L'atelier (la leçon)

Résumé de l'activité

Les enfants vont jouer la pièce du groupe théâtral : "sketchup" sur le Notre Père

Déroulement de la leçon

1 Bienvenue

2 Jeu du verset biblique

3 Histoire

4 Questions

5 Partage et prière

6 L'atelier

7 Rangement avec les enfants

Explication de l'atelier

Enfants de 6 à 8 ans

Préparation du moniteur

Demandez à une autre personne que vous, de lire le texte, sauf ce qui est en caractère gras.

Mot du moniteur

Vous allez vivre ce que tous les personnages ont vécu dans l’histoire !

Explication

Optionnel
Au préalable, vous pouvez faire des exercices d’échauffement avec les enfants, sur les émotions et gestes : Tu te mets face au mur et lorsque je te dis : « Un deux, trois : tu es en colère, tu te retournes et tu montres que tu es en colère. Puis, tu te retournes face au mur et je te redis une autre émotion etc. ».

Liste des émotions et autres 
Tu as peur, tu es malade, tu es fatigué, tu es triste, tu as mal, tu réfléchis, tu es content, tu es déçu, tu es surpris etc.

Positionnement
Les enfants sont debout en cercle et vous en faites partie.

Consignes

Etends tes bras à l’horizontale, sur les deux côtés, tu ne dois pas toucher tes voisins.

Recule-toi un peu si nécessaire.

Baisse les bras.

Mime tous les gestes des personnages que je vais faire, pendant l’histoire.

Silence.

On va mimer quelqu'un qui prie la prière de Jésus !

Texte simplifié

Notre Père qui est aux cieux = mains jointes répétant la phrase

Heu, oui ! dit Dieu ! = dites oui avec la voix et la tête !

Mais qu’est-ce que c’est ? = faites semblant de chercher partout la voix qui vient de se faire entendre !

Tu m’as appelé ? dit Dieu = haussements d'épaules et mains ouvertes devant soi

Ah non ... index qui dit non, je ne t’ai pas appelé = tête qui dit non, je prie... Notre Père... = mains en prière.

Là... = Mains sur les hanches tu l’as encore fait ? 

Qu’est-ce que j’ai fait ? = Haussement d'épaules

Tu m’as appelé, tu as dit « Notre Père » = montrez l'oreille. Me voici = mains sur le torse. A quoi pensais-tu ? = mains ouvertes devant soi.

A rien = tête qui dit non. Je prie c’est tout. Ça me fait du bien, alors ... = haussement d'épaules

Mais continue ta prière = tournez les mains devant soi (comme un moulin qui tourne !)

Heu oui : mains jointes, en répétant la phrase. Que ton nom soit sanctifié.

Dieu lui dit : Que voulais-tu dire par là ? = mains sur les hanches

Par quoi ? = croisez les bras et froncez les sourcils

Dieu lui dit : Et bien que mon nom soit sanctifié ? = haussement d'épaules

Dieu lui dit : Mon nom est différent des autres noms. Mon nom est « Je suis » = mains sur le coeur. Cela ne te dit rien ? = haussement d'épaules

Si, mais je n’y avais jamais pensé avant... = grattez-vous la tête (silence). Mains jointes = Que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Dieu : Que fais-tu pour que mon règne vienne ? = mains sur les hanches

Ce que je fais, moi ? = ayez l'air étonné ... Rien du tout ! = soyez énervés. Mais il me semble que ce ne serait pas si mal si tu venais diriger les choses sur cette terre, comme tu les diriges là-haut ! = Mains sur les hanches

Dieu : Est-ce que je dirige ta vie ? = paumes de mains retournées devant soi

Eh bien ... = Soyez gêné. Je vais à l’Eglise ... Enfin à Noël et puis à Pâques, aussi... = tête qui penche à gauche. Enfin, j’y vais quoi ! = tête qui dit oui.

Dieu : Es-tu sûre de marcher dans les traces de mon Fils Jésus ? = Mains sur les hanches

Alors, écoute Seigneur = redressez-vous fièrement je suis aussi bien que toutes ces personnes qui vont à l’Eglise tous les dimanches matin.

Dieu : Comment veux-tu que ma volonté s’accomplisse, si ceux qui prient ne font pas ma volonté ? = Mains sur les hanches

Un temps de silence

Je sais que j’ai des problèmes = tête qui penche à droite puis à gauche.

