L'atelier (la leçon)

Résumé de l'activité

Les enfants vont jouer l'histoire avec des costumes

Déroulement de la leçon

1 Bienvenue

2 Jeu du verset biblique

3 Histoire

4 Questions

5 Partage et prière

6 L'atelier

7 Rangement avec les enfants

Explication de l'atelier

Les enfants de 6 à 8 ans

Préparation du moniteur
  • Imprimez le texte.
Mot du moniteur

Vous allez mimer l'histoire !

Explication

Optionnel
Au préalable, vous pouvez faire des exercices d’échauffement avec les enfants, sur les émotions et gestes : Tu te mets face au mur et lorsque je te dis : « Un, deux, trois : tu es en colère, tu te retournes et tu montres que tu es en colère. Puis, tu te retournes face au mur et je te redis une autre émotion etc. ».

Liste des émotions et autres
Tu as peur, tu es malade, tu es fatigué, tu es triste, tu as mal, tu réfléchis, tu es content, tu es déçu, tu es surpris etc.

Positionnement
Les enfants sont debout en cercle et vous en faites partie.

Consignes aux enfants

  • Etends tes bras à l’horizontale, sur les deux côtés, tu ne dois pas toucher tes voisins.
  • Recule-toi un peu si nécessaire.
  • Baisse les bras.
  • Mime tous les gestes des personnages que je vais faire, pendant l’histoire.
  • Silence.
  • On commence.

Histoire

Mettez les mains sur les hanches et froncez les sourcils = Les pharisiens et les scribes murmuraient, disant : Jésus accueille des gens de mauvaise vie et mange avec eux.

Jésus leur parla et dit : Un homme = montrez le pouce avait deux fils = montrez le chiffre 2.

Le plus jeune dit à son père = mains sur les hanches : Mon père, donne-moi la part de bien qui doit me revenir = mettez la main devant soi qui attend qu’on lui donne quelque chose.

Et le père leur partagea son bien = geste de donner.

Le fils était tout heureux, car il était riche = sautez de joie !

Peu de jours après, le plus jeune fils, partit pour un pays éloigné = se positionner sur la droite et faire un tour de cercle entier. Il dansait sur le chemin = dansez. Il était heureux avec tout son argent = mettez les mains au ciel et sautez.

Il dormit dans des hôtels 5 étoiles = mettez les mains sous la tête et faites semblant de dormir.

Il mangeait dans des restaurant de luxe = faites semblant de manger en relevant les petits doigts.

Il alla dans les bars pour boire = faites semblant de boire beaucoup.

Il paya des boissons à ses nouveaux amis = faites semblant de donner de l'argent. Il commença à fumer de la drogue = faites semblant de fumer.

Il embrassait des filles = s'embrasser le bras.

Ils allaient dans des casinos de machines à sous pour gagner de l'argent = faites des gestes de machine à sous, mais souvent il en perdait beaucoup = haussez les épaules, faites un visage triste.

Ses sous commençaient à baisser dans son porte-monnaie = faites des gestes avec les mains devant soit qui se resserrent.

Pendant ce temps, son père allait tous les jours voir de son balcon, si son fils revenait = main sur le front qui regarde. Mais il ne revenait pas = visage triste.

Un jour, le fils n'eut plus d'argent = Ressortez les tissus des poches

A cette époque, dans le pays il y eu une grande sécheresse, tout le monde avait faim = montrez que vous avez faim.

Il alla se mettre au service d'un des habitants du pays, qui l'envoya dans ses champs garder les pourceaux = faites le bruit des cochons. ça puait beaucoup = pincez-vous le nez et faites une grimace. Il avait faim = tirez la langue, les bras pendants.

Il aurait bien voulu manger des caroubes des pourceaux, mais personne ne lui en donnait = l'index montre non.

Il réfléchit = se gratter la tête. Il se dit : Chez mon père = montrez une direction, les serviteurs ont du pain en abondance = faites un cercle avec les bras, et moi, ici, = se montrez le buste, je meurs de faim = bras et langue qui pendent.

Je vais aller vers mon père = montrez une direction, et je lui dirai : Mon père = se mettre à genoux, j'ai péché contre le ciel et contre toi = croisez les mains en signe de supplication, je ne suis plus digne d'être appelé ton fils = dire non avec la tête ;

Traite-moi comme l'un de tes serviteurs = main sur le coeur, visage triste.

Et il se leva = se relever et alla vers son père = se tourner à droite et marcher un tour complet en étant fatigué.

