Histoire
6-12 ans


Objectifs (Valeurs de foi)
1
Il n'y a que Jésus qui peut réaliser le possible, dans une situation impossible. Il fait des miracles.
Montrez dans l'histoire
Que les disciples pensent régler le problème des gens qui ont faim en trouvant une solution humaine : les renvoyer chez eux. Jésus offre une solution inattendue, garder la foule et lui donner à manger par un miracle.
Valeur pour moi aujourd'hui
Jésus fait des miracles dans ma situation impossible.
2
En qui nous nous confions ? En qui nous mettons notre foi ?
Montrez dans l'histoire
Que les disciples se confient en eux-mêmes par des raisonnements humains. Ils mettent leur foi en ce qui est rationnel. Jésus va les surprendre par Sa toute puissance.
Valeur pour moi aujourd'hui
En qui je me confie pour régler tout ce qui me préoccupe ? En qui en ce que je mets ma foi pour être soulagé ?
3
En partageant le peu que j'ai, Jésus l'utilise pour bénir d'autres.
Montrez dans l'histoire
Que Jésus ne refuse pas ce que l'enfant offre. Au contraire il va l'utiliser pour les répandre aux besoins des autres.
Valeur pour moi aujourd'hui
Je veux partager ce que j'ai pour pouvoir bénir les autres et montrer l'amour de Dieu pour eux.
4
Jésus révèle son identité à tous : Sa grande puissance. Qui est-il pour nous ?
Montrez dans l'histoire
Que les gens et les disciples ne connaissent pas encore la puissance de Jésus. Il va falloir un miracle pour le reconnaître.
Valeur pour moi aujourd'hui
Jésus est-il le Dieu puissant qui agit dans ma vie ? Et qui peut agir dans la vie d'autrui ?
5
Quand on laisse Jésus prendre la situation en main, Il intervient bien mieux que nous et change la situation en bien.
Montrez dans l'histoire
Qu'à partir du moment où les disciples font ce que Jésus dit, la situation va changer, le miracle se produire.
Valeur pour moi aujourd'hui
Si je laisse Jésus intervenir dans ma vie, Il aura la solution inattendue dont j'ai ou les autres ont besoin.
6
Peu importe notre âge, on peut être utile pour faire connaître Jésus.
Montrez dans l'histoire
Que Jésus utilise le petit pique-nique d'un enfant pour faire un miracle et non un adulte.
Valeur pour moi aujourd'hui
Peu importe mon âge, je peux me laisser utiliser par Jésus pour faire connaître son amour autour de moi.
Questions
Dans quelle contrée se passe cette histoire ?
Probablement dans le voisinage de Bethsaïda, petit village de pêcheurs au nord du lac de Tibériade ou mer de Galilée ("La multiplication des pains et des poissons" par Alexandra Domnec)
Qu'est-ce qu'un miracle ?
En grec, cela signifie : signe, marque ou merveille. Quelque chose que Dieu seul peut faire et qui n'est pas en notre pouvoir. "Les miracles sont signes de la présence et de l'autorité de Dieu" (https://www.rotation.org/topic/wt-jesus-feeds-the-5000-bible-background-and-lesson-objectives).
Qu'est-ce que Jésus rappelle en bénissant et en rompant les pains et les poissons ?
Il nous rappelle le dernier repas de Jésus avant Sa mort : la Cène.
Pourquoi est-il important qu'il reste 12 paniers pleins ?
Le chiffre 12 fait penser aux 12 tribus d'Isräel et aux 12 disciples (Dieu répond aux besoins de son peuple !)
A quel Psaume le message de Jésus nous fait-il penser ?
Au Psaumes 23 : L'Eternel est mon berger, je ne manquerai de rien.

La multiplication des pains et des poissons

Passage : Jean 6v.1-15

Commentaires

Jésus cherche à tester ses disciples.

Philippe répond à la question de Jésus en lui disant que deux cent deniers ne suffiraient pas pour acheter suffisamment de nourriture pour que tout le monde puisse manger – deux cent deniers correspondaient à la valeur de six mois de travail !

Pouvez-vous vous imaginer dépenser en une journée une demie année de travail ?

Ensuite se produit un autre épisode intéressant, Jean nous parle d’un jeune garçon qui amène les pains d’orge et les poissons. En 2 rois 4v. 42-44 il est fait mention de l’enfant qui doit distribuer 20 pains pour 100 personnes et dans cette histoire aussi il y a des restes (il est aussi dit : 2 rois 4v.43 | Donnes à ces gens, et qu’ils mangent ; car ainsi parle L’Eternel | un miracle qui rappelle celui de Jésus)

Jésus prend ensuite l’image du divin berger, Jésus dit : faites asseoir ces gens. Par ces instructions, Jésus semble faire un parallèle avec le psaume 23. Jésus étant le bon berger qui fait reposer ses brebis dans des verts pâturages.

