L'histoire

La prière de Jésus

Description

Jésus enseigne comment prier

Référence de l'histoire

Verset biblique

Petits enfants, n'aimons pas en discours et avec de belles paroles, mais en actions et avec vérité.
-- 1 Jean 3:18 --

Objectifs (Valeurs de foi)

1
La prière, c'est communiquer avec Dieu. On peut parler et écouter Dieu à tout moment, en tout lieu et à propos de n'importe quoi.
Montrez dans l'histoire
que Jésus enseigne à prier à ses disciples parce que c'est important, afin de faire Sa volonté.
Valeur pour moi aujourd'hui
La prière est primordiale pour dialoguer avec Dieu. A n'importe quel moment je peux être en relation avec Lui.
2
Nous sommes appelés à incarner la prière dans notre style de vie.
Montrez dans l'histoire
que Jésus enseigne aux disciples comment prier, afin qu'il la pratique dans leur vie.
Valeur pour moi aujourd'hui
Je suis appelé à dialoguer avec mon Dieu toute la journée, dans toutes les circonstances de ma vie !
3
C'est à nous de le reconnaître comme Notre Père (dans un acte de foi en Jésus, comme notre "papa".
Montrez dans l'histoire
que Jésus reconnaît l'autorité de son Père, puisqu'il commence la prière par "Notre Père".
Valeur pour moi aujourd'hui
Est-ce que je reconnais "Mon Père", mon papa spirituel, en tant que premier dans ma vie ?
4
Nous n'avons pas besoin d'avoir peur pour nos vrais besoins. Dieu les connait, si nous les lui remettons, il s'en occupera.
Montrez dans l'histoire
Jésus dans le Notre père, parle de ne pas avoir peur, comme les gens de ce monde qui ne connaisse pas Jésus, car Il répond à nos besoins.
Valeur pour moi aujourd'hui
Toutes mes peurs, je les remets entre les mains de Dieu. Lui seul peut agir et répondre à ce dont j'ai besoin.
5
Dieu nous aime si fort qu'il désire que nous lui fassions confiance pour tous les aspects de notre vie, comme il le dit dans cette prière.
Montrez dans l'histoire
que Jésus dans cette prière, parle de tous les aspects importants de la vie (la personne de Dieu, l'adoration, nos besoins, le pardon, la tentation, la souveraineté de Dieu).
Valeur pour moi aujourd'hui
Dieu se soucie de moi pour tous les aspects de ma vie. Je peux lui faire confiance, je lui remets tout.
6
Prier comme la prière du "Notre Père", c'est reconnaître la souveraineté de Dieu pour tous les aspects de notre vie.
Montrez dans l'histoire
que Jésus par cette prière, met Dieu au centre de tous les aspects de la vie de disciples.
Valeur pour moi aujourd'hui
Cette prière permet de garder les yeux fixés sur Jésus, dans tous les domaines de notre vie.
7
Dieu est notre Père, il nous aime, nous sommes ses enfants.
Montrez dans l'histoire
que la prière commence d'abord par Notre Père, plutôt que "Dieu". il n'est pas un dieu éloigné, c'est notre "papa" céleste.
Valeur pour moi aujourd'hui
Dieu est mon "papa" céleste, avec qui je peux avoir une relation. Je suis son enfant, il m'aime. Il m'écoute et me parle tous les jours.

Questions

Pourquoi Jésus enseigne une manière de prier à ses disciples ? Parce que cette prière comprend tous ce qui est important. (Notre reconnaissance envers Dieu, nos besoins, ceux des autres, notre adoration à Dieu, la confessions de nos péchés, la tentation, la délivrance de Dieu, la Souveraineté de Dieu).
Quels genres de prière existe-t-il ? L'adoration (la louange), la confession (demande de pardon), les remerciements (la reconnaissance), les demandes (les supplications)

Le Notre Père

La prière, quelques réflexions préliminaires

La prière est un réflexe inné, et qui se manifeste spontanément en chaque être humain dans nos moments de détresses profondes. Toutes les religions prient !

La prière est la preuve de l’existence d’un Dieu qui est capable de nous écouter dans nos moments les plus vrais, elle n’est pas hypocrite ou instrumentalisée.

C’est la respiration de notre âme, et parfois de notre inconscient, elle est en même temps rationnelle et émotionnelle et peut même être paradoxale (un non croyant qui est en colère contre Dieu).

Par la prière Dieu permet à l’homme d’influencer son plan magistral (Ex. d’Abraham avec Lot, de Moïse Ex 17 :11, Daniel et de Jésus…) et de faire de nous, des acteurs et pas seulement des spectateurs. Jacques 5 :16 La prière du juste est très efficace.