Comme il était encore loin, son père le vit = main sur le front qui regarde et fut ému de compassion = mains sur les joues, il courut se jeter à son cou = croisez les mains sur les épaules et l'embrassa = faites des bisous sur vos épaules.

Le fils lui dit : Mon père = se mettre à genoux, j'ai péché contre le ciel et contre toi = mettre les mains sur le visage, je ne suis plus digne d'être appelé ton fils.

Mais le père dit à ses serviteurs : Apportez vite la plus belle robe = se lever et mettez pour de semblant la robe. Mettez-lui un anneau au doigt = faites semblant de mettre une bague, et des souliers aux pieds = faites semblant de mettre des souliers.

Tuez un veau bien gras = geste de tuer le veau. Mangeons et buvons = faites semblant de faire "santé" avec un verre et réjouissons-nous = levez les bras au ciel ; Car mon fils que voici était mort = tombez par terre, et il est revenu à la vie = relevez-vous et sautez ; Musique s'il vous plait mes serviteurs. Et ils commencèrent à se réjouir. = Dansez.

Or, le fils aîné était dans les champs = faites semblant de labourer. Lorsqu'il revint et approcha de la maison = marcher sur la gauche et faites un demi-tour de cercle, il entendit la musique et les danses = main derrière une oreille.

Il appela un des serviteurs, et lui demanda ce que c'était = paumes de mains retournées devant soi. Le serviteur lui dit : Ton frère est revenu ici = montrez le sol et, parce qu'il l'a retrouvé en bonne santé, ton père fait la fête = Dansez.

Il se mit en colère = froncez les sourcils, faites la grimace, et ne voulut pas entrer = croisez les bras et dire non de la tête.

Son père sortit le cherchez = courir sur la droite, et le pria d'entrer = geste d'entrer. Mais il répondit à son père :

Voici, il y a tant d'années que je te sers = mains sur les hanches sans avoir jamais transgressé tes ordres = tête qui dit non, et jamais = index qui dit non et visage fâché, tu ne m'as donné un chevreau pour que je me réjouisse avec mes amis = tête qui dit non.

Et quand ton fils = mains sur les hanches qui a tout perdu tout son argent en buvant trop d'alcool et consommer de la drogue, tu lui fais la fête = tapez sur vos cuisses de côté, ça me fâche énormément = visage en colère.

Mon enfant, lui dit le père, tu es toujours avec moi = montrez la main à côté de soi qui montre le sol, et tout ce que j'ai = main sur le buste est à toi = montrez un copain.

Mais je veux me réjouir = montrez la bouche qui sourit, parce que ton frère était quasi mort = bras pendants, que je pensais ne plus le revoir = tête qui dit non est revenu à la vie, il est revenu, il est vivant ! = taper des mains ! Youhou ! Faisons la fête = dansez.

Enfants de 9 à 12 ans

Préparation du moniteur
  • Imprimez le script 
Mot du moniteur

Vous allez jouer l'histoire !

Explication

Un enfant qui n'est pas à l'aise avec le théâtre, peut dessiner des décors sur une grande fresque.

Consignes

  • Choisis ton rôle. (Des enfants peuvent avoir un rôle de "figurant", comme un chameau de la grande caravane ou une des jeunes dames qui vont au puits).
  • Mets un costume correspondant à ton personnage.

Script

Narrateur : Un homme riche a deux fils.

Le plus jeune fils : « Je veux partir d’ici, j’en ai marre ! Je veux vivre comme j’en ai envie ! je veux faire tout ce que je veux et comme je veux !

Papa, donne-moi la part d’héritage que tu me dois ! ».

Narrateur : Le père lui donne les sous, (qu’il avait mis de côté pour lui pour plus tard) tout de suite !

Le fils : « Merci et au revoir ! ».

Le fils : Ah ! Ah ! Ah ! A moi la belle vie ! Je vais enfin pouvoir faire tout ce que je veux avec mes sous !!! Acheter pleins de choses ! Youpie ! Youpie !

Narrateur : Le fils part dans un pays éloigné !

Il dépense plein, plein de sous pour faire la fête, se saouler, jouer au poker etc. !

Il dépense ses richesses sans réfléchir ! Et un jour…il n’a plus la moindre pièce…

Narrateur : A la maison, le père regarde si le fils revient…mais il ne revient pas.

Le fils : « Ce n’est pas possible ça ! Je croyais qu’il me restait encore une pièce…mais n’ai plus rien ! je n’ai plus d’autres habits ! Et en plus il n’y a plus rien à manger ici dans ce pays ! Les champs sont secs, le soleil a tout brûlé ! je n’ai plus rien à manger ! ».

