L'histoire

Les 10 commandements

Description

Dieu ordonne les 10 commandements

Référence de l'histoire

Verset biblique

Dieu pourvoira à tous vos besoins, selon la richesse, avec gloire, en Jésus-Christ.

Objectifs (Valeurs de foi)

1
Dieu établit les 10 commandements, pour que le peuple sache comment vivre comme Dieu le veut
Montrez dans l'histoire
Que Dieu décide de mettre ses instructions sur des tablettes en pierre pour ne pas les oublier. Mais le peuple n'arrive pas à vivre les 10 commandements, car il écoute la voix des hommes et bafoue le premier commandement. Dieu va l
Valeur pour moi aujourd'hui
Jésus me libère des lois des 10 commandements qui ne me sauvent pas, mais ils sont les instructions de Dieu pour ma vie Je peux les pratiquer par le Saint-Esprit
2
Dieu veut que nos coeurs, nos pensées, nos actes soient entièrement pour Lui
Montrez dans l'histoire
Que le peuple doute de Dieu et veut adorer un autre Dieu. Son coeur et ses pensées sont fixés sur ce qu'il voit et non sur la foi en Dieu. Moïse devra intervenir et leur redire ce que Dieu attend d'eux
Valeur pour moi aujourd'hui
Dieu aimerait que mon coeur, mes pensées et mes actes soient dirigés en fonction de Lui. C'est le Saint-Esprit qui m'aide à le faire
3
Les lois de Dieu sont différentes de celles du monde. Dieu veut que nous vivions pour lui.
Montrez dans l'histoire
Que les pensées et décisions du peuple sont centrées sur l'être humain. Soulignez l'importance que Moïse met à les aider a vivre les instructions de Dieu
Valeur pour moi aujourd'hui
Les lois de Dieu sont à l'opposé du monde. Dieu m'aide à les vivre par le Saint-Esprit et à m'y tenir
4
Dieu fait alliance avec nous, il nous aime
Montrez dans l'histoire
Montrez dans l'histoire, que Dieu aime son peuple. Alors, il décide de faire alliance avec lui
Valeur pour moi aujourd'hui
Dieu m'aime. Il est avec moi, et pas contre moi. Il fait une alliance avec moi, par Jésus
5
Jésus veut graver sa loi dans nos coeurs
Montrez dans l'histoire
Que Dieu veut que les tablettes soient "en dur", afin que le peuple puisse les voir et s'en rappeler, car elles sont importantes. Soulignez l'importance que Dieu met à ce qu'il "les grave" dans leur coeur
Valeur pour moi aujourd'hui
Jésus veut graver sa loi d'amour dans mon coeur. Il m'aime
6
Nous voulons aimer le Seigneur de tout notre coeur
Montrez dans l'histoire
Que le peuple ne recherchait pas Dieu de tout son coeur, c'est pourquoi Moïse cassera les tables de la loi. Mais Dieu en refera
Valeur pour moi aujourd'hui
Je veux aimer Dieu de tout mon coeur, le placer en premier dans ma vie

Questions

L'histoire se trouve dans l'ancien ou le nouveau testament ? Dans l'ancien testament
Dans quel livre se trouve l'histoire ? L'Exode
Comment Dieu fait alliance avec son peuple ? Il lui demandant de respecter les 10 commandements
Qu'est-ce qu'honorer ses parents ? Les respecter, les considérer, dire du bien d'eux (S'ils n'ont pas été exemplaire : (viol, violence etc. = on peut, malgré tout, leur dire merci pour la vie qu'ils nous ont donné !)
Est-ce que je peux par moi -même obéir à tous les commandements ? Non, Seul Le Saint-Esprit m'aide à le vivre
Une idole ? Un objet, une activité ou autre auquel je tiens ou que j'aime, plus que Dieu

Les 10 commandements

L’alliance

Dieu fait une alliance avec le peuple d’Israël : « Si vous écoutez ma voix, et si vous gardez mon alliance, vous m’appartiendrez personnellement parmi tous les peuples, car toute la terre m’appartient [1]». Sur quoi le peuple répond : « Nous ferons tout ce que l’Eternel a dit [2]».

Dieu leur donne alors les dix commandements.[3]

« Je suis YHWH »

Le judaïsme le met comme le premier commandement. Le Catholicisme et les Réformés y voient un préambule aux dix commandements.