Jésus promet son écoute et aussi l’exaucement de la prière dans Jn 14 :13 ‘Tout ce que vous demanderez en mon nom je le ferai’. Là aussi il faut voir cette affirmation comme ayant des conditions 1 Jean 5 :14 ‘Selon sa volonté’ ici comme dans toutes les promesses de Dieu. Dieu connait toutes les conséquences en cas d’exaucement. (Voir le film Bruce tout puissant)

Nous devons passer par Jésus (en son nom) pour prier le Père, car Jésus a accomplit le plein pardon à notre place (substitution). Nul ne vient au Père que par moi Jn 14 :6 nous n’avons aucun mérite par nous-même pour être entendus de Dieu.

La prière du méchant est vue par Dieu comme une abomination Prov 15 :29 :28 :9

L’humilité et une attitude de demande de pardon sincère sont les bonnes attitudes pour pouvoir approcher Dieu (Voir commentaire de Jésus dans Matt 6 :14).

Nous avons la certitude que Dieu nous entend toujours même si nous ne le sentons pas

C’est par l’Esprit que notre esprit peut prier Dieu Eph 6 :18 et cela même par des soupirs inexprimables Actes 7 :34 et Rom 8 :26

Il y a une autre prière que Jésus a faite et qui nous est rapportée, c’est la prière sacerdotale (Souverain sacrificateur) Jean 17 :1-26

Les juifs priaient 3 fois par jour et jeunaient 2 fois par semaine pour les pharisiens

 

Contextes des deux évangiles :

Pour Luc : 11 :1-13

Un jour en un certain lieu, (Galilée ou Jérusalem !?) Jésus priait, à la fin de sa prière, un disciple s’approcha et lui a demandé : enseigne-nous à prier comme Jean l’a fait pour ses disciples.

  • Jésus apprend à ses disciples à prier
  • Jésus est toujours prêt à nous guider et nous enseigner

Pour Matthieu 6 : 5-15

Jésus monte sur une montagne pour enseigner en Galilée, c’est ‘le sermon sur la montagne’ ou les béatitudes.

L’enseignement du ‘Pater’ est le 11 sur les 23 enseignements donnés sur la montagne (Chapitre 5-7).

Vous avez appris que … mais moi je vous dis que …. (Traditions !)

Il vient juste après celui des dons aux pauvres que l’on doit effectuer avec discrétion.

Et juste avant celui de la question du jeûne qui lui aussi doit se manifester avec discrétion.

Dans le texte avant, pendant et après il a une mise en garde contre l’hypocrisie des auteurs des dons, de la prière et du jeûne qui doivent ne pas être ostentatoire.

Les juifs priaient, pour certains, debouts dans les synagogues ou dans la rue de manière à se faire remarquer. V5

Jésus nous encourage à une intimité où le Père sait tout et voit tout V 6

Il ne s’agit pas de prières répétées et liturgiques V7 Il n’y a aucune vertu dans la répétition, ce n’est pas un mantra, ni une recherche de performance, il s’agit juste d’être authentique.

Matthieu donne un commentaire de Jésus sur le pardon en lien avec le Notre Père, V14 en disant : que si nous n’étions pas prêts à pardonner le mal que les autres nous ont fait alors que Lui également se réserve le droit de ne pas nous pardonner malgré notre prière. Ce qui montre l’implication éminemment directe et pratique de la prière, nous sommes appelés à incarner la prière dans notre style de vie, tous ses aspects….

Réflexions sur la prière du Notre Père

Introduction à la prière

La prière doit être discrète et personnelle, pas ostentatoire

"La prière ne doit pas être répétitive et ne contient pas nécessairement des mots à répéter à l’infini, ce n’est pas les mots qui sont important mais la substance des mots" (Calvin).

La prière a des applications pratiques et doivent êtres prises très au sérieux. Ex : le pardon de Dieu lié à notre pardon et ta volonté sur terre comme au ciel !

Voici donc (moi je vous dis) comment vous devez prier…. Matt 6 :9

La prière sujets de réflexions

Notre Père qui est aux cieux. 
Invocation :
Même seul avec Dieu, je commence par notre Père et pas par mon car je fais partie de la communauté rachetée par Dieu, l’église du Christ, je fais partie de son corps de même pour la réponse donne-nous et pas donne-moi ! Comme moi j’ai ma place dans ce corps de même mes frères et sœurs ont leurs places.

