L'histoire

Pierre, Jean et le boiteux (bonus)

Description
Pierre et Jean guérisse un boiteux
Référence de l'histoire

Verset biblique

Je puis tout par Celui qui me fortifie.

Objectifs (Valeurs de foi)

1
Nous avons la puissance de Dieu en nous, assez grande pour aider les autres à sortir de leur misère par l'intervention de Christ.
Montrez dans l'histoire
que Jean et Pierre ont reconnu la puissance de Dieu en eux. Ils ont aidé le mendiant à le faire sortir de sa vie misérable et connaître la puissance de Dieu dans sa vie.
Valeur pour moi aujourd'hui
Ayant reçu Christ comme mon Seigneur, la puissance de Dieu est en moi et je peux laisser Jésus la manifester dans la vie des autres.
2
Christ agit au-delà de notre espérance, Il nous redonne une nouvelle identité, un but et un avenir.
Montrez dans l'histoire
que le mendiant n'attendait pas grand-chose à part de l'argent pour survivre. Mais Pierre et Jean lui ont donné au-delà de ces attentes : la guérison, une nouvelle identité, un avenir par la puissance de Christ.
Valeur pour moi aujourd'hui
Christ agit au-delà de mon espérance, en suis-je convaincu(e) ? Il nous donne une nouvelle identité, un but et un avenir.
3
Christ peut changer les choses pour nous et pour les autres. C'est par notre foi que sont manifestées les oeuvres de Christ.
Montrez dans l'histoire
que c'est la foi, l'assurance de la puissance de Dieu que Pierre et Jean vont aller prier pour le mendiant et tout va changer pour lui.
Valeur pour moi aujourd'hui
Christ peut changer les choses pour moi et pour les autres. C'est par ma foi que sont manifestées les oeuvres de Christ.
4
Etre disciples de Christ, c'est partager aux autres ce que Jésus nous donne, lors de toutes occasions favorables.
Montrez dans l'histoire
que Pierre et Jean sont attentifs à partager ce qu'ils ont reçu au mendiant. Ils ont compris ce que c'est d'être disciples.
Valeur pour moi aujourd'hui
Etre disciples de Christ, c'est partager ce que Jésus me donne, ses bénédictions aux autres autour de moi.
5
Dieu est à l'oeuvre et veut manifester Sa gloire en nous, par des miracles, des encouragements au quotidien. Nous voulons Le remercier et Le louer.
Montrez dans l'histoire
que Christ manifeste Sa gloire dans le changement radical de vie du mendiant. Celui-ci le reconnaît et loue Dieu.
Valeur pour moi aujourd'hui
Dieu est à l'oeuvre et veut manifester Sa gloire en moi, par des miracles, des encouragements au quotidien. Je veux le remercier et le louer.
6
Nous voulons croire que Dieu peut faire infiniment au-delà de ce que nous pouvons penser humainement. Il est grand.
Montrez dans l'histoire
que Pierre et Jean n'ont rien apparemment pour aider humainement ce mendiant (pas de pièces de monnaie). Mais Christ en eux va faire toute la différence. Dieu va accomplir un grand miracle.
Valeur pour moi aujourd'hui
Je veux croire que Dieu peut faire infiniment au-delà de ce que je peux penser humainement. Il est grand. Est-ce que je veux y croire et Le laisser agir ?
7
Soyons attentif au Saint-Esprit qui nous montre comment aider la personne en difficulté de manière parfois bien différente de notre pensée.
Montrez dans l'histoire
que Pierre et Jean ont aidé cet homme boiteux de manière différente que les gens autour de lui l'auraient fait.
Valeur pour moi aujourd'hui
Je dois être attentif au Saint-Esprit qui montre comment aider une personne en difficulté de manière parfois bien différente de notre pensée.

Questions

Qu'est-ce que "la neuvième heure" ? Trois heures de l'après-midi.
Pourquoi Pierre et Jean vont au temple à trois heures de l'après midi ? Parce que la coutume veux qu'à trois heures, il y a un temps de prières, et ils y vont.
Qu'est-ce qu'un apôtre ? Un messager, un ambassadeur de Christ (Wikipedia). Pierre et Jean étaient les premiers messagers de l'Évangile après la mort et la résurrection de Jésus-Christ. Ils ont posé les fondements de l'Église. (https://www.gotquestions.org/Francais/qu-est-ce-qu-un-apotre.html)
Pourquoi la porte s'appelle "Belle" ? Selon : http://www.interbible.org/interBible/decouverte/archeologie/2016/archeologie_20161209.html Celle que l’on qualifie maintenant de porte Dorée s’appelait peut-être originellement la Belle porte. Le changement de nom viendrait d’une confusion possible entre le mot grec horaia qui signifie « belle » et le mot latin aurea qui veut dire « dorée ». Il subsiste cependant quelques problèmes quant à savoir si l’emplacement de la porte actuelle correspond à la porte de l’Est. La belle porte est sans doute la porte orientale de la ville située face au portique de Salomon. Elle séparait la cour des païens de la cour des femmes. Elle était interdite aux non juifs et à divers exclus, comme les boiteux et les aveugles. Donc notre infirme doit rester « à la porte ». https://cetad.catholique.fr/meditation/369-pierre-et-jean-a-la-belle-porte