L’Eternel est le garant de l’alliance. Nous pouvons parler d’alliance de suzeraineté – un roi ayant une puissance supérieure impose les termes de sujétion à un souverain de puissance inférieure. Contrairement à l’alliance de parité qui est instituée entre deux égaux.

Dieu est le Roi divin, et nous sommes ses sujets humains, c’est pour cette raison qu’il se réfère à l’alliance avec Israël en l’appelant « mon alliance ».

« Il a proclamé son alliance qu’il vous a ordonné de respecter, les dix commandements, et il les a écrits sur deux tables de pierre. A cette époque-là, l’Eternel m’a ordonné de vous enseigner des prescriptions est des règles, afin que vous les mettiez en pratique dans le pays dont vous allez prendre possession[4] ».

L’Eternel certifie au peuple qu’il sera leur Dieu et qu’il fera de lui une grande nation, à condition qu’il observe les dix commandements :

  1. Pas d’autres dieux
  2. Pas d’idoles
  3. Ne pas prononcer le nom de Dieu en vain
  4. Consacrer le sabbat
  5. Honorer les parents
  6. Pas de meurtre
  7. Pas d’adultère
  8. Pas de vol
  9. Pas de faux témoignage
  10. Ne pas convoiter (femme et biens)

Dans l’annonce des dix commandements, Dieu donne la loi et ses ordonnances, ainsi que les instructions pour la construction du Tabernacle – lieu de rencontre entre l’Eternel et son peuple.

« Lorsque l’Eternel eut fini de parle à Moïse sur le mont Sinaï, il lui donna les deux tables du témoignage, tables de pierre écrites du doigt de Dieu [5]».

 
 
 
Le veau d’or

Après le don de la loi, Moïse est appelé sur le mont Sinaï. Le peuple, s’impatientant de revoir descendre leur chef se rassemblent autour d’Aaron et lui demandent de faire « des dieux qui marchent devant nous, car ce Moïse, l’homme qui nous a fait sortir d’Egypte, nous ignorons ce qu’il est devenu [6]».

Pourtant, le premier commandement est : « Tu n’auras pas d’autres dieux devant moi ». Il est bien spécifié : « Veillez bien à ne pas oublier l’alliance que l’Eternel, votre Dieu a conclue avec vous et à ne pas vous faire de sculpture sacrée, de représentation quelconque que l’Eternel, ton Dieu, t’ai défendue. En effet, l’Eternel ton Dieu, est un feu dévorant, un Dieu jaloux [7]».

Aaron choisit donc de récolter tout l’or du peuple pour en faire un veau d’or. Il est possible que la structure ait été en bois, plus facile à tailler, et qu’ensuite, des plaques d’or l’aient recouverte.

Le culte des veaux étaient pratiqué en Egypte[8] – là où le peuple était en esclavage.

Cette image du veau n’était peut-être pas une image du dieu, mais son piédestal, comme on le voit sur les statues de Baal montés sur un taureau. Il pourrait s’agir d’un support matériel et visible.

 

 

 

Conséquences

Pendant que le peuple fait un culte avec son veau d’or, Dieu avertit Moïse sur la montagne de ce qui se passe en bas.

Dieu est en colère, et veut faire disparaître son peuple pour faire de Moïse une grande nation[9].

Moïse demande à Dieu d’épargner le peuple. Par l’alliance qu’il avait faite auparavant avec Abraham, Isaac et Israël, l’Eternel décide de renoncer à faire du mal à son peuple[10].

Notons que lorsque le peuple maugrée pendant sa sortie d’Egypte, Dieu n’intervient pas. Dieu ne réagit contre son peuple qu’à partir du moment où l’alliance a été conclue.

Moïse, en descendant au camp et en voyant son peuple faire des danses devant le veau d’or, jette les tables de l’alliance qu’il a dans les mains et les brise au pied de la montagne ; il prend le veau et le jette au feu[11].

La conséquence de la désobéissance du peuple est que trois mille personnes perdent la vie[12], et que l’alliance est brisée.

 

 

 

Renouvellement de l’alliance

« Le lendemain, Moïse dit au peuple : « Vous avez commis un grand péché. Je vais maintenant monter vers l’Eternel. Peut-être obtiendrai-je le pardon de votre péché[13] »».

Moïse intercède donc pour son peuple. Il dira même à l’Eternel : «« Pardonne maintenant leur péché ! Sinon, efface-moi de ton livre que tu as écrit ». L’Eternel dit à Moïse : « C’est celui qui a péché contre moi que j’effacerai de mon livre[14] »».