Les 4 évangiles s’accordent aussi sur le fait qu’il y avait 5000 hommes qui formait la foule. Mais en vérité il y avait là 5000 hommes sans compter les femmes et les enfants (ne pas compter ni les femmes ni les enfants était une coutume dans les cultures de prédominance paternaliste), et tous ont mangé et on récupéra 12 paniers pleins des restes.

Cette scène rappelle aussi Moise nourrissant les israélites dans le désert avec du pain venant du ciel. Jésus étant le pain de Vie.

Devant cette multitude, Jésus prend les pains, remercie Dieu (prononça la bénédiction, rendit grâce), c’est un symbole en rapport avec la pratique de la Sainte Cène. Et le terme utilisé ramène au langage liturgique de l’eucharistie.

Jésus par ce geste nous donne un bon exemple. Nous devrions être reconnaissant pour ce que nous avons. Il nous dit aussi par ce miracle que Le fils de Dieu a toujours été celui qui pourvoit aux besoins des hommes et des femmes.

Après que la foule fut complètement rassasiées, Jésus envoya ses disciples ramasser les restes. Par rapport au ramassage des restes, le mot employé est « rassembler ». C’est la racine qui fournira le terme désignant les rassemblements cultuels. Jean suggérait que les célébrations eucharistiques sont les rassemblements qui préservent les fidèles de la destruction.

Jean rajoute ensuite la réaction du peuple au miracle vécu. La foule ayant vu tous ces miracles s’interroge sur Jésus et songe à le proclamer roi. Mais Jésus n’est pas venu pour être roi sur terre.

Il est roi, mais sa royauté ne se confond pas avec une autorité humaine. Jésus par sa royauté est un modèle d’abaissement et d’obéissance, il ignore les honneurs et les succès du monde. En fait, le peuple lui proposait - sous une nouvelle forme - la troisième tentation vécue dans le désert. Matthieu 4v. 8-9 : le diable le transporta encore sur une montagne très élevée, lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire. Sachant les pensées qui surgissaient dans le cœur du peuple, Jésus se retira. Il est l’envoyé de Dieu et il veut accomplir sa volonté.

Application

1. CONFIANCE, REPOS & LACHER PRISE

Il est le bon berger et il s’occupe de nous comme de ses brebis à l’image du psaume 23.

Jésus nous appelle au repos, il nous dit que Sa présence nous suffit. Il est le pain de vie !

Par ce miracle Il nous montre sa bonté où en lui nous avons ce qu’il nous faut et plus encore : quand je prie et que Jésus répond à ma prière et me bénit plus encore que ce que je demandais.

2. LA COMMUNION

Par le partage de la nourriture et le ramassage des restes, Jésus m’indique aussi l’importance d’être en communion et en relation avec mes frères et sœurs chrétiens car c’est en se rassemblant que notre foi reste vivante et continue de grandir.

3. LA SOLIDARITE

Jésus teste ses disciples en leur posant la question d’où pourrait-il acheter des pains pour tout le peuple. On voit la réponse d'André et de Philippe qui disent à Jésus que ce qu’ils ont ne suffirait pas pour ces 5000 hommes - peut-être que ça suffirait à peine pour les 12 disciples mais pas pour toute la foule. Leur réaction paraît égoïste, et Jésus les redirige en les appelant à la solidarité.

4. LA RECONNAISSANCE

Jésus nous suffit car en Lui nous avons tout ce qu’il nous faut. Il nous fait reposer sur l’herbe verte et nous invite à ne pas courir après le profit, le gain mais à être reconnaissants de ce que nous avons dans notre assiette ; que seule sa présence est importante et qu’il ne faut pas nous inquiéter pour le lendemain, le lendemain aura soin de lui-même.

5. L’APPEL

Comme Jésus est en communion avec le Père, et Il sait ce qu’il doit faire et ce pourquoi il a été créé - même si le diable le tente il ne manquera pas la cible car il connait sa mission et connait son identité (Fils unique de Dieu venu sur terre pour nous sauver).

6. LES DONS

Un petit enfant vint à Jésus avec 5 pains et 2 poissons, il n’avait pas beaucoup mais il le donna à Jésus sachant que cela aurait de la valeur.
Dieu met en nous des dons. Il nous dit de les utiliser pour Sa gloire et de les mettre à Sa disposition.
Jésus nous appelle à croire en lui et à partager ce que nous avons, et Dieu dans son immense bonté s’occupera de multiplier notre don.


Serse Berta (Stage Pastoral)

Renseignements
Histoire avec un sac et des petits papiers
https://www.youtube.com/watch?v=-tIZYknRiEE
Liens