Dieu : Moi aussi, je sais = tête qui dit oui

Tu sais ? = ayez l'air surpris. Alors tu sais que j’aimerais me débarrasser de toutes ces histoires qui m’empêchent d’être vraiment libre = croisez les bras

Dieu : Bien ! = tête qui dit oui. Nous avançons ! Nous allons travailler ensemble = joignez-vous les mains

Ah non ! = dites non de l'index. Ce soir, ça va beaucoup trop loin = soyez fâchés ... et puis = croisez vos bras ça prend beaucoup trop de temps = Mains en prière. Donne-nous notre pain quotidien.

Dieu : Me fais-tu confiance pour le pain ?

= très fâché : Oui.

Dieu : Prier est un acte dangereux. Tu pourrais finir par être changé tu sais = tête qui dit oui ... (silence) Mais tu n’as pas fini ta prière, continue ! = index qui tourne comme "un moulinet" 

Je ne peux pas = tête qui dit non j’ai peur = ayez peur

Dieu : Tu as peur ? = soyez étonnés

Oui, je sais ce que tu vas me dire = hausser les épaules

Articulant avec rapidité = Mains jointes. Pardonne-nous nos offenses comme nous aussi, nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ...

Dieu : (l’interrompant) Et Pierre ? = Mains sur les hanches

Et voilà = soyez enragés je savais que tu allais me parler de Pierre = croisez vos bras ... Mais Seigneur, il m’a fait beaucoup trop de mal, tu comprends = froncez les sourcils ... et moi ... j’ai juré de me venger = passez l'index dans le coup comme pour le couper.

Dieu : Et ta prière ? = Mains sur les hanches

C’est une question d’habitude, c’est tout = croisez vos bras

Dieu : Eh bien ! Tu es franc ... Mais ce n’est pas facile de porter la haine en toi, n’est-ce pas ? = Mains sur les hanches

Non, ce n’est pas facile = tête qui dit non ... et une fois que je me serai vengée, ça ira beaucoup mieux = tête qui dit oui.

Dieu : Ça n’ira pas mieux, au contraire ! = Tête qui dit non. Tu es tellement triste au fond de toi = index qui montre le coeur. Mais moi, je peux changer tout ça ... = tête qui dit oui.

Toi, tu peux et comment ? = ayez l'air étonné.

Dieu : Pardonne à Pierre, comme un jour, je t’ai pardonné ! = index qui montre une personne

Mais Seigneur, je ne peux pas pardonner à Pierre ! = tête qui dit non. Tu comprends, je ne peux pas ! = croisés vos bras et soyez fâchés.

Dieu : Que disais-tu dans ta prière ? = mains sur les hanches

Très long silence 

Je pardonne à Pierre = tête qui dit oui. Dieu, tu pourrais peut-être aller lui parler à lui aussi, non ? = index qui montre une personne. Je ne sais pas s’il te prie chaque soir.

Dieu : (l’interrompant). Ce n’est pas ce qui m’arrête. Finis ta prière = index devant soi qui tourne comme un moulinet.

Mains jointes en prière = Ne me laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du mal.

Dieu : C’est ce que je ferai = tête qui dit oui. Mais toi, ne fait pas tout pour être tenté ! = index qui dit non. Apprends à vivre dans mon amour = mains sur le coeur.

Mains jointes en prière = Car c’est à toi qu’appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire.

Dieu : Que la grâce et la paix t’accompagnent = bras étendus devant soi. Amen !

Enfants de 9 à 12 ans

Préparation du moniteur

Imprimez le script de l'histoire

Mot du moniteur

Vous allez jouer l'histoire avec des costumes !

Explication

Scénario

Tous en prière.

Tous : Notre Père qui est aux cieux...

Dieu : Oui.

Tous : (surpris et inquiets) Qu’est-ce que c’est ?

Dieu : Tu m’as appelé ?

Tous : Ah non... je ne t’ai pas appelé, je prie... Notre Père...

Dieu : Là... tu l’as encore fait ?

Tous : Qu’est-ce que j’ai fait ?

Dieu : Tu m’as appelé, tu as dit « Notre Père ». Me voici. A quoi pensais-tu ?

