L'atelier (la leçon)

Résumé de l'activité

Les enfants vont jouer l'histoire entière ou des épisodes de l'histoire

Déroulement de la leçon

1 Bienvenue

2 Jeu du verset biblique

3 Histoire

4 Questions

5 Partage et prière

6 L'atelier

7 Rangement avec les enfants

Explication de l'atelier

Enfants de 6 à 8 ans

Préparation du moniteur
  • Demandez à une autre personne que vous, de lire le texte, sauf ce qui est en caractère gras.
Mot du moniteur

Vous allez vivre ce que tous les personnages ont vécu dans l’histoire !

Explication

Optionnel
Au préalable, vous pouvez faire des exercices d’échauffement avec les enfants, sur les émotions et gestes : Tu te mets face au mur et lorsque je te dis : « Un deux, trois : tu es en colère, tu te retournes et tu montres que tu es en colère. Puis, tu te retournes face au mur et je te redis une autre émotion etc. ».

Liste des émotions et autres
Tu as peur, tu es malade, tu es fatigué, tu es triste, tu as mal, tu réfléchis, tu es content, tu es déçu, tu es surpris etc.

Positionnement
Les enfants sont debout en cercle et vous en faites partie.

Consignes aux enfants

  • Etends tes bras à l’horizontale, sur les deux côtés, tu ne dois pas toucher tes voisins.
  • Recule-toi un peu si nécessaire.
  • Baisse les bras.
  • Mime tous les gestes des personnages que je vais faire, pendant l’histoire.
  • Silence.
  • On commence.

Histoire

Elie dit à Achab : « L'Eternel = levez la main au ciel le Dieu d'Israël, dont je suis le serviteur est vivant ! = battez la main sur le buste comme un coeur qui bat. Il n'y aura plus = main qui montre : "non", pendant plusieurs années, de rosée, ni de pluie, sauf lorsque je le redirai de ma bouche = montrez la bouche ».

Bien des jours passèrent = moulinez avec les mains devant soi et, au bout de 3 ans, la parole de l'Eternel = les 2 bras en l'air qui descendent devant soi fut adressée à Elie : « Va te présenter devant Achab = montrez une direction avec le bras et je ferai tomber de la pluie sur le pays = faites le geste de la pluie qui tombe avec les mains »

Elie partit pour se présenter devant Achab = marchez et faites un tour de cercle sur la droite. La famine était grande à Samarie. Les gens avaient soif = faites le mendiant qui demande verre d'eau. Les gens avaient presque plus rien à manger = faites un mendiant qui à faim.

Achab partit à la rencontre d'Elie = marchez à gauche et faire un tour de cercle.

A peine l'eut-il aperçu qu'il lui dit : « Est-ce toi qui jettes le trouble en Israël ? » = mains sur les hanches et froncez les sourcils de colère.

Elie répondit : « Je ne trouble pas Israël = index qui dit non. Au contraire = mains sur les hanches, c'est toi et ta famille = montrez un copain du doigt qui le faites, puisque = mains sur les hanches et être fâché vous avez abandonné les commandements de l'Eternel = geste d'un bras qui descend devant soi et que tu as suivi les Baals. Rassemble tout Israël = les bras de chaque côté qui viennent au milieu devant soi au mont Carmel, avec les 450 prophètes de Baal et les 400 prophètes d'Astarté ».

Achab rassembla les prophètes au mont Carmel = faites une montagne avec les mains.