Pierre, Jean et le boiteux

Dans le judaïsme, il y avait trois moments de prière : le milieu de l’après-midi, le soir et au coucher du soleil. Ici, nous nous trouvons au moment de la prière de l’après-midi. Les juifs qui le voulaient allaient prier au Temple. Devant le Temple, il y avait souvent des personnes demandant l’aumône.

L’aumône étant présente dans la religion juive, il fallait aller vers le lieu et à l’heure où le plus de personnes allaient exercer leur piété, la prière ou les sacrifices. Dans le texte, nous voyons que le boiteux va à l’heure de la prière devant le Temple. Il est même devant la porte qui est celle qui était utilisée par la plupart des gens qui entraient dans le Temple.

Les personnes ne pouvant travailler étaient vouées à l’aumône, à la rue. Il n’y avait pas de protection sociale comme nous l’avons de nos jours. De ce fait, si la personne n’était pas en état physique de pouvoir travailler, alors elle risquait de mourir de faim. C’est pour cela que l’aumône était très importante.
Jésus parle de prendre soin des pauvres, de leur donner à manger, des habits et de l’argent. Si une personne était au chômage ou handicapée, elle était vouée à la rue, à la famine, à une vraie insécurité.

Pierre et Jean donnèrent beaucoup plus que des pièces de monnaie à l’homme boiteux. Ils n’avaient pas d’argent, mais ils lui donnent la possibilité d’en gagner par lui-même autrement et ainsi de sortir de la pauvreté. Dieu guérit cet homme à travers Pierre et Jean. Bien plus que guérir ses jambes, Il a guéri sa vie, lui a donné la possibilité de recommencer à zéro. Cet homme a surement dû souffrir de moqueries. Il a dit se sentir inutile et un poids pour son entourage (s’il en avait encore).

C’est bien au nom de Jésus Christ de Nazareth que nous voyons l’instance de bien préciser que c’est au nom de Jésus (nom qui était commun à l’époque) Christ (qui veut dire le Messie (hébreux) en grec) et de Nazareth (lieu duquel il vient, à l’époque le lieu était pour préciser de qui on parlait, comme un nom de famille). Les apôtres veulent également montrer qu’ils n’agissent pas en leur propre nom pour donner Gloire à Dieu, mais également pour éviter que les personnes les prennent pour des charlatans. Avec le discours qui suit, Pierre et Jean annoncent que Jésus était bien le Messie. Ce Jésus qu’ils ont mis à mort, qu’ils ont renié comme étant le Messie. Ce Jésus-Christ est mort et ressuscité.

Ils montrent par ce miracle que Jésus Christ était bel et bien le Messie, qu’il devait souffrir comme en Esaïe 53.

Qu’est-ce que l’histoire peut me dire pour aujourd’hui ?

1) La première chose à retenir est que Dieu fait des miracles. Il ne les fait pas seulement dans les Actes et au début de l’église, mais encore aujourd’hui !

2) Dieu fait des miracles qui sont visibles, mais également invisibles. Il a guéri l’homme boiteux, mais il lui a donné l’occasion de pouvoir travailler. Il a guéri son cœur qui a dû être meurtri par les moqueries et son incapacité de travailler. Dieu ne guérit pas seulement physiquement, mais Il guérit aussi tes blessures qui sont dans ton cœur. Il veut également t’aider dans les moments durs. Il prend soin de toi, car tu es son enfant.

3) Nous ne pouvons pas tout le temps aider les personnes comme ils le voudraient. Jean et Pierre ont été attentifs au Saint-Esprit et ont aidé l’homme bien au-delà de quelques pièces d’argent. Parfois, Dieu veut faire encore bien plus que de donner juste ce que notre ami demande. Soyons utiles à Dieu auprès de nos amis, nous pouvons les aider de différentes manières, leur donner un peu d’argent, les consoler, les aider dans les devoirs, à l’école, les défendre si d’autres camarades sont méchants avec lui.

4) Soyons reconnaissants comme le peuple l’était envers Dieu à la suite d’un miracle. Lorsque nous voyons nos amis qui sont guéris physiquement, réjouissons-nous avec eux et louons Dieu. Lorsque Dieu aide un ami dans ses souffrances, avec ses parents ou à l’école avec ses copains, réjouissons-nous avec lui de ce que Dieu a fait pour lui et louons Dieu. Soyons comme ce peuple qui se réjouit lorsque quelqu’un est aidé dans ses difficultés.

Guy De Bourbon Parme

Top