L'histoire

Le baptême de Jésus

Description

Jésus se fait baptiser par Jean Baptiste

Référence de l'histoire

Verset biblique

Mettez en pratique la Parole, et ne l'écoutez pas seulement.
-- Jacques 1:22 --

Objectifs (Valeurs de foi)

1
Dieu nous appelle à nous tourner vers Lui et à nous détourner du mal
Montrez dans l'histoire
Que Jean-Baptiste a une mission, interpeller les gens à se tourner vers Dieu et à se détourner du mal
Valeur pour moi aujourd'hui
Dieu m'appelle à me tourner vers Lui et me détourner du mal (mauvaises pensées, désirs, actions etc.). Je choisis de faire la volonté de Dieu
2
Dieu a un plan pour notre vie. Il nous aime. Nous sommes utiles pour Lui.
Montrez dans l'histoire
Que depuis sa tendre enfance, Dieu formait Jean-Baptiste à son ministère. Il avait l'habitude d'entendre la voix de Dieu lui parler. Dieu l'aimait.
Valeur pour moi aujourd'hui
Dieu a un plan pour ma vie. Il m'aime. Je refuse toutes paroles qui me dévalorisent. Je suis utile pour Lui
3
Nous avons comme mission, comme Jean-Baptiste, de faire des personnes autour de nous des disciples
Montrez dans l'histoire
Que Jean-Baptiste avait une mission, de parler aux gens de Jésus, afin qu'ils deviennent des disciples de Jésus
Valeur pour moi aujourd'hui
J'ai la mission de parler de Jésus aux autres. Je peux prier pour mes copains non chrétiens
4
Suivre l'appel de Dieu, à parler de Jésus, n'est pas toujours facile et nous appelle à faire des choix difficiles. Mais Dieu nous aide
Montrez dans l'histoire
Que Jean-Baptiste parle de Jésus et que des personnes devaient le critiquer pour cela et il sera emprisonné
Valeur pour moi aujourd'hui
Je demande l'aide de Dieu, lorsque je suis critiqué ou lorsqu'on se moque de moi, alors que je parle de Jésus à mon entourage
5
Le baptême, c'est le signe et le choix d'une nouvelle vie en Christ à faire sa volonté et non la nôtre
Montrez dans l'histoire
Que Jean-Baptiste insiste sur le fait de se repentir de ses mauvaises voies et de suivre Jésus-Christ, c'est ça le baptême
Valeur pour moi aujourd'hui
Le baptême est le début d'une nouvelle vie en Christ. Je deviens disciple de Christ et ça se voit dans ma vie
6
Quand Dieu nous pardonne nos péchés, le Saint-Esprit nous donne de pouvoir vivre comme Jésus
Montrez dans l'histoire
Que lorsque les gens se repentent et se font baptiser, l'esprit de Dieu descend sur eux, comme l'exemple de Jésus. Et c'est Lui qui leur donnera le pouvoir de le suivre
Valeur pour moi aujourd'hui
Quand Dieu me pardonne mes péchés, le Saint-Esprit me donne de pouvoir vivre comme Jésus

Questions

Que signifiait le manteau en poil d'animaux à l'époque ? Le manteau de "poil" d'un prophète était un signe d'honneur, d'autorité et de pouvoir (comme le prophète Elie, qui le lance à Elisée)
Qu'est-ce que la repentance ? C'est le regret douloureux que l'on a de ses péchés, de ses fautes et désir de changer
Qu'est-ce que le péché ? C'est se détourner de ce que Dieu nous demande de faire. Ne pas atteindre la cible de Dieu
Qu'est-ce que le baptême ? Le baptême est le signe de l’union du croyant avec Jésus-Christ, d’une mort, d’un ensevelissement et d’une résurrection avec lui. Décider de se faire baptiser, c’est s’engager et confesser Jésus publiquement, devant les hommes et l’Eglise. C’est le témoignage d’un changement d’attitude intérieure et c’est vivre « en nouveauté de vie », ce qui signifie en accord avec les préceptes de vie, d’amour et de vraie liberté enseignés par Jésus-Christ.

Le baptême de Jésus

Matthieu 3.13-17

Marc 1.9-11

Luc 3.21-22

Jean 1.29-34

13 C’est à cette époque que parut Jésus. Il se rendit de la Galilée au Jourdain, auprès de Jean, pour être baptisé par lui.