Alors Elie dit : = mains sur les hanches et froncer les sourcils « Jusqu'à quand aurez-vous un comportement boiteux ? Si c'est l'Eternel qui est Dieu = un bras vers le ciel, suivez-le = montrez une direction ! Si c'est Baal = paumes de main retournées devant soi, suivez-le = montrez une direction ! Je suis resté le seul prophète de l'Eternel = main sur le coeur et il y a 450 prophètes de Baal = élargissez les bras devant soi. Que l'on nous donne deux taureaux = montrez le chiffre 2. Qu'ils choisissent pour eux l'un des taureaux, le coupent en morceaux = geste de couper la viande et le placent sur le bois = faites semblant de poser la viande, sans y mettre le feu = index qui dit non. De mon côté = main sur le coeur, je préparerai l'autre taureau et je le placerai sur le bois, sans y mettre le feu = index qui dit non. Puis faites appel au nom de votre dieu = deux mains en l'air. Quant à moi = main sur le coeur, je ferai appel au nom de l'Eternel = une main vers le ciel. Le dieu qui répondra par le feu qui descend = bras en l'air qui descendent d'un seul coup en disant : "ffffou".

Tout le peuple répondit : « C'est bien ! » = Tête qui acquiesce (tête qui bouge de haut en bas).

Les prophètes firent appel au nom de Baal depuis le matin jusqu'à midi en disant : « Baal, réponds-nous ! = faites un tour de cercle en dansant ». Mais il n'y eut = index qui dit non ni voix, ni réponse, même s'ils sautaient devant l'autel qu'ils avaient érigé = sauter 3 fois.

A midi, Elie se moqua d'eux et dit = riez et montrez une direction : « Criez à haute voix ! = mettez les mains sur la bouche comme un mégaphone. Puisqu'il est dieu, il doit être en train de penser à quelque chose = faites des cercles avec une main vers la tête ou bien il est occupé, ou encore en voyage = haussez les épaules. Peut-être même qu'il dort = mettez les mains sous la tête penchée et qu'il va se réveiller = baillez et étendre les mains de chaque côté ».

Ils crièrent à haute voix = criez et, conformément à leur coutume, ils se firent des incisions avec des épées et avec des lances jusqu'à ce que le sang coule sur eux = faites semblant de se couper la peau avec des épées.

Lorsque midi fut passé = montrez les aiguilles d'une montre qui tournent, il n'y eut = index qui dit non ni voix, ni réponse, ni signe d'attention.

Elie dit alors à tout le peuple : « Approchez-vous de moi ! » = faire un pas en avant.

Elie prit 12 pierres = geste de prendre une pierre d'après le nombre des tribus issues des fils de Jacob.

Avec ces pierres, il reconstruisit un autel au nom de l'Eternel = faites semblant de prendre une pierre et mettez-la au-dessus de l'autre. Il fit autour de l'autel un fossé = creusez un fossé avec une pioche pouvant contenir une quinzaine de litres.

Il arrangea le bois = mettez du bois sur l'autel, coupa le taureau en morceaux = geste de couper la viande et le plaça sur le bois = placez la viande sur le bois.

Puis il dit : « Remplissez d'eau quatre cruches = remplir 4 seaux et versez-les sur l'holocauste et sur le bois = faites semblant de les verser sur l'autel » Il dit : « Faites-le une deuxième fois » = refaites les mêmes gestes encore une fois. Il dit : « Faites-le une troisième fois = refaites les gestes encore une fois ». L'eau coula tout autour de l'autel dans le fossé = faites l'eau qui coule.

Elie s'avança et dit = faites un pas en avant : « Eternel, Dieu d'Abraham, d'Isaac et d'Israël ! = regardez vers le ciel et faire le geste d'une prière avec les mains. Que l'on sache aujourd'hui que c'est toi qui es Dieu en Israël et que moi, je suis ton serviteur et j'ai fait tout cela sur ton ordre ! Réponds-moi = mettez-vous à genou et faire un geste de supplication. Eternel, réponds-moi, afin que ce peuple reconnaisse que c'est toi, Eternel, qui es Dieu, et que c'est toi qui ramènes leur coeur vers toi ! » = relevez-vous faire un grand pas en arrière.