Père. Dieu a choisi de se présenter à nous comme un père et pas comme une mère, bien que dans l’ancien testament il y a des allusions à la féminité de Dieu (homme et femme sont créés à l’image de Dieu !). Le lien maternel est plus évident que le paternel. Le paternel nécessite une reconnaissance plus particulière, c’est lui qui permet le "Je" de l’enfant en contraste avec le fusionnel de la mère. C’est la mère qui introduit le père à l’enfant comme Jésus qui nous introduit au Père, le Saint-Esprit et la partie "féminine" de Dieu. Le lien paternel est une question de foi en ce que la mère reconnait le père et le présente à l’enfant et l’enfant la croit. Comme avec Jésus qui nous dit croyez en moi et ainsi vous croirez en mon Père.

C’est à nous de le reconnaitre comme notre Père dans un acte de foi en Jésus.

Dieu est Dieu des trois cieux, selon la pensée hébraïque.

  • 1er ciel est celui de notre espace-temps, notre univers
  • 2ème ciel est celui des anges et des démons, pas directement accessible à nos sens mais néanmoins créé par Dieu
  • 3ème ciel c’est celui du domaine de Dieu, il est encore plus grand car incréé, c’est le lieu qui se confond avec Dieu il "est" simplement

Il est inaccessible par les deux premiers cieux sauf si Dieu veut le révéler, se révéler. Dieu est en même temps tout près de nous, dans notre chambre, dans notre cœur mais en même temps il est très éloigné de nous car totalement différent de nous, il est Père est Dieu.

Que Ton nom soit sanctifié, que Ton règne vienne, que Ta volonté soit faite

Découverte à Sobibor (2014)

Nous avons été surpris par la taille de la structure et l’état de conservation des parois de la chambre à gaz. Le moment le plus émouvant fut lorsque nous avons trouvé à côté de la chambre à gaz cette alliance avec la célèbre bénédiction juive de mariage "Tu m’es à présent sanctifiée".

Trois invocations, Ton nom, Ton règne, Ta volonté ou par la prière nous nous concentrons sur Lui, le début et la fin, le sens de toutes choses.

Quel est ce nom ? Combien de noms nous sont donnés pour qualifier Dieu, définir Dieu, le réduire à notre compréhension. Le nommer c’est le réduire à notre niveau, le maîtriser et Dieu ne le permet pas, il a un nom ineffable, inconnu qu’il va nous révéler à la fin (Apoc.) et il va dire à Moïse qui le questionne sur son nom de dire simplement qu’il est celui qui est ! YHWH. Je suis, celui qui est qui était et qui vient, je suis aussi suivant les circonstances El shaddai, El Olam, Adonai, Yhavé, YHVH, Elohim, Yhavé nici…. Dieu veut que nous nous adressions à celui qui te dis "qui Je suis et à qui je veux bien me révéler". Qui est-il pour toi ? Une fois le lien établi, les présentations faites nous ne nous trompons plus dans notre partage, il EST simplement celui avec qui je parle et qui me parle. Il est différent de tous les autres noms, justement car il ne se mesure pas et ne se défini pas par la compréhension de son nom, puisqu’il n’a pas de nom mais bien par le lien de paternité qui est son titre et par le seul nom par lequel nous puissions être sauvé Jésus.

Que Ton règne vienne, il s’agit bien d’un autre règne que ceux qui nous sont habituels ici sur terre, Jésus l’a dit à Pilate "mon Royaume n’est pas d’ici". Notre cri est de supplier Dieu de bien vouloir étendre son règne dans toutes les dimensions de qui je suis, dans mon passé, mon présent et mon futur. C’est un Royaume qui demande à se révéler et à s’étendre en nous et au travers de nous. Ce n’est pas un Royaume basé sur une puissance militaire, économique ou d’intérêts particuliers, ni d’une philosophie particulière, non, il est différent de tous ces royaumes connus mais bien plus vaste, puissant et riche que tout ce que l’on peut imaginer. Que ton règne vienne !

Que ta volonté soit faite Il y a une intention terrestre et une intention céleste. C’est la céleste qui détermine le sens de la terrestre et pas l’inverse car le plus grand contient le plus petit, comme les poupées gigognes. La réalité plus grande doit s’inviter dans la plus petite afin que nous puissions enfin comprendre l’ensemble. L’ensemble est plus grand que la simple addition des parties constituant cet ensemble (systémique). Il faut que le domaine de la volonté humaine, basé sur le désir, notre désir soumis à Dieu et qui devient désir de Dieu en nous, nous rende capable d’obéir avec plaisir en pleine conscience à sa volonté bonne et juste pour nous. Dans un acte de reddition confiante et éclairée par la foi-confiance en sa volonté bonne pour moi et pour nous ici sur la terre. Que ta volonté se manifeste en moi comme tu le désir depuis toujours dans mon présent et mon-ton futur que tu as déjà rendu possible par ta révélation. L’amour permet cette totale obéissance confiante qui n’est plus finalement que l’accomplissement du désir bon du bien aimé intégré dans sa vie tout en restant soi-même, mais en donnant sa vie par confiance comme l’amour le demande.