L’Eternel renouvelle son alliance avec son peuple. Il demande à Moïse de tailler deux tables de pierre pareilles aux premières, et il y écrira les paroles qui étaient gravées sur les premières tables que Moïse a brisées[15].

 
 
 
La loi[16] et la nouvelle alliance

La loi – révélateur du péché : en définissant la volonté de Dieu, elle nous montre de notre culpabilité et de notre rupture d'avec le Seigneur.

Ce n'est que conscients de notre péché que nous allons demander grâce : "S'il avait été donné une loi qui puisse procurer la vie, la justice viendrait réellement de la loi ; mais l'Écriture a tout enfermé sous le péché, afin que la promesse soit donnée par la foi en Jésus-Christ à ceux qui croient" (Ga 3. 21a-22).

C'est en ce sens que nous ne sommes plus "sous la loi", c'est-à-dire sous la justification par les œuvres.

La loi – cadre à la vie civile : si une société suit les principes des dix commandements, elle honore Dieu.

L'application de ces principes doit tenir compte du fait qu'Israël était une nation théo-cratique, où les pouvoirs religieux et civils étaient confondus ; l'Évangile a aboli ce concept, en ce que l'Église est une nation... internationale et qu'elle n'est pas appelée au pouvoir, mais à prier pour les autorités, qu'elles soient ou non marquées par l'Évangile - Rm 13. 1-7 appelle à être soumis à Néron et à ses représentants!

Le citoyen chrétien cependant peut militer pour un progrès de sa société, dans le sens du respect des principes de la loi.

La loi – usage didactique : qui concerne les chrétiens.

L'Esprit-Saint qui habite notre cœur produit l'amour, qui est le résumé de la loi (Ga 5. 22-23).

« Les commandements : Tu ne commettras pas l'adultère, tu ne commettras pas de meurtre, tu ne commettras pas de vol, tu ne rendras pas de faux témoignage, tu ne convoiteras pas, et tout autre commandement se résument dans cette parole : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. L'amour ne fait pas de mal au prochain : l'amour est donc l'accomplissement de la loi[17] ».

La loi est le moyen de discerner en nous, entre les pensées que nous inspire Dieu et celles qui sont de notre cru, voire de celle de l'adversaire!

Il est faux d'opposer la vérité des Écritures à l'Esprit-Saint.

Certains brandissent le slogan : "la lettre tue, mais l'Esprit fait vivre" (2 Co 3. 6). Mais ce verset n'oppose pas la soumission à l'Écriture et l'inspiration de l'Esprit, mais la condamnation de la loi et la régénération / sanctification qu'opère l'Esprit.

Nous pouvons découvrir les intentions d'amour de Dieu dans sa loi, dès lors qu'elle n'est plus pour nous le moyen de nous rendre justes devant le Seigneur.

Jésus est la nouvelle alliance par son sacrifice à la croix. En parlant de la loi il dit : « Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir [18]».

Ne plus être sous la loi, ne signifie pas sans la loi ! Cependant, ce n’est pas la loi qui nous sauve de notre péché, mais c’est Jésus-Christ, le Fils de Dieu. C’est par lui que l’alliance entre nous et Dieu peut se faire !

Gaël Marty

 

[1] Exode 19.5

[2] Exode 19.8

[3] Exode 20.1-17. Ils sont appelés également le décalogueles dix paroles.

[4] Deutéronome 4.13-14

[5] Exode 31.18

[6] Exode 32.1

[7] Deutéronome 4.23-24

[8] Le culte au veau Apis

[9] Exode 32.10

[10] Exode 32.13-14

[11] Exode 32.19-20

[12] Exode 32.28

[13] Exode 32.30

[14] Exode 32.32-33

[15] Exode 34.1

[16] Propos repris d’une introduction sur le décalogue de Robin Reeve

[17] Romains 13.9-10

[18] Matthieu 5.17

 

 

 

 

 

Renseignements
Les 10 commandements:

Tu adoreras un seul Dieu
Tu n'auras pas d'idoles
Tu ne prendras point le nom de Dieu en vain (tu ne jureras pas)
Tu te reposeras le 7 ième jour.
Tu diras du bien de tes parents
Tu ne tueras pas
Tu seras fidèle à ton conjoint (tu ne le tromperas pas en aimant quelqu'un d'autre en cachette
Tu ne voleras pas
Tu ne diras de choses fausses, des rumeurs, des méchancetés de ton prochain, à quelqu'un d'autres
Tu ne sera pas envieux de ce que ton prochains possède
Top