L'histoire

La création

Description

La création de Dieu avant la chute

Référence de l'histoire

Verset biblique

Seigneur Eternel, c’est toi qui as fait le ciel et la terre par ta grande puissance et ta force. Rien n'est trop difficile pour toi.

Objectifs (Valeurs de foi)

1
Dieu a créé de magnifiques choses sur la terre et Il les trouve « bien faites ». Nous sommes sa création et il nous aime comme nous sommes
Montrez dans l'histoire
L'importance de l'intention de Dieu dans la création : Il a fait toute chose belle (qu'a-t-il fait ? cascades, montagnes, herbes etc.) et la plus belle c'est la création de l'homme faites à l'image de Dieu !
Valeur pour moi aujourd'hui
Dieu me dit qu'il m'aime comme je suis. Je suis une créature MERVEILLEUSE. Est-ce que je le crois ? Est-ce que ce que l'on m'a dit l'influence ma perception de mon image ?
2
Dieu a créé tout l'univers, c'est un grand créateur, nous sommes à son image et donc créatif(ve) dans un ou des domaines
Montrez dans l'histoire
L'importance que Dieu est un Dieu créatif (création de l'infiniment petit (plantes, atomes) et infiniment grand (cosmos). Je suis à son image, dont je suis créatif(ve) aussi
Valeur pour moi aujourd'hui
Dieu me dit que je suis créatif dans un ou des domaines différents dans lequel il veut m'employer. Quels sont mes dons ?
3
Dieu veut que nous prenions soin de sa création, qu'il trouve belle
Montrez dans l'histoire
L'importance de la création de Dieu qui est superbe. Demandez des exemples aux enfants (et ce qu'elle est devenue par la main des hommes aujourd'hui)
Valeur pour moi aujourd'hui
Dieu aimerait que je prenne soin de sa création. Comment la préserver ? Par quels gestes simples ?
4
Dieu a créé le septième jour pour se reposer et jouir de la création de Dieu
Montrez dans l'histoire
L'importance de l'instauration d'un jour de repos. Dieu s'est reposé le septième jour (pas le premier !), il n'a pas toujours "travaillé"
Valeur pour moi aujourd'hui
Dieu aime lorsque je prends soin de mon corps qui a besoin de repos, que faire pour ne pas être toujours fatigué(e) le matin ? Le repos veut dire aussi, faire des choses que j'aime (en famille : vélo, balade, musique, louange etc.)
5
Dieu était là avant qu'il ait créé le monde et il sera toujours là
Montrez dans l'histoire
L'importance de savoir que Dieu a toujours existé avant de créer le monde. Il était là et qu'aujourd'hui il est là et dans l'éternité il sera aussi présent pour toujours
Valeur pour moi aujourd'hui
Je sais que Dieu est un grand Dieu, et qu'il est toujours là avec moi de manière concrète (demandez des exemples), sur terre et dans l'éternité, si je l'accepte
6
Dieu aime la vie, chaque vie est unique et il la soutient, comme la nôtre
Montrez dans l'histoire
L'importance de l'amour inconditionnel de Dieu pour ses créatures. Dieu aime sa création (il la fait belle (le péché la rendu moche)), il aime la vie, il aime Adam et Eve
Valeur pour moi aujourd'hui
Dieu m'aime, il aime la vie, je peux défendre la vie. Je peux m'accepter aussi, parce qu'il m'a aimé le premier

Questions

L'histoire se trouve dans l'ancien ou le nouveau testament ? Dans l'ancien testament
Dans quel livre se trouve l'histoire ? La Genèse
Que signifie Genèse ? L’origine, le commencement, le début
Qui a créé l'univers ? Dieu
En combien de temps ? En 6 jours
Qu’à fait Dieu le septième jour ? Il s’est reposé
Quelles sont les étapes de la création ? 1 jour : la lumière et la nuit, 2 jour : séparation des eaux d’avec le ciel, 3 jour : apparition de la terre, 4 jour : les astres et les planètes sont créés, 4 jour : animaux du ciel et animaux marins, 6 jour : espèces animales terrestre et humains
Comment Dieu a-t-il trouvé sa création ? Bonne = bien faite

La création

(Dictionnaire Emmaüs).
L’intention de l’écrivain sacré n’était pas de nous donner là un traité d’astronomie, de géologie ou de biologie; son but était bien moins d’exposer un système cosmogonique, que de mettre en lumière un des attributs essentiels de Dieu, créateur et ordonnateur du monde: "Au commencement, Dieu créa...