Tous : A rien, je prie c’est tout. Ça me fait du bien, alors...

Dieu : Continue ta prière !

Tous : Que ton nom soit sanctifié.

Dieu : Que voulais-tu dire par là ?

Tous : (agacés) Par quoi ?

Dieu : Mon nom est différent des autres noms. Mon nom est « Je suis ». Cela ne te dit rien ?

Tous : Si, mais je n’y avaitsjamais pensé avant... (silence) Que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Dieu : Que fais-tu pour que mon règne vienne ?

Tous : Ce que je fais, moi !... Rien du tout ! (Révolté) Mais il me semble que ce ne serait pas si mal si tu venais diriger toutes choses ici-bas, comme tu les diriges là-haut !

Dieu : Est-ce que je dirige ta vie ?

Tous : Eh bien... (silence gêné). Je vais à l’Eglise...Enfin à Noël, et puis à Pâques, aussi... Enfin, j’y vais quoi !

Dieu : Es-tu sûre de marcher dans les traces de mon Fils ?

Tous : Alors, écoute Seigneur, je suis aussi bonne que toutes ces personnes qui vont à l’Eglise tous les dimanches matin.

Dieu : Comment veux-tu que ma volonté s’accomplisse si ceux qui prient ne commencent par l’accomplir ?

Un temps.

Tous : Je sais que j’ai des problèmes.

Dieu : Moi aussi, je sais.

Tous : Tu sais ? Alors tu sais que j’aimerais me débarrasser de toutes ces histoires qui m’empêchent d’être vraiment libre.

Dieu : Bien ! Nous avançons ! Nous allons travailler ensemble.

Tous : Ah non ! Ce soir, ça va beaucoup trop loin... et puis, ça prend beaucoup trop de temps. (Récitant à nouveau) Donne-nous notre pain quotidien.

Dieu : Me fais-tu confiance pour le pain ?

Tous : (excédés) Oui.

Dieu : Prier est un acte dangereux. Tu pourrais finir par être changée tu sais...(silence) Mais tu n’as pas fini avec ta prière, continue !

Tous : Je ne peux pas, j’ai peur.

Dieu : Tu as peur ?

Tous : Oui, je sais ce que tu vas me dire.

Dieu : Essaie donc, tu verras.

Tous : (articulant avec rapidité) Pardonne-nous nos offenses comme nous aussi, nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés...

Dieu : (l’interrompant) Et Pierre ?

Tous : (explosant) Et voilà, je savais que tu allais me parler de Pierre... Mais Seigneur, il m’a fait beaucoup trop de mal, tu comprends... et moi...j’ai juré, j’ai juré de me venger.

Dieu : Et ta prière ?

Tous : C’est une question d’habitude, c’est tout.

Dieu : Eh bien ! Tu es franche... Mais ce n’est pas facile de porter la haine en toi, n’est-ce pas ?

Tous : Non, ce n’est pas facile... et une fois que je me serai vengée, ça ira beaucoup mieux.

Dieu : Ça n’ira pas mieux, au contraire ! Tu es tellement triste au fond de toi. Mais moi, je peux changer tout ça...

Tous : Toi, tu peux, et comment ?

Dieu : Pardonne à Pierre, comme un jour, je t’ai pardonné.

Tous : Mais Seigneur, je ne peux pas pardonner à Pierre ! Tu comprends, je ne peux pas !

Dieu : Que disais-tu dans ta prière ?

Très long silence 

Tous : (dans l’émotion du « lâcher prise ») Je pardonne à Pierre. Tu pourrais peut-être aller lui parler à lui aussi, non ? Je ne sais pas s’il te prie chaque soir.

Dieu : (l’interrompant) Ce n’est pas ce qui m’arrête. Finis ta prière.

Tous : Ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal.

Dieu : C’est ce que je ferai. Mais toi, ne fait tout pour être tentée. Apprends à vivre dans mon amour.

Tous : Car c’est à toi qu’appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire.

Dieu : Que la grâce et la paix t’accompagnent.

Tous : Amen !

Matériel
  • Personnages
  • Tous (croyants pratiquants)
  • Dieu 
Valeur de foi (objectif)
A choisir en cliquant sur imprimer
Prière créative
A choisir en cliquant sur imprimer
Jeux du verset biblique
A choisir en cliquant sur imprimer
Top