De curieux impératif : injonction et invocation[1]

Si les trois premiers énoncés du Notre Père sont des invocations de Dieu qui fonctionnent comme des injonctions à notre égard, les trois derniers se présentent au contraire à l’impératif : « donne-nous », « pardonne-nous, délivre-nous », comme des injonctions. Mais qui peut commander à Dieu ? Nous savons cependant, depuis le commentaire du Cantique des Cantiques par Rosenzweig, que l’impératif est le mode de l’appel amoureux : « Toi, aimes moi ». A rebours des trois premiers énoncés, les injonctions par lesquelles se terminent le Notre Père fonctionnent comme des invocations, des supplications sobres, simples, presque amoureuses.

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.

Par un contraste saisissant nous passons du ciel à la terre, à ce qui est éminemment terrestre et matériel notre besoin physiologique et par voie de conséquence psychologique (besoin de sécurité, cp Maslow)

Jésus nous le rappelle ne vous inquiétez de rien, si votre vie est en Dieu. Dieu prendra soin de vous comme pour les moineaux. Matthieu 6:26 Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment pas, ils ne moissonnent pas, ils ne recueillent rien dans des granges, et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ?

Dans cette phrase il y a aussi une économie journalière, nous ne pouvons-nous sécuriser par nous-même et faire des provisions, Dieu nous appelle à lui faire confiance chaque jour et cela doit se renouveler tous les jours que Dieu fait pour nous. Comme la manne dans le désert, à chaque jour suffit sa peine mais aussi sa grâce.

On aurait envie d’ajouter : « Donne nous chaque jour notre faim quotidienne ». Car bien souvent, c’est de faim et de vrai désir que nous manquons vraiment[2].

Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensé.

Est-ce la contre-partie de la loi du Talion, œil pour œil ou s’agit-il ici d’un autre régime, celui de la grâce et de l’amour, de la vraie justice. Pas de vrai pardon sans vrai justice. Pas de vraie justice sans une vraie sincérité et des intentions pures et qui est pure de toute mauvaises motivations et qui donc de ce fait est juste ? Seul Dieu est juste et a pu nous libérer de la culpabilité et de la condamnation par la possibilité de se repentir et de demander pardon et ainsi de pouvoir bénéficier de sa grâce. C’est parce que Lui nous a montré l’exemple qu’à notre tour nous pouvons pratiquer la vraie grâce envers celui qui nous offense et qui s’en repent sincèrement. Sinon nous pouvons toujours en faire le deuil (de sa repentance) et de nous en remettre à la justice de Dieu qui lui sera un vrai juste juge.

Le pardon brise le cercle vicieux de la vengeance et permet une sortie honorable et permet de reprendre l’initiative afin de repartir sur de bonnes bases. Seul le vrai pardon nous libère du passé dans lequel la vengeance nous attache, seul le pardon permet que notre futur ne soit pas hypothéqué et que notre présent ne soit pas empoisonné par le ressentiment et l’amertume.

Ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre nous du mal.

C’est le 6ème et dernier énoncé de cette prière.

La Bible nous dit de résister au Diable et de fuir la tentation quand c’est possible. Sage conseil, le mieux et de même pas fréquenter des lieux, des personnes qui pour nous peuvent être des tentateurs. Un joueur ne devrait pas entrer dans un casino, ni un alcoolique dans un bistrot, ni un ……dans… et toi dans quoi es-tu appelé à ne pas entrer en tentation ?

Mieux vaut une fuite honorable qu’une chute retentissante !

Conclusion

Il y a 6 demandes dans cette prière, 3 qui concernent Dieu et 3 qui concernent les hommes. Ils sont le pendant des 10 commandements 5 vis-à-vis de Dieu et 5 entre les hommes.

Que Ton nom soit sanctifié que Ta volonté soit faite et que Ton règne vienne.

Donne-nous notre pain de ce jour, pardonne-nous nos offenses et délivre-nous du mal ou du malin.

Pierre-Alain Vauclair

Top