Le Dieu dont il s’agit, n’est pas un Dieu créé par Moïse ou par quelque autre auteur, mais le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, le Dieu de Moïse et des prophètes, le Dieu de Jésus-Christ, le Dieu de la Bible tout entière, le vrai, le seul Dieu Exode 3.6; Deutéronome 18.18-19; Esaïe 43.11-12; Jérémie. 10.10-12; Jean 5.45-47; 17.3. Le récit de la création n’est pas un poème né de l’imagination de l’homme mais l’introduction nécessaire à la Bible qui, tout entière, est la Révélation de Dieu à l’homme.

Le mot « bara » (créer) revient dans 3 versets seulement: le v. 1 qui se rapporte à la création de la matière et de l’ensemble du cosmos, le v. 21 où il est question de la création des animaux, le v. 27 où il est répété trois fois à propos de la création de l’homme. On aurait pu, semble-t-il, s’attendre à ce que ce mot « bara » se trouve au v. 12 relatif à l’apparition des végétaux; or, il n’est pas utilisé à cet endroit-là du récit.

Le livre de la Génèse

« Genèse » signifie : origine, naissance. Ce mot vient de la traduction des LXX 2.4 (5.1): Ceci est le livre de la genèse (hébreux : « toledot » : origines, sources). En hébreux, il porte le nom de « bere’chit » d’après le premier mot du livre ("Au commencement"). Le livre raconte les origines des cieux et de la terre, de la lumière et des ténèbres, de toute la création matérielle, végétale et animale et finalement de l’humain. Les origines du péché et du salut, de la civilisation, du mariage, des activités humaines (chasses, constructions, musique, élevage etc.).

L’auteur

La tradition juive unanime attribue le livre à Moïse (v. Pentateuque). Plusieurs passages Deutéronome 1.8; 2Rois 13.23; 1Chronique 1.1 le considèrent comme faisant partie de la loi de Moïse. Ce dernier a pu recevoir certaines révélations directement de Dieu (v. Ex. 19.20), p. ex. le récit de la création; pour d’autres parties, il a probablement incorporé des traditions anciennes transmises oralement. Au milieu d’une population d’esclaves illettrés, il était parmi les rares possédant l’art de l’écriture. A cette époque, et chez ces peuples, la tradition orale était très fidèle. De plus, des archives familiales remontant au-delà du temps d’Abraham en Chaldée pouvaient avoir été conservées et transmises à Moïse. Quelques fragments ont dû être ajoutés par des éditeurs ultérieurs Ge 14.14; 36.31 Les derniers écrits de l’A.T. Esdras 6.18; Ne 8.1; 13.1 ainsi que le N.T. Matthieu 19.7; Marc 12.19, 26; Luc 16.31; 24.27, 44 Jean 1.45; 5.46; Actes 26.22; 28.23 attribuent l’ensemble des cinq premiers livres à Moïse.  

Date de rédaction

Probablement, le livre fut écrit sur des tablettes d’argile, des peaux tannées ou du papyrus, au cours du séjour d’Israël au désert. Il daterait donc du 15e siècle av. J.-C. Il couvre une période de plus de 2000 ans (et peut- être davantage). Certains auteurs pensent que Moïse a déjà rassemblé les documents composant ce livre au cours des quarante premières années de sa vie lorsqu’il s’est intéressé à son peuple Exode 2.11, Hébreux 11.24 et qu’il avait le temps de faire ces recherches.

Caractéristiques

Le livre raconte les origines du monde, de l’humanité et des relations entre Dieu et les hommes. La Genèse est indispensable pour comprendre le reste de la Bible. Elle est citée 60 fois dans le N.T. Plus de la moitié des héros de la foi mentionnés dans Hbr. 11 y apparaissent. Elle nous enseigne des vérités fondamentales: l’unité de la race humaine, l’universalité du péché, sa cause, ses conséquences, la récompense de ceux qui font confiance à Dieu et lui obéissent. Elle contient l’une des plus belles préfigurations du Christ: Joseph.

