L'atelier (la leçon)

Résumé de l'activité

Les enfants vont jouer l'histoire

Déroulement de la leçon

1 Bienvenue

2 Jeu du verset biblique

3 Histoire

4 Questions

5 Partage et prière

6 L'atelier

7 Rangement avec les enfants

Explication de l'atelier

Enfants de 6 à 8 ans 

Préparation du moniteur

Demandez à une autre personne que vous, de lire le texte, sauf ce qui est en caractère gras.

Mot du moniteur

Vous allez vivre ce que tous les personnages ont vécu dans l’histoire !

Explication

Optionnel
Au préalable, vous pouvez faire des exercices d’échauffement avec les enfants, sur les émotions et gestes : Tu te mets face au mur et lorsque je te dis : « Un deux, trois : tu es en colère, tu te retournes et tu montres que tu es en colère. Puis, tu te retournes face au mur et je te redis une autre émotion etc. ».

Liste des émotions et autres  
Tu as peur, tu es malade, tu es fatigué, tu es triste, tu as mal, tu réfléchis, tu es content, tu es déçu, tu es surpris etc.

Positionnement
Les enfants sont debout en cercle et vous en faites partie.

Consignes 

  • Etends tes bras à l’horizontale, sur les deux côtés, tu ne dois pas toucher tes voisins
  • Recule-toi un peu si nécessaire
  • Baisse les bras
  • Mime tous les gestes des personnages que je vais faire, pendant l’histoire
  • Silence
  • On commence

Histoire

Voir le scénario, dans Liens /Photos : "Bible en actes" (remanié et mis en dialogue).

Paul continue ses voyage = mettez la main sur le front et regardez au loin. Il va à Corinthe, à Thessalonique, en Galatie... 

Durant son voyage, Paul profite de toutes les occasions pour parler de Jésus aux autres = faites Paul qui parle de Jésus aux autres. Partout où il va, des hommes et des femmes deviennent chrétiens = dites oui de la tête.

Paul vit des moments joyeux mais aussi des moments difficiles, comme être battu = faites semblant de battre quelqu'un dans le dos avec un fouet et jeté en prison = faites semblant d'avoir les mains liées !

Il demande alors à être entendu par l'empereur romain César = dites oui dela tête. Pour cela, Paul est envoyé à Rome en bateau pour être jugé.

Le voyage commence. La mer est calme = étendez votre bras devant vous de droite à gauche.

Après un temps de tranquilité, la mer change = faites des petites vagues avec vos mains devant vous.

Le bateau n’avance plus de façon habituelle ! = dites non avec la tête. Il tangue = faites semblant de tanguer de gauche à droite. 

Le voyage prend du retard ! Il devient dangereux = faites de gros yeux effrayés.

Ils arrivent tant bien que mal en Crête = faites semblant d'essuyez votre front. Paul et ses proches doivent changer de bateau.

Paul parle = Mettez les mains sur les hanches " Mes amis, je vois bien que le voyage va être dangereux. Le bateau et ses marchandises vont être abîmés et nous risquons de perdre la vie ".

Mais personne ne l’écoute = dites non avec la tête.

Il monte tous dans le bateau qui part et s'éloigne = faites semblant de monter dans un bateau et ramez sur un cercle entier. Puis, tout-à-coup, le vent se met à souffler = soufflez et les vagues grossissent. Le bateau subit une terrible tempête = faites le vent et imitez de grosses vagues.

Je n'ai jamais vu une tempête pareille dit le capitaine = la tête dit non. Vite ! Jetez les marchandises = montrez une direction et faites semblant de larguer des marchandises par dessus le bateau.

Les gens dans le bateau se disent : Nous allons tous mourir = mains sur les joues, l'air effrayé. 

Paul dit : Mains sur les hanches  " Mes amis, il fallait m’écouter. Maintenant, je vous le déclare : Soyez courageux ! Personne ne va mourir = tête qui dit non, nous perdrons seulement le bateau. Dieu m’a averti en rêve qu’il ne faut pas avoir peur = Index qui dit non car il va nous laisser en vie = tête qui dit oui. J’ai confiance en Dieu, j’ai foi en ce que Dieu me dit = tête qui dit oui ".

Cela fait déjà quinze jours que dure la tempête! c'est long = faites un soupire avec un hausement d'épaules.

Le capitaine dit : On va tous se noyer ! Foi de capitaine ! = faites semblant de vous noyer.

Les marins ont peur et veulent s'enfuir = faites semblant de courir sur place. Mais Paul les en empêche = mettez une main devant vous, comme pour barrer la route. 

Attendez ! Ayez confiance = tête qui dit oui

Paul prend du pain et remercie Dieu devant tout le monde. Il partage le pain et se met à manger ainsi que les 276 passagers du bateau = faites semblant de prendre du pain et le distribuer comme Jésus l'a fait lors de la cène. 