14 Mais Jean essaya de l’en dissuader. Il lui disait :

—C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et c’est toi qui viens à moi !

15 Jésus lui répondit :

—Accepte, pour le moment, qu’il en soit ainsi ! Car c’est de cette manière qu’il nous convient d’accomplir tout ce que Dieu demande.

Là-dessus, Jean accepta de le baptiser.

16 Aussitôt après avoir été baptisé, Jésus sortit de l’eau. Alors le ciel s’ouvrit pour lui[1] et il vit l’Esprit de Dieu descendre sous la forme d’une colombe et venir sur lui.

17 En même temps, une voix venant du ciel fit entendre ces paroles :

Celui-ci est mon Fils bien-aimé, celui qui fait toute ma joie[2].

 

9 Or, en ce temps-là, Jésus vint de Nazareth, un village de Galilée. Il fut baptisé par Jean dans le Jourdain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10 Au moment où il sortait de l’eau, il vit le ciel se déchirer et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe.

 

11 Une voix retentit alors du ciel :

Tu es mon Fils bien-aimé, tu fais toute ma joie.

 

21 Tout le peuple accourait vers Jean pour se faire baptiser. Jésus fut aussi baptisé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Or, pendant qu’il priait, le ciel s’ouvrit 22 et le Saint-Esprit descendit sur lui, sous une forme corporelle, comme une colombe.

Une voix retentit alors du ciel :

Tu es mon Fils bien-aimé. Tu fais toute ma joie.

 

29 Le lendemain, Jean aperçut Jésus qui se dirigeait vers lui ; alors il s’écria :

—Voici l’Agneau de Dieu[3], celui qui enlève le péché du monde. 30 C’est de lui que je vous ai parlé lorsque je disais : « Un homme vient après moi, il m’a précédé[4], car il existait avant moi. » 31 Moi non plus, je ne savais pas que c’était lui, mais si je suis venu baptiser dans l’eau, c’est pour le faire connaître au peuple d’Israël.

32 Jean-Baptiste rendit ce témoignage :

J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe et se poser sur lui. 33 Je ne savais pas que c’était lui, mais Dieu, qui m’a envoyé baptiser dans l’eau, m’avait dit : Tu verras l’Esprit descendre et se poser sur un homme ; c’est lui qui baptisera dans le Saint-Esprit. 34 Or, cela, je l’ai vu de mes yeux, et je l’atteste solennellement : cet homme est le Fils de Dieu.

 

 

Le baptême de Jean

Jean-Baptiste (litt. Jean le baptiseur), dont Jésus dit que parmi ceux qui sont nés de femme, nul n’est plus grand (Mt 11.11a), est le précurseur du Messie promis (Mc 1.2 ; És 40.3 ; Ml 3.1). Il est le second « Élie » annoncé par Malachie (Ml 4.5 ; Mc 9.13). Habillé d’un manteau de poil de chameau, vivant dans le désert, tout en lui rappelle Élie (2R 1.7-8 : Achazia leur dit : Quel air avait l'homme qui est monté à votre rencontre et qui vous a dit ces paroles ? Ils lui répondirent : C'était un homme vêtu de poils et ayant une ceinture de cuir autour des reins. Et Achazia dit : C'est Élie, le Thischbite.) Il est donc le plus grand personnage de l’Ancienne Alliance, tirant un pont entre les deux alliances.

Sa prédication (et celle de Jésus) annonce l’accomplissement des prophéties : Changez de vie, car le royaume des cieux est proche ! (Mt 3.2, 4.17).

Jésus dit de Jean que le plus petit dans le royaume est plus grand que lui (Mt 11.11b), non pour déprécier le prophète, mais pour indiquer la grandeur de l’accomplissement de la Nouvelle Alliance.

Le baptême de pécheurs repentants est l’élément majeur du ministère de Jean-Baptiste.

Ce baptême souligne qu’il ne suffit pas d’être Juif pour être sauvé, mais qu’il est nécessaire de reconnaître ses péchés et de désirer suivre Dieu de tout son être. Israël devait se préparer à la venue du Messie – et le baptême de Jean affirme que la situation spirituelle du Peuple du Seigneur n’était pas acceptable devant Dieu.

D’autre part, ce baptême, qui manifeste une intention, annonce aussi le « baptême de l’Esprit », que le Messie va administrer, donnant au croyant les ressources intérieures pour s’engager dans une vie sainte.

