L'histoire

L'institution de la Pâque

Description

Le peuple de Dieu fête la première Pâque à la hâte

Référence de l'histoire

Verset biblique

Jésus est l'agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde.
-- Jean 1:29 --

Objectifs (Valeurs de foi)

1
A Pâques, nous nous souvenons de ce que Dieu a fait dans le passé et je célèbre ce que Dieu fait aujourd'hui
Montrez dans l'histoire
L'importance que Dieu met à instaurer la première Pâques et que tout le peuple va faire ce que Dieu demande pour échapper à la mort, même certaines familles égyptiennes
Valeur pour moi aujourd'hui
Dieu me fait échapper à l'enfer, grâce à son fils Jésus-Christ mort à la croix pour moi, au moment de la Pâques. Il m'offre la vie éternelle. Je veux me le rappeler chaque année et le remercier et l'adorer pour cela
2
Pâque, est la mort de Jésus et sa résurrection, il nous donne la vie Eternelle
Montrez dans l'histoire
Que Dieu instaure la première Pâques après la délivrance du peuple de l'esclavage et que cela correspond à une préfiguration de la mort et la résurrection de Jésus, à la Pâques Juive
Valeur pour moi aujourd'hui
La fête de Pâques n'est rien d'autre que le souvenir de la mort et de la résurrection de Jésus qui me sauve de l'esclavage du péché et me donne le Vie éternelle avec Lui
3
Dieu est notre délivrance, nous comptons sur Lui, Il nous délivrera
Montrez dans l'histoire
Que c'est par la puissance de Dieu que le peuple est délivré des faux dieux égyptiens, de leur esclavage et de la mort
Valeur pour moi aujourd'hui
Dieu est ma délivrance sur ce qui me fait peur, mes idoles, la mort. Je veux compter sur Lui, il me délivrera
4
Nous plaçons le sang de Jésus, sur ce qui ne vient pas de Lui
Montrez dans l'histoire
Montrez dans l'histoire l'importance que met le peuple à mettre du sang sur leur linteaux de porte pour être épargné de la mort. Même des familles égyptiennes vont le faire aussi pour avoir la vie sauve
Valeur pour moi aujourd'hui
Le sang de Jésus faire fuir satan qui ne peut rien faire. Le sang de Jésus me délivre de l'ennemi
5
Nous ferons ce que Dieu me dit de faire, même si les circonstances n'ont pas changé. Nous persévérons malgré tout, il accomplira ce qu'il y promis
Montrez dans l'histoire
Montrez dans l'histoire la persévérance de Moïse a obéir à Dieu, alors que le pharaon tarde à laisser partir son peuple. Il va continuer à obéir malgré que le peuple va se plaindre de travailler encore plus
Valeur pour moi aujourd'hui
Je veux faire ce que Dieu me demande alors que parfois les circonstances ne changent pas. Je veux persévérer à croire en la réalisation de ses promesses
6
Le sang de l'agneau (Jésus) nous purifie de tous péchés et nous protège de l'ennemi
Montrez dans l'histoire
Que le sang de l'agneau (Jésus agneau de Dieu), mis sur les linteaux protégeaient de la mort. Même des familles égyptiennes l'ont fait pour ne pas mourir.
Valeur pour moi aujourd'hui
Le sang de Jésus me purifie de tous péchés et me protège de l'ennemi

Questions

L'histoire se trouve dans l'ancien ou le nouveau testament ? Dans l'ancien testament
Dans quel livre se trouve l'histoire ? L'Exode
Qu'est-ce que le "Sédèr" ? C'est un repas spécial qui est pratiqué par les juifs, le premier soir de la Pâques, il rappelle la libération du peuple hébreux, de l'Egypte
Qu'est-ce que l'hysope ? L'hysope est employée à l'aspersion du sang et est associé à la purification
Qu'est-ce que les pains sans levain ? Les Hébreux n'ont pas le temps de faire lever la pâte, car, ils se préparent à sortir d'Egypte
Qu'est-ce que les herbes amères ? Elles rappellent l'esclavage en Egypte

L'institution de la Pâques

Contexte

Dieu annonce à Pharaon, que s’il ne laisse pas le peuple partir d’Egypte, tous les premiers-nés mourront. Le roi n’écoute pas, et Dieu prévient le peuple d’Israël qu’il les fera sortir de l’esclavage. C’est à ce moment qu’il institue la Pâque juive : un jour d’évocation, de rappel de la sortie d’Egypte. C’est une fête en l’honneur de Dieu, qui devra se perpétuer d’année en année [1].

Le mot hébreu traduit par Pâque – « Pessah, le passage » – rappelle le passage de l’ange pour tuer tous les premiers nés égyptiens, mais aussi le passage de l’ange qui protège le peuple d’Israël. On assimile aussi ce mot au passage des Hébreux dans la mer Rouge.

Les éléments de la Pâque juive
  • L’agneau : Il devait être sans défaut. On le mettait à mort et on prenait son sang pour l’asperger sur les linteaux de la porte d’habitation de chaque maison du peuple de Dieu, afin qu’il soit épargné par le destructeur. Les familles mangeaient l’agneau rôti.
  • L’hysope : C’est une plante aromatique d’Egypte et de Palestine, de la même famille que la menthe. C’est une petite plante broussailleuse à petites feuilles velues.