Après cela, ils jettèrent le reste de nourriture dans la mer pour rendre le bateau plus léger = faites semblant de jeter par dessus bord de la nourriture. Puis, ils s'endormirent = faites semblant de vous coucher par terrre et vous endormir.

Au matin...le capitaine dit : Terre, terre ! = mettez-vous debout avec votre main sur le front et regardez dans une direction. C’est l’île de Malte.

Mais le bateau ne résiste pas. Il se met à couler = imitez le bateau qui coule.

Le capitaine dit : Sautez tous = faies semblant de sauter par dessus bord.

Tous gagnent le rivage à la nage ou agrippés à un morceau d’épave = faites semblant de nager pendant un tour de cercle.

Le capitaine dit = mains sur les hanches : Faisons du feu ! Trouvez des branchages ! 

Paul ramasse des bouts de bois, mais à sa surprise une vipère le mord = faites semblant d'être mordu par une vipère.

Les gens du baterau se disent : Han ! Une vipère ! Il...il va mourir = ayez l'air effrayés !

Le capitaine l'observe et dit = ayez l'air intrigué, surpris : mais c'est bizarre, il va bien ! 

Tous étaient étonnés que Paul n'aie aucune séquelle de cette morsure = ayez l'air surpris et admiratif par le fait que le Dieu soit intervenu de façon miraculeuse.

Pendant les trois mois qu’il passe sur l’île, Paul peut guérir beaucoup de gens = imitez un boiteux ou autres personne paralysé qui guérit.

Puis, tous se rendent à Rome. Là-Bas, César est très occupé et ne peut pas recevoir Paul = tête qui dit non.

Paul reste en prison et en profite pour écrire à toutes les églises rencontrées lors de ses voyages = faites semblant d'écrire. Il leur dit et leur redit dans ses lettres combien Dieu les aime et qu'il ne les abandonne pas = index qui dit non.

Malgré que Paul est en prison, il reste fidèle à Dieu = montrez l'index vers le ciel

Et à tous ceux qui viennent le voir, Paul parle de sa foi en Jésus-Christ et rappelle que chacun doit prendre soin des autres et les aimer = imitez Paul en train de parler. Pendant deux ans, il parle ainsi à tous ceux qu’il rencontre.

Le livre des Actes dans la Bible, raconte ainsi que les disciples comme Pierre, Paul et d'autres ont fait ce que Jésus leur avait demandé. Grâce à eux, sa parole s’est propagée et l’Eglise chrétienne s’est installée dans le monde entier. Partout on entend la Bonne Nouvelle.

Aujourd'hui encore, on peut lire les lettres que Paul a écrites aux amis de Jésus dans la Bible. Ainsi on peut revivre les voyages qu'il a faits il y a presque deux mille ans.

Dans une de ces lettres, il est écrit : " Non, vraiment, rien ne peut nous séparer de l'amour de Dieu. Ni les ennuis, ni les moments difficiles. Ni la faim, le danger ou la mort. Rien ne pourra nous éloigner de lui ". (D'après Romains 8). 

Enfant de 9 à 12 ans

Préparation du moniteur

Préparez les accessoires (costumes, objets etc.)

Mot du moniteur

Vous allez vivre l'histoire avec des costumes !

Explication
  • Les enfants choisissent leur personnage
  • Lire le texte avec du ton aux enfants afin qu'ils puissent jouer la pièce

Scénario (voir dans liens/Photo : page 9,5 : texte remanié)

Narrateur : Paul continue ses voyages. Il va à Corinthe, à Thessalonique, en Galatie... 

Durant ce temps, Paul profite de toutes les occasions pour parler de Jésus aux autres. Partout où il va, des hommes et des femmes deviennent chrétiens.

Bien sûr, tout n’est pas toujours facile. Paul vit des moments joyeux mais aussi des moments difficiles, comme être battu et jeté en prison !

Il demande alors à être entendu par l'empereur romain César. Pour cela, Paul est envoyé à Rome en bateau pour être jugé. Le voyage commence.

Le capitaine : Ah ! La mer est calme, pour un mois d'hiver, c'est génial ! Très bien.

Narrateur : Après un temps de tranquilité, la mer change.

Le capitaine : Mais qu'est-ce qui se passe ? Le bateau n’avance plus de façon habituelle ! Voyons, voyons, ce n'est pas normal ! 

Le capitaine : Ah ! Fichtre ! A nouveau, les vents ne vont pas dans la bonne direction. Le voyage prend du retard ! Bigre ! Cela devient dangereux ...

Narrateur : Ils arrivent tant bien que mal en Crête. Paul et ses proches doivent changer de bateau.

Paul : " Mes amis, je vois bien que le voyage va être dangereux. Le bateau et ses marchandises vont être abîmés et nous risquons de perdre la vie ".

Narrateur : Mais personne ne l’écoute ! 