But

La Genèse nous donne une vue juste de l’origine du monde. Elle oppose la vision monothéiste de la création au polythéisme, au panthéisme comme à l’athéisme. Son message principal: Dieu prend soin de l’homme, même après sa chute; il s’occupe de chacun (c’est la leçon qui se dégage des généalogies); il avait, dès l’origine, un plan pour le salut du monde (3.15), il le réalise malgré les obstacles par des sélections successives (cf. Rom. 9.6-18). Le livre fut écrit primitivement pour encourager le peuple d’Israël dans sa foi en Dieu. Il nous révèle le caractère et les intentions de Dieu.

Plan

Le livre se divise en 3 parties:

  1. Description du monde, sa création et ses relations avec Dieu, début de l’histoire de l’homme (Gn. 1.1 à 2.3).
  2. Esquisse de l’histoire de l’humanité antérieurement à Abraham; révélation des rapports existant entre Dieu et la race humaine; commencement de l’histoire du peuple élu (2.4-11.26).
  3. Histoire du peuple de l’alliance jusqu’à sa descente en Egypte (11.27 à 50.26). La 2e partie s’occupe des temps préhistoriques; elle traite de la création de l’homme et de son état primitif (2.4-25), de la chute (ch.3) des progrès du péché (4.1-15), de la lignée impie (v. 16-24), de la postérité que Dieu a élue (4.25-5.32), de l’augmentation du péché (6.1-8), du déluge (6.9-9.17), du repeuplement de la terre (9.18 à 10.32), de la construction de la tour de Babel (11.1-9) et de l’origine de la race sémitique (11.10-26).
La création

Action spécifique de Dieu appelant à l’existence ce qui, auparavant, n’existait pas. " Les anciens ignoraient l’idée de création: c’est pourquoi ils considèrent le monde comme éternel et régi par une nécessité absolue, nécessité aveugle ou nécessité rationnelle. Dans ce système, il n’y a aucune place pour la liberté, car, bien que la raison puisse démontrer que le monde est œuvre de création divine, c’est en fait du judéo-christianisme qu’elle a reçu cette vérité." (Jacques Chevalier, Leçons de Philosophie, tome II Morale et Métaphysique, 1943, p. 642)

La Genèse témoigne ainsi que le monothéisme (croyance en un seul Dieu) a précédé le polythéisme (croyance en plusieurs dieux); ce dernier est une déviation du premier; toutes les tentatives réalisées en vue d’une démonstration contraire ont échoué.

Il faut enfin noter combien les aveux de certains savants matérialistes et athées sont significatifs. C’est un émule de Darwin, bien connu pour sa "fureur antireligieuse" Ernest Haeckel (1834-1919) qui, dans son « Histoire de la création naturelle » reconnaissait: "Le succès extraordinaire du 1er ch. de la Genèse s’explique par la disposition simple et naturelle des idées qui contraste avantageusement avec la confusion des cosmogonies mythologiques chez la plupart des peuples anciens..." Le biologiste Jacques Monod, dans son livre Le hasard et la nécessité (1970) ne peut échapper à l’idée d’une finalité se cachant sous d’autres appellations plus hermétiques mais de signification identique. Jean Rostand (1894-1977) tout au long de sa vie s’est interrogé sur son athéisme, reconnaissant qu’il n’était "ni satisfait ni apaisé" "obsédé" qu’il était, "sinon par Dieu, du moins par le non-Dieu"; "malheureusement, avouait-il, je ne parviens pas à imaginer autre chose que le hasard. Mais, biologiquement, il me semble difficile d’expliquer même une fleur par le hasard". -" Le mot création, qui avait été banni du langage biologique, doit y reprendre sa place..." affirmait Louis Vialleton.