Le feu de l'Eternel tomba alors = faites le feu qui tombe du ciel avec un grand bruit de feu. Il brûla l'holocauste = bruit du feu, les pierres et la terre = bruit du feu, et il évapora l'eau qui était dans le fossé = geste avec les bras de repousser sur le côté. Quand ils virent cela = avancez la tête avec des yeux écarquillés, tous les membres du peuple tombèrent le visage contre terre = tombez pour adorer Dieu et dirent : « C'est l'Eternel qui est Dieu ! C'est l'Eternel qui est Dieu ! » = Levez les mains au ciel et prosternez-vous.

« Emparez-vous des prophètes de Baal, = montrez une direction leur dit Elie. Qu'aucun d'eux ne puisse s'échapper ! » Et ils s'emparèrent d'eux = faire semvbant de prendre quelqu'un.

Puis, Elie dit à Achab : « Monte manger et boire = faites un demi-cercle en marchant sur la droite, mangez et buvez avec les mains, car il y a un grondement annonciateur de pluie = avancez l'oreille. Achab fit ce qu'Elie avait demandé.

Quant à Elie, il monta au sommet du Carmel = marchez sur la droite, pendant un demi-tour de cercle. Il se pencha jusqu'à terre, il mit son visage entre ses genoux = faites la même chose.

Puis il dit à son serviteur : « Monte regarder du côté de la mer » = montrez une direction. Le serviteur monta = faites semblant de monter la montagne regarda et dit = main sur le front, et regardez à gauche et à droite : « Il n'y a rien » = hausser les épaules. Elie dit sept fois : « Retournes-y ». = montrez une direction, marchez, regardez au loin, revenez, dites non etc. = 6 fois

La septième fois, le serviteur dit : « Voici un petit nuage = montrez la grosseur avec les doigts qui s'élève au-dessus de la mer = main plate qui s'élève. Elie dit : « Monte dire à Achab : = Attelle ton char = faites semblant de monter sur un char et descends, afin que la pluie ne puisse pas te retenir ».

En quelques instants, le ciel devint noir de nuages = faites un ciel avec beaucoup de nuages qui arrivent, le vent souffla = imitez le vent et il y eut une forte pluie = faites la pluie avec les doigts sur le sol : d'abord un doigt, puis 2 puis 3 etc.

Achab monta sur son char et partit pour Jizreel = imitez le char qui roule. La main de l'Eternel reposa sur Elie qui noua sa ceinture et courut devant Achab jusqu'à l'entrée de Jizreel = courrez à droite et faites un tour de cercle et s'asseyez-vous.

Enfants de 9 à 12 ans

Préparation du moniteur
  • Faire de grosses pierres (12 pour Elie et 10 pour les prophètes de Baal), en papier d'emballage brun que vous allez chiffonner.
  • Préparez des accessoires (costumes, objets etc.)
Mot du moniteur

Vous allez vivre l'histoire d'Elie avec des costumes !

Explication

Les enfants vont choisir leur personnage et mettre leur costume.

Donnez le texte à chaque enfant, avec le nom de chaque personnage souligné en couleur.

Script

Narrateur : Elie était vers Achab.

Elie : dit à Achab : « L'Eternel, le Dieu d'Israël, dont je suis le serviteur est vivant ! Il n'y aura ces années-ci pas de rosée ni de pluie, sauf sur ma parole ».

Narrateur : Elie partit. Bien des jours passèrent. Au bout de 3 ans...Dieu parla à Elie.

Dieu : « Va te présenter devant Achab et je ferai tomber de la pluie sur le pays ».

Narrateur : Elie partit pour se présenter devant Achab. La famine était grande à Samarie. 

Quant à Achab, il fit appeler Abdias, le chef de son palais. Or, Abdias aimait beaucoup l'Eternel ; (lorsque Jézabel avait exterminé les prophètes de l'Eternel, il avait pris 100 prophètes et les avait cachés par groupes de 50 dans des grottes, où il les avait nourris de pain et d'eau).