Julius : Pfff ! Tu dis cela parce que tu veux rester ici hein ? Moi j'ai plus confiance au capitaine qu'en toi ! tu n'as jamais eu autant d'expérience que lui ! Ah ! Ah ! Ah ! 

Paul : Mais non, je...

Julius : Bon, assez bavardé, on y va, c'est le capitaine que j'écoute et il me dit qu'on peut y aller ! Alors on y va !  

Narrateur : Le bateau part et s'éloigne. Puis, tout-à-coup, le vent se met à souffler et les vagues grossissent. Le bateau subit une terrible tempête.

La tempête dure longtemps, très longtemps...

Le capitaine : Ce n'est pas vrai ! Je n'ai jamais vu une tempête pareille ! Vite ! Jetez les marchandises !

Narrateur : Les marins jettent les marchandises par-dessus bord. La tempête continue.

Les gens dans le bateau : Nous allons tous mourir ! C'est fini ! En plus, il n’y presque plus rien à manger.

Paul : " Mes amis, il fallait m’écouter. Maintenant, je vous le déclare : Soyez courageux ! Personne ne va mourir, nous perdrons seulement le bateau. Dieu m’a averti en rêve qu’il ne faut pas avoir peur car il va nous laisser en vie. J’ai confiance en Dieu, j’ai foi en ce que Dieu me dit ".

Narrateur : Cela fait déjà quinze jours que dure la tempête.

Les gens du bateau : Laissez-nous couler !

Le capitaine :  On va tous mourir ! Foi de capitaine !

Narrateur : Les marins veulent s’enfuir. Ils ont peur. Mais Paul les en empêche. 

Paul : Attendez ! Prenez de la nourriture. Ayez confiance.

Narrateur : Paul prend du pain et remercie Dieu devant tout le monde. Il partage le pain et se met à manger ainsi que les 276 passagers du bateau. 

Après cela, ils jettent le reste de nourriture dans la mer pour rendre le bateau plus léger. Et s'endorment.

Au matin...

Le capitaine : Terre, terre ! C’est l’île de Malte.

Narrateur : Mais le bateau ne résiste pas. Il se met à couler.

Le capitaine : Sautez tous !

Narrateur : Les passagers sautent dans l'eau et gagnent le rivage à la nage ou agrippés à un morceau d’épave.

Le capitaine : Faisons du feu ! Trouvez des branchages !

Narrateur : Paul ramasse des bouts de bois

Paul : Voilà de quoi faire du feu ! Mais ! Aïe ! Quelle sale bête ! 

Les gens du bateau échoué : Han ! Une vipère ! Il...il va mourir !

Le capitaine : Mais c'est bizarre, il va bien !

Narrateur : Tous étaient étonnés que Paul n'ait aucune séquelle de cette morsure !

Narrateur : Pendant les trois mois qu’il passe sur l’île, Paul peut guérir beaucoup de gens.

Puis, tous se rendent à Rome.

À Rome, César est très occupé et ne peut pas recevoir Paul.

Paul reste en prison.

Paul : Personne ne peut me déranger dans cette prison ! Je vais en profiter pour écrire à toutes les communautés que j'ai rencontrées lors de mes voyages. Je peux leur dire et leur redire combien Dieu les aime et qu'il ne les abandonne pas.

Narrateur : Malgré que Paul soit en prison, il reste fidèle à Dieu, car il croit que Dieu est fidèle et digne de foi. 

Et à tous ceux qui viennent le voir, Paul parle de sa foi en Jésus-Christ et rappelle que chacun doit prendre soin des autres et les aimer.

Pendant deux ans, il parle ainsi à tous ceux qu’il rencontre.

Le livre des Actes raconte ainsi que les disciples ont fait ce que Jésus leur avait demandé. Grâce à eux, sa parole s’est propagée et l’Eglise chrétienne s’est installée dans le monde entier. Partout on a entendu la Bonne Nouvelle. Aujourd'hui encore, on peut lire les lettres que Paul a écrites aux amis de Jésus. Ainsi on peut revivre les voyages qu'il a faits il y a presque deux mille ans.

Dans une de ces lettres, il est écrit : " Non, vraiment, rien ne peut nous séparer de l'amour de Dieu. Ni les ennuis, ni les moments difficiles. Ni la faim, le danger ou la mort. Rien ne pourra nous éloigner de lui ". (D'après Romains 8). 

Matériel
  • Personnages
  • Narrateur
  • Paul
  • Le capitaine
  • Julius
  • Les gens du bateau
  • Des gens à évangéliser
  • Accessoires
  • Des vivres
  • Des branches d'arbres
  • Une fausse vipère
Valeur de foi (objectif)
A choisir en cliquant sur imprimer
Prière créative
A choisir en cliquant sur imprimer
Jeux du verset biblique
A choisir en cliquant sur imprimer
Top