Les 6 premiers jours, les grandes phases de la création
Genèse 1 :1 Au commencement Dieu créa le ciel et la terre. 2  La terre était sans forme et vide, et l’obscurité couvrait l’océan primitif. Le souffle de Dieu se déplaçait à la surface de l’eau.3 Alors Dieu dit: Que la lumière paraisse! et la lumière parut. 4  Dieu constata que la lumière était une bonne chose, et il sépara la lumière de l’obscurité. 5  Dieu nomma la lumière jour et l’obscurité nuit. Le soir vint, puis le matin; ce fut la première journée.6 Dieu dit encore: Qu’il y ait une voûte, pour séparer les eaux en deux masses! 7  Et cela se réalisa. Dieu fit ainsi la voûte qui sépare les eaux d’en bas de celles d’en haut. 8  Il nomma cette voûte ciel. Le soir vint, puis le matin; ce fut la seconde journée. 9 Dieu dit encore: Que les eaux qui sont au-dessous du ciel se rassemblent en un lieu unique pour que le continent paraisse! Et cela se réalisa. 10  Dieu nomma le continent terre et la masse des eaux mer, et il constata que c’était une bonne chose. 11  Dieu dit alors: Que la terre produise de la végétation: des herbes produisant leur semence, et des arbres fruitiers dont chaque espèce porte ses propres graines! Et cela se réalisa. 12  La terre fit pousser de la végétation: des herbes produisant leur semence espèce par espèce, et des arbres dont chaque variété porte des fruits avec pépins ou noyaux. Dieu constata que c’était une bonne chose. 13  Le soir vint, puis le matin; ce fut la troisième journée. 14 Dieu dit encore: Qu’il y ait des lumières dans le ciel pour séparer le jour de la nuit; qu’elles servent à déterminer les fêtes, ainsi que les jours et les années du calendrier; 15  et que du haut du ciel elles éclairent la terre! Et cela se réalisa. 16  Dieu fit ainsi les deux principales sources de lumière: la grande, le soleil, pour présider au jour, et la petite, la lune, pour présider à la nuit; et il ajouta les étoiles. 17  Il les plaça dans le ciel pour éclairer la terre, 18  pour présider au jour et à la nuit, et pour séparer la lumière de l’obscurité. Dieu constata que c’était une bonne chose. 19  Le soir vint, puis le matin; ce fut la quatrième journée. 20 Dieu dit encore: Que les eaux grouillent d’une foule d’êtres vivants, et que les oiseaux s’envolent dans le ciel au-dessus de la terre! 21  Dieu créa les grands monstres marins et toutes les espèces d’animaux qui se faufilent et grouillent dans l’eau, de même que toutes les espèces d’oiseaux. Et il constata que c’était une bonne chose. 22  Dieu les bénit en disant: Que tout ce qui vit dans l’eau se multiplie et peuple les mers; et que les oiseaux se multiplient sur la terre! 23  Le soir vint, puis le matin; ce fut la cinquième journée. 24 Dieu dit encore: Que la terre produise toutes les espèces de bêtes: animaux domestiques, petites bêtes et animaux sauvages de chaque espèce! Et cela se réalisa. 25  Dieu fit ainsi les diverses espèces d’animaux sauvages, d’animaux domestiques et de petites bêtes. Et il constata que c’était une bonne chose. 26 Dieu dit enfin: Faisons les êtres humains; qu’ils soient comme une image de nous, une image vraiment ressemblante! Qu’ils soient les maîtres des poissons dans la mer, des oiseaux dans le ciel et sur la terre, des gros animaux et des petites bêtes qui se meuvent au ras du sol! 27  Dieu créa les êtres humains comme une image de lui-même; il les créa homme et femme. 28  Puis il les bénit en leur disant: Ayez des enfants, devenez nombreux, peuplez toute la terre et dominez-la; soyez les maîtres des poissons dans la mer, des oiseaux dans le ciel et de tous les animaux qui se meuvent sur la terre. 29 Et il ajouta: Sur toute la surface de la terre, je vous donne les plantes produisant des graines et les arbres qui portent des fruits avec pépins ou noyaux. Leurs graines ou leurs fruits vous serviront de nourriture. 30  De même, je donne l’herbe verte comme nourriture à tous les animaux terrestres, à tous les oiseaux, à toutes les bêtes qui se meuvent au ras du sol, bref à tout ce qui vit. Et cela se réalisa. 31 Dieu constata que tout ce qu’il avait fait était une très bonne chose. Le soir vint, puis le matin; ce fut la sixième journée. 2 :1 Ainsi furent achevés le ciel, la terre et tout ce qu’ils contiennent. 2  Dieu, après avoir achevé son œuvre, se reposa le septième jour de tout son travail. 3  Il fit de ce septième jour un jour béni, un jour qui lui est réservé, car il s’y reposa de tout son travail de Créateur. 4 Voilà l’histoire de la création du ciel et de la terre. Quand le Seigneur Dieu fit la terre et le ciel,