Achab : dit à Abdias : « Va vers toutes les sources d'eau et vers tous les torrents du pays. Peut-être trouveras-tu de l'herbe. Ainsi, nous pourrons garder les chevaux et les mulets en vie, et nous n'aurons pas besoin d'abattre du bétail ».

Narrateur : Ils se partagèrent le pays à parcourir ; Achab partit seul par un chemin et Abdias par un autre.

Abdias était en route quand Elie le rencontra. L'ayant reconnu, Abdias tomba le visage contre terre.

Achab : « Est-ce toi, mon seigneur Elie ? » 

Elie : « C'est bien moi. Va dire à ton seigneur : "Voici Elie ! L'Eternel, le maître de l'univers, dont je suis le serviteur est vivant ! Aujourd'hui je vais me présenter devant Achab ». L'Eternel me l'a demandé.

Narrateur : Abdias alla à la rencontre d'Achab et l'informa de la situation. Achab partit alors à la rencontre d'Elie.

Achab : « Est-ce toi qui jette le trouble en Israël ? ».

Elie : « Je ne trouble pas Israël. Au contraire, c'est toi et ta famille qui le faites, puisque vous avez abandonné les commandements de l'Eternel et que tu as suivi les Baals. Fais maintenant rassembler tout Israël vers moi, au mont Carmel, avec les 450 prophètes de Baal et les 400 prophètes d'Astarté qui mangent à la table de Jézabel ».

Narrateur : Achab envoya des messagers vers tous les Israélites et rassembla les prophètes au mont Carmel. 

Elie : « Jusqu'à quand aurez-vous un comportement boiteux ? Si c'est l'Eternel qui est Dieu, suivez-le ! Si c'est Baal, suivez-le ! ».

Narrateur : Le peuple ne lui répondit rien. 

Elie : « Je suis resté le seul prophète de l'Eternel, et il y a 450 prophètes de Baal. Que l'on nous donne deux taureaux. Qu'ils choisissent pour eux l'un des taureaux, le coupent en morceaux et le placent sur le bois, sans y mettre le feu. De mon côté, je préparerai l'autre taureau et je le placerai sur le bois, sans y mettre le feu. Puis faites appel au nom de votre dieu. Quant à moi, je ferai appel au nom de l'Eternel. Le dieu qui répondra par le feu, c'est celui-là qui sera Dieu ».

Tout le peuple : « C'est bien ! »

Elie : (aux prophètes de Baal) : « Choisissez pour vous l'un des taureaux et préparez-le les premiers, puisque vous êtes les plus nombreux. Ensuite, faites appel au nom de votre dieu, mais n'allumez pas le feu.» 

Narrateur : Ils prirent le taureau qu'on leur donna et le préparèrent. Puis ils firent appel au nom de Baal depuis le matin jusqu'à midi.

Les prophètes de Baal : « Baal, réponds-nous ! »

Narrateur : Mais il n'y eut ni voix ni réponse, même s'ils sautaient devant l'autel qu'ils avaient érigé. A midi, Elie pris la parole.

Elie : « Criez à haute voix ! Puisqu'il est dieu, il doit être en train de penser à quelque chose, ou bien il est occupé, ou encore en voyage. Peut-être même qu'il dort et qu'il va se réveiller ».

Les prophètes de Baal : (Ils crièrent à haute voix). "Ah ! Baal, vient vers nous ! Descends ton feu !

Narrateur : Conformément à leur coutume, ils se firent des incisions avec des épées et avec des lances jusqu'à ce que le sang coule sur eux. Lorsque midi fut passé, ils prophétisèrent jusqu'au moment de la présentation de l'offrande. Mais il n'y eut ni voix, ni réponse, ni signe d'attention.

Elie : « Approchez-vous de moi ! ».

Narrateur : Tout le peuple s'approcha de lui.

Elie : "Je vais réparer l'autel de l'Eternel, qui avait été démoli".