Le bouquet d’hysope était employé pour l’aspersion du sang lors de la Pâque. Il est aussi utilisé pour la purification d’un lépreux [2] dans loi de Moïse.

L’hysope est associée à la purification. Lorsque le Psalmiste s’écrie : « Purifie-moi avec l’hysope et je serai pur [3] », il fait référence à l’aspersion du sang expiatoire qui seule peut ôter le péché : « Et presque tout, d’après la loi, est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n’y a pas de pardon [4]».

Lorsque Jésus a été cloué sur la croix, on lui a approché de ses lèvres une éponge remplie de vinaigre, fixée à une tige d’hysope [5].

  • Les pains sans levain : La nuit de la première Pâque, il n’y avait pas de levain dans les maisons des Israélites, qui ont dû partir précipitamment en emportant la pâte non levée. Le pain sans levain symbolise la pureté et la vérité [6], et rappelle la fuite d’Egypte : « Pendant la fête, tu ne mangeras rien de levé ; tu mangeras pendant sept jours des pains sans levain, du pain d’affliction, car c’est dans la précipitation que tu es sorti d’Egypte [7] ».  Ces pains s’appellent aussi azymes ou matza, contrairement à tous les autres gâteaux et pains qui s’appellent hametz.
  • Les herbes amères : Elles s’appellent maror. Il en existe deux types : raifort râpé mélangé à des betteraves cuites et du sucre,  laitue romaine. Elles rappellent l’âpreté de l’esclavage en Egypte.
Prescriptions
  • Le jour de la Pâque, aucune œuvre ne devait être faite, pour respecter la sainte convocation de Dieu pour son peuple. Du reste, le premier jour de la Pâque était assimilé à un sabbat de même que le dernier jour – la Pâque durant 7 jours [8].
  • A l’origine, le repas de la Pâque se prenait debout pour rappeler la hâte des Israélites avant d’être libérés d’Egypte.
  • Si la famille était peu nombreuse, des voisins se joignaient à elle pour consommer l’agneau entier [9]. Pendant le repas, le chef de famille rappelle l’histoire et le sens de la Pâque.
Le Sédèr

         Dès que le temple à Jérusalem a été détruit [10], les sacrifices ont cessé. Mais les juifs célèbrent toujours la Pâque le premier soir qui s’appelle le Sédèr. Les prescriptions sont les mêmes qu’à l’institution de la Pâque en Egypte :

  • L’agneau présent sur la table.
  • Les pains sans levain- Matzot- sont au nombre de trois.
  • Les herbes amères.
  • Le vin ou jus de raisin a fait son apparition. Il y a quatre coupes qui sont bues à des moments différents de la soirée, en étant accoudé sur le côté gauche, « comme des hommes libres ». Notons qu’il y a une coupe en plus, réservée pour Elie – qui est attendu comme celui qui viendra établir la paix.
Signification de la Pâque juive

Cette fête commémore la libération du peuple juif de l'esclavage qu'il subissait en Égypte et l’alliance que Dieu a faite avec Israël, notamment en donnant la loi de Moïse [11].

Jésus institue la Cène à la Pâque

Jésus demande à ses disciples de préparer la Pâque. Au milieu du repas, Jésus institue la Cène et il en apporte la signification : Jésus est l’agneau sacrifié et il nous fait sortir de la perdition éternelle (Egypte) pour nous amener dans son Royaume (Terre Promise). Jésus dira à ses disciples : Faites ceci en mémoire de moi » [12]. L’institution de la Cène par Jésus est la commémoration par le croyant du sacrifice de Jésus.

Les éléments de ce repas :

  • Le pain. Jésus est né à Bethléem qui signifie maison du pain et qu’il s’est lui-même désigné comme le pain de vie [13]. Nous rompons le pain lorsque nous prenons la Cène. Nous exprimons là que Jésus a offert son corps pour nous sauver et que tous ceux qui croient peuvent recevoir ce salut.

Le vin. Il symbolise la Nouvelle Alliance, le sang versé par Jésus pour le pardon des péchés.

Lors de la Pâque juive, on sacrifiait un agneau sans défaut. Jésus est mis en croix à l'heure même où on mettait à mort les agneaux pour la Pâque.

Christ est comparé par Jean-Baptiste à l’Agneau qui ôte le péché du monde [14].

Jésus est cet Agneau qui, par un sacrifice unique, nous sauve de la destruction et nous offre par là-même, la vie éternelle.                        

Signification de Pâques

Pour nous, Pâques est la commémoration du sacrifice de Jésus à la croix de Golgotha.


Gaël Marti


 [1] Exode 12.14

[2] Lévitique 14.4-7

[3] Psaumes 51.9

[4] Hébreux 9.22

[5] Jean 19.29

[6] 1 Corinthiens 5.8

[7] Deutéronome 16.3 

[8] Exode 12.15

[9] Exode 12.4

[10] En 70 après Jésus-Christ

[11] Il s’agit de l’Ancienne Alliance.

[12] Luc 22.19.

[13] Jean 6.48.

[14] Jean 1.29.

 
Renseignements
Top