Narrateur : Le fils est toujours dans un pays éloigné, mais une famine survient ! Les champs sont secs, tout est brûlé par le soleil !

Le fils : « Je n’ai plus rien, comment vais-je faire pour manger ? »…

Narrateur : Il demande partout s’il peut travailler, mais tout le monde lui répond que non, ici, il n’y a pas de travail, ici non rien etc. mais, en cherchant bien, il trouve quelqu’un qui lui propose quelque chose :

Le fils : (surprise et dégoût) « Je dois garder des…quoi ? des…cochons ! Oh ! Non pas ça ! Beurk ! ça pue les porcs ! C’est vraiment dé-goû-tant !

« (Déçu) ben…oui…d’accord, puisqu’il n’y a rien d’autres je vais le faire... ».

Narrateur : Le fils garde donc des cochons… pendant des jours…

Le fils : « Quand je pense que chez mon père, j’avais des tartines, du bon chocolat au lait, des biscuits, de la bonne viande…des frites ! » !

Ici, y presque rien à manger.

Je ne veux plus rester ici ! Mais, si je retourne chez mon père, il va se fâcher…c’est sûr… ».

Narrateur : Le fils réfléchit.

Le fils : « Si je retourne chez mon père…il va me gronder, j’ai dépensé tout l’argent qu’il m’avait donné !!! Mais si je reste ici je vais mourir de faim ! Bon peut-être que mon papa voudra que je travaille pour lui comme ses ouvriers ?

Narrateur : le fils repart chez lui, il fait une longue route à pied, il a faim…

A la maison, le père regarde encore… et soudain, il voit quelque chose, qu’il reconnait…

Le père : Mais est-ce que c’est mon fils ? Mais oui, c’est mon fils !

Narrateur : le père court vers son fils !

Le père : Mon fils, je t’aime ! Tu es revenu ! Qu’est-ce que je suis content ! Vite, serviteurs venez habiller mon fils avec les plus beaux vêtements de la maison !

Le fils : « Mais papa, tu…tu m’aimes encore ? Mais je ne mérite pas que tu m’appelles « ton fils », j’ai tout dépensé l’argent que tu m’avais donné, et fait pleins de bêtises ! Si tu veux je veux bien travailler comme tes ouvriers ».

Le père : « Mais non tu es mon fils et tu le seras toujours ! Je ne veux pas que tu travailles comme mes ouvriers ! Tu es mon fils et je t’ai retrouvé ! Je t’aime ! Allez viens on va faire une grande fête parce que tu es revenu !!! Youpie ! ».

Narrateur : Alors les serviteurs du père l’ont habillé avec de beaux vêtements.

Narrateur : Et le soir… (parler doucement), ils ont fait une é-nor-me fête… avec toute la famille ! Le fils avait retrouvé son père, le père avait retrouvé son fils.

Mais le grand frère, qui apprend que son petit frère est rentré sans se faire gronder, est très fâché !

Le grand frère : « mais papa, tu ne l’as pas grondé ? Mais c’est injuste ! Il a tout dépensé les sous que tu lui avais donnés en faisant n’importe quoi (jouer aux jeux d’argent, aller se saouler etc.) ! Tu dois le punir ! Moi je n’ai jamais désobéi, j’ai fait toujours ce que tu veux et tu n’as jamais fait la fête avec moi, pour me récompenser !!! ».

Le père : Mon grand garçon, ce que tu as fait est très bien ! Tu sais ma richesse je veux la partager aussi avec toi ! Mais tu ne me l’as pas demandé…

Mais, tu vois ton frère cadet était parti, je ne pensais plus le revoir un jour, je pensais qu’il allait mourir et il est ici, il est revenu, il est vivant, maintenant il est avec nous !

Alors on va faire la fête tous ensemble ! D’accord ?

Le fils aîné : « Oui, d’accord ! Faisons une grande fête, mon frère est vivant, je l’aime aussi !».

 

Karine Delapierre

Matériel
  • Personnages
  • Le narrateur
  • Le fils
  • Le père
  • L'aîné
  • Une bourse
  • De l'argent
  • Des porcs
  • Accessoires
  • Des caroubes (haricots)
  • Bouteilles de vin
  • Une tunique
  • Un anneau d'or
  • Un plat à manger
Valeur de foi (objectif)
A choisir en cliquant sur imprimer
Prière créative
A choisir en cliquant sur imprimer
Jeux du verset biblique
A choisir en cliquant sur imprimer
Liens
---
Photos
---
Top