Narrateur : Il prit 12 pierres, d'après le nombre des tribus issues des fils de Jacob. Avec ces pierres, il reconstruisit un autel au nom de l'Eternel. Il fit autour de l'autel un fossé pouvant contenir une quinzaine de litres. Il arrangea le bois, coupa le taureau en morceaux et le plaça sur le bois. 

Elie : « Remplissez d'eau quatre cruches et versez-les sur l'holocauste et sur le bois. Faites-le une deuxième fois.»

Narrateur : Et ils le firent une deuxième fois.

Elie : « Faites-le une troisième fois ».

Narrateur : Et ils le firent une troisième fois. L'eau coula tout autour de l'autel et l'on remplit aussi d'eau le fossé.

Elie : s'avança et dit : « Eternel, Dieu d'Abraham, d'Isaac et d'Israël ! Que l'on sache aujourd'hui que c'est toi qui es Dieu en Israël et que moi, je suis ton serviteur et j'ai fait tout cela sur ton ordre ! Réponds-moi, Eternel, réponds-moi, afin que ce peuple reconnaisse que c'est toi, Eternel, qui es Dieu, et que c'est toi qui ramènes leur coeur vers toi ! ».

Narrateur : Le feu de l'Eternel tomba alors. Il brûla l'holocauste, le bois, les pierres et la terre, et il avala l'eau qui était dans le fossé. Quand ils virent cela, tous les membres du peuple tombèrent le visage contre terre et dirent : « C'est l'Eternel qui est Dieu ! C'est l'Eternel qui est Dieu ! ».

Elie : « Emparez-vous des prophètes de Baal, leur dit Elie. Qu'aucun d'eux ne puisse s'échapper ! ».

Elie (dit à Achab) : « Monte manger et boire, car il y a un grondement annonciateur de pluie ».

Narrateur : Achab monta manger et boire. Quant à Elie, il monta au sommet du Carmel et, se penchant jusqu'à terre, il mit son visage entre ses genoux. 

Elie (dit à son serviteur) : « Monte regarder du côté de la mer ».

Le serviteur (monta, regarda) et dit : « Il n'y a rien ».

Elie dit sept fois : « Retournes-y ».

Narrateur : La septième fois, le serviteur dit : « Voici un petit nuage qui s'élève au-dessus de la mer et qui est de la taille d'une paume de main ».

Elie : « Monte dire à Achab : Attelle ton char et descends, afin que la pluie ne puisse pas te retenir ».

Narrateur : En quelques instants, le ciel devint noir de nuages, le vent souffla et il y eut une forte pluie. Achab monta sur son char et partit pour Jizreel. La main de l'Eternel reposa sur Elie qui noua sa ceinture et courut devant Achab jusqu'à l'entrée de Jizreel.

Matériel
  • Personnages
  • Narrateur
  • Elie
  • Les prophètes de Baal et les prophètes d'Achéra
  • Achab
  • Le peuple d'Israël
  • Le serviteur d'Elie
  • Accessoires
  • 22 pierres faites en papier d'emballage bruns chiffonnés
  • Quelques bâtons de bois (pour les 2 autels)
  • Morceaux de tissus rouge (viande de taureau)
  • Papier de soie bleu ciel (pour faire l'eau)
  • Papier de soir jaune, orange et rouge (feu)
Valeur de foi (objectif)
A choisir en cliquant sur imprimer
Prière créative
A choisir en cliquant sur imprimer
Jeux du verset biblique
A choisir en cliquant sur imprimer
Liens
Autre scénario pour les 9 -12 ans (scène 3, Achab partage à Jésabel ce qu'il a vu).
http://data.over-blog-kiwi.com/2/02/36/23/20160901/ob_30d821_elie-scene-biblique.pdf

Site de référence
http://www.kt42.fr/2016/07/diaporama-et-bd-la-veuve-de-sarepta.html
Photos
---
Top