D’où venait la pratique baptismale de Jean ?

Les Juifs pratiquaient le baptême des prosélytes (non-Juifs se convertissant à la foi judaïque), mais celui-ci avait une dimension rituelle et politique, alors que Jean avait des visées eschatologiques (salut éternel) et éthiques.

La loi de l’AT comprenait l’utilisation de l’eau comme signe de purification de l’impureté rituelle liée à la sexualité (Lé 15) : le baptême de Jean véhicule assez clairement la symbolique de la purification, où le baptisé demande à Dieu le pardon de ses fautes et un nouvel accès auprès de son Seigneur. On retrouve ce lien entre lavage et purification intérieure en Ps 51.9 : « Purifie-moi avec l’hysope, et je serai pur ; lave-moi, et je serai plus blanc que la neige »

La secte de Qûmran (souvent identifiée aux Esséniens) pratiquait une forme de baptême de repentance : le rite n’avait pas de valeur si les dispositions intérieures de la personne étaient contraires à la symbolique du geste.

Le fait que Jean baptisait dans la même région que cette communauté religieuse a mené plusieurs à rapprocher d'eux.

Mais il y a des différences : le baptême de Jean est unique, alors que la secte de Qûmran procédait à des ablutions répétées. Jean ouvrait son baptême à tous les Israélites, alors que la secte le réservait à ses seuls adeptes (sévèrement triés sur le volet).

 

 

Jésus se fait baptiser

Comme le montre l’Évangile de Matthieu, Jean est conscient que Jésus est sans péché et qu’il n’a pas besoin de repentance.

Mais Jésus se fait baptiser, car il s’identifie à son peuple. Il porte la destinée d’Israël et accomplit ce que le « fils » de YHWH n’a pas accompli.

Dt 32.6 Est-ce l'Éternel que vous en rendrez responsable, Peuple insensé et dépourvu de sagesse ? N'est-il pas ton père, ton créateur ? N'est-ce pas lui qui t'a formé, et qui t'a affermi ? YHWH ordonne à Moïse : Tu diras à Pharaon: Ainsi parle l'Éternel: Israël est mon fils, mon premier-né. Je te dis: Laisse aller mon fils, pour qu'il me serve (Ex 4.22-23). Osée parle de l’Exode dans ces termes : « Quand Israël était jeune, j’ai appelé mon fils hors d’Égypte » (repris au sujet de Jésus, revenant avec sa famille d’Égypte : Os 11.1, Mt 2.15).

On peut comprendre ainsi l’explication du Seigneur (« c’est de cette manière qu’il nous convient d’accomplir tout ce que Dieu demande » Mt 3.15).

Le baptême de Jésus marque le début de son ministère.

L’Esprit-Saint vient sur lui et le Père atteste de sa nature de Fils et de la faveur divine sur son ministère.

Ce n’est pas que Jésus soit devenu capable d’accomplir son ministère à ce moment-là ou qu’il n’avait pas auparavant l’approbation du Père, mais l’événement marque le début de la manifestation publique de l’œuvre du Christ.

Le fait que Jésus aille dans le désert, juste après son baptême, et qu’il y soit tenté, pourrait être compris comme un parallèle avec Israël traversant la Mer des Joncs et connaissant un temps d’épreuve au désert (à la différence que Jésus ne cède pas à la tentation). Paul, d’ailleurs, dit que les Israélites « ont tous été baptisés dans la nuée et dans la mer » (1 Co 10.2), ce qui montre que le rapprochement typologique existe entre l’Exode et l’expérience chrétienne.

Robin Reeve

 


[1] Matthieu 3.16 L’expression pour lui est absente de plusieurs manuscrits.

[2] Matthieu 3.17 toute ma joie : expression idiomatique. Litt. : en qui j’ai pris plaisir. Allusion à Es 42.1.

[3] Jean 1.29 Symbole faisant allusion aux sacrifices juifs. Comme un agneau, Jésus prend sur lui la désobéissance des hommes et s’offre en sacrifice à leur place. Voir Es 53.

[4] Jean 1.30 Autre traduction : il est plus grand que moi.

Renseignements
Le baptême de Jésus n'était pas un baptême de repentance - Jésus était sans péché - mais plutôt plus d'une onction donnée par son Père.

Chanson de l'histoire (payante)
http://www.kt42.fr/2016/04/chant-jean-le-baptiste.html
Top