2ème round avec précision (on recommence mais avec une autre perspective)
Gen2 :5
  il n’y avait encore aucun buisson sur la terre, et aucune herbe n’avait encore germé, car le Seigneur Dieu n’avait pas encore envoyé de pluie sur la terre, et il n’y avait pas d’êtres humains pour cultiver le sol. 6  Seule une sorte de source jaillissait de la terre et arrosait la surface du sol. (4ème jour) 7  Le Seigneur Dieu prit de la poussière du sol et en façonna un être humain. Puis il lui insuffla dans les narines le souffle de vie, et cet être humain devint vivant. 8 Ensuite le Seigneur Dieu planta un jardin au pays d’Éden, là-bas vers l’est, pour y mettre l’être humain qu’il avait façonné. 9  Il fit pousser du sol toutes sortes d’arbres à l’aspect agréable et aux fruits délicieux. Il mit au centre du jardin l’arbre de la vie, et l’arbre qui donne la connaissance de ce qui est bon ou mauvais. 10  Un fleuve prenait sa source au pays d’Éden et irriguait le jardin. De là, il se divisait en quatre bras. 11  Le premier était le Pichon; il fait le tour du pays de Havila. Dans ce pays, on trouve de l’or, 12  un or de qualité, ainsi que la résine parfumée de bdellium et la pierre précieuse de cornaline.13  Le second bras du fleuve était le Guihon, qui fait le tour du pays de Kouch. 14  Le troisième était le Tigre, qui coule à l’est de la ville d’Assour. Enfin le quatrième était l’Euphrate. 15  Le Seigneur Dieu prit l’homme et l’établit dans le jardin d’Éden pour le cultiver et le garder. 16 Il lui fit cette recommandation: Tu peux manger les fruits de n’importe quel arbre du jardin, 17  sauf de l’arbre qui donne la connaissance de ce qui est bon ou mauvais. Le jour où tu en mangeras, tu mourras. 18 Le Seigneur Dieu se dit: Il n’est pas bon que l’être humain soit seul. Je vais le secourir en lui faisant une sorte de partenaire. 19  Avec de la terre, le Seigneur façonna quantité d’animaux sauvages et d’oiseaux, et les conduisit à l’être humain pour voir comment celui-ci les nommerait. Chacun de ces animaux devait porter le nom que l’être humain lui donnerait. 20  Celui-ci donna donc un nom aux animaux domestiques, aux animaux sauvages et aux oiseaux. Mais il ne trouva pas de partenaire capable de le secourir. 21 Alors le Seigneur Dieu fit tomber l’homme dans un profond sommeil. Il lui prit une côte et referma la chair à sa place. 22  Avec cette côte, le Seigneur fit une femme et la conduisit à l’homme. 23  En la voyant celui-ci s’écria: Ah! Cette fois, voici quelqu’un qui est plus que tout autre du même sang que moi! On la nommera compagne de l’homme, car c’est de son compagnon qu’elle fut tirée. 24  C’est pourquoi l’homme quittera père et mère pour s’attacher à sa femme, et ils deviendront tous deux un seul être. 25  L’homme et sa femme étaient tous deux nus, mais sans éprouver aucune gêne l’un devant l’autre.

Le 7ème jour, le repos de Dieu
Fin de la phase de création, la terre perd des milliers d’espèces par an (insectes)
Pas de nouvelles espèces en voie d’apparition !
Des micros évolutions, des adaptations ex. céréale résistant au Roundop (Mosanto) et maintenant les mauvaises herbes. La nature contourne et produit des adaptations.

Tentative de chronologie et essai d’interprétation
Dieu dit => et cela arrive (lumière) Conséquences d’événements précédents
Dieu dit => et la terre produisit (avec de la terre Genèse 2 :19)

Les grandes phases :

  1.  Jour 1 Apparition de la lumière
  2.  Jour 2 Apparition des premiers atomes
  3.  Jour 3 Apparition des premières étoiles et planètes
  4.  Jour 4 Apparition des luminaires (Autre perspective, vue depuis la terre)
  5.  Jour 5 Apparition des animaux marins et des oiseaux
  6.  Jour 6 Apparition des animaux terrestres et des humains (dernière apparition)
  7. Apparition de la vie, des planètes, des astres, des atomes, de la lumière, le Big Bang ?

Pierre-Alain Vauclair

Renseignements
Résumé de la création
Jour 1 : le jour et la nuit
Jour 2 : ciel et nuages
Jour 3 : terre, plantes et mer
Jour 4 : soleil, lune et étoiles
Jour 5 : poissons et oiseaux
Jour 6 : animaux et personnes
Jour 7 : Dieu s'est reposé et a dit que c'était bon
Top