appelle Daniel. Il a déjà trouvé la signification des rêves de votre père Nebucadnetsar. Il est très sage.

Le roi : Alors, emmène-le ici !

Daniel entre.

Le roi : Daniel, si tu peux m'expliquer ce que cette écriture signifie, je te récompenserai grandement. Tu auras des vêtements de royaux et tu seras le troisième plus haut dirigeant du royaume.

Daniel : Vous pouvez garder vos cadeaux pour vous-même, mais je vais vous dire ce que l'écriture signifie. Dieu était bon pour ton père, le roi Nabuchodonosor. Il lui a donné tout ce grand royaume de Babylone. Mais ton père l'a oublié. Au lieu de cela, il pensait qu'il l'avait fait lui-même. Alors Dieu l'a frappé et l'a rendu comme un animal pendant 7 ans, jusqu'à ce que le roi Nebucadnetsar comprenne que Dieu était le tout puissant.
Vous saviez tout cela, roi Belshazzar, mais vous n'en avez pas tiré de leçon en respectant Dieu. Au lieu de cela, vous avez déshonoré Dieu en utilisant ses coupes, pour adorer d'autres dieux qui n'existent même pas !
C'est ce que dit l'écriture est : MENE MENE TEKEL UPHARSIN : Dieu met fin à votre règne. Vous avez été pesé et n'avez pas pesé lourd, dans la balance de Dieu. Votre autorité vous sera retirée.

Le roi : Oh ! Non !

Cette même nuit, un assassin tua le roi. Et c'est le roi Darius, roi des Mèdes qui pris son trône et régna à sa place.

Matériel
  • Personnages
  • Le roi Belshatsar
  • Des nobles
  • Serviteurs
  • La main de Dieu
  • Reine
  • Sages et magiciens
  • Daniel
  • Un assassin qui vient tuer Belshatsar
  • Accessoires
  • Couronne et robe pour le roi
  • Costumes pour les nobles
  • Tenues pour les domestiques
  • Grande main en mousse ?
  • Couronne et robe pour la reine
  • Verres à vin
  • Chapeaux de magicien 
  • Barbe pour Daniel ou le roi
  • Un feutre noir
  • Couronne et robe pour le roi
  • Costumes pour les nobles
  • Tenues pour les domestiques
  • Couronne et robe pour la reine
  • Plusieurs verres à vin, coupes etc.
  • Chapeaux de magicien
  • Barbe pour Daniel ou le roi
  • Un feutre noir
  • Décor
  • Tables
  • Chaises
  • Nappes
  • Une grande affiche blanche collée sur un mur sur lequel on peut écrire dessus
Valeur de foi (objectif)
A choisir en cliquant sur imprimer
Prière créative
A choisir en cliquant sur imprimer
Jeux du verset biblique
A choisir en cliquant sur imprimer
Top