L'atelier (la leçon)

Marionnettes

Résumé de l'activité

Les enfants vont jouer l'histoire avec les marionnettes

Déroulement de la leçon

1 Bienvenue

2 Jeu du verset biblique

3 Histoire

4 Questions

5 Partage et prière

6 L'atelier

7 Rangement avec les enfants

Explication de l'atelier
Préparation du moniteur
  • Imprimez le script
Mot du moniteur

Vous allez jouer l'histoire avec les marionnettes !

Explication
  • Les enfants choisissent leur marionnettes
  • Le moniteur lit le script pour les plus jeunes, et les enfants mime leur personnage

Script

Narrateur : Un homme riche a deux fils.

Le plus jeune fils : « Je veux partir d’ici, j’en ai marre ! Je veux vivre comme j’en ai envie ! je veux faire tout ce que je veux et comme je veux ! Papa, donne-moi la part d’héritage que tu me dois ! ».

Narrateur : Le père lui donne les sous, (qu’il avait mis de côté pour lui pour plus tard) tout de suite !

Le fils : « Merci et au revoir ! ».

Le fils : Ah ! Ah ! Ah ! A moi la belle vie ! Je vais enfin pouvoir faire tout ce que je veux avec mes sous !!! Acheter pleins de choses ! Youpie ! Youpie !

Narrateur : Le fils part dans un pays éloigné !

Il dépense plein, plein de sous pour faire la fête, se saouler, jouer au poker etc. !

Il dépense ses richesses sans réfléchir ! Et un jour…il n’a plus la moindre pièce…

Narrateur : A la maison, le père regarde si le fils revient…mais il ne revient pas.

Le fils : « Ce n’est pas possible ça ! Je croyais qu’il me restait encore une pièce…mais n’ai plus rien ! je n’ai plus d’autres habits ! Et en plus il n’y a plus rien à manger ici dans ce pays ! Les champs sont secs, le soleil a tout brûlé ! je n’ai plus rien à manger ! ».

Narrateur : Le fils est toujours dans un pays éloigné, mais une famine survient ! Les champs sont secs, tout est brûlé par le soleil !

Le fils : « Je n’ai plus rien, comment vais-je faire pour manger ? »…

Narrateur : Il demande partout s’il peut travailler, mais tout le monde lui répond que non, ici, il n’y a pas de travail, ici non rien etc. mais, en cherchant bien, il trouve quelqu’un qui lui propose quelque chose :

Le fils : (surprise et dégoût) « Je dois garder des…quoi ? des…cochons ! Oh ! Non pas ça ! Beurk ! ça pue les porcs ! C’est vraiment dé-goû-tant !

« (Déçu) ben…oui…d’accord, puisqu’il n’y a rien d’autres je vais le faire... ».

Narrateur : Le fils garde donc des cochons… pendant des jours…

Le fils : « Quand je pense que chez mon père, j’avais des tartines, du bon chocolat au lait, des biscuits, de la bonne viande…des frites ! » !

Ici, y presque rien à manger.

Je ne veux plus rester ici ! Mais, si je retourne chez mon père, il va se fâcher…c’est sûr… ».

Narrateur : Le fils réfléchit.

Le fils : « Si je retourne chez mon père…il va me gronder, j’ai dépensé tout l’argent qu’il m’avait donné !!! Mais si je reste ici je vais mourir de faim ! Bon peut-être que mon papa voudra que je travaille pour lui comme ses ouvriers ?

Narrateur : le fils repart chez lui, il fait une longue route à pied, il a faim…

A la maison, le père regarde encore… et soudain, il voit quelque chose, qu’il reconnait…

Le père : Mais est-ce que c’est mon fils ? Mais oui, c’est mon fils !

Narrateur : le père court vers son fils !

Le père : Mon fils, je t’aime ! Tu es revenu ! Qu’est-ce que je suis content ! Vite, serviteurs venez habiller mon fils avec les plus beaux vêtements de la maison !

Le fils : « Mais papa, tu…tu m’aimes encore ? Mais je ne mérite pas que tu m’appelles « ton fils », j’ai tout dépensé l’argent que tu m’avais donné, et fait pleins de bêtises ! Si tu veux je veux bien travailler comme tes ouvriers ».

Le père : « Mais non tu es mon fils et tu le seras toujours ! Je ne veux pas que tu travailles comme mes ouvriers ! Tu es mon fils et je t’ai retrouvé ! Je t’aime ! Allez viens on va faire une grande fête parce que tu es revenu !!! Youpie ! ».

Narrateur : Alors les serviteurs du père l’ont habillé avec de beaux vêtements.

Narrateur : Et le soir… (parler doucement), ils ont fait une é-nor-me fête… avec toute la famille ! Le fils avait retrouvé son père, le père avait retrouvé son fils.

Mais le grand frère, qui apprend que son petit frère est rentré sans se faire gronder, est très fâché !

Le grand frère : « mais papa, tu ne l’as pas grondé ? Mais c’est injuste ! Il a tout dépensé les sous que tu lui avais donnés en faisant n’importe quoi (jouer aux jeux d’argent, aller se saouler etc.) ! Tu dois le punir ! Moi je n’ai jamais désobéi, j’ai fait toujours ce que tu veux et tu n’as jamais fait la fête avec moi, pour me récompenser !!! ».

Le père : Mon grand garçon, ce que tu as fait est très bien ! Tu sais ma richesse je veux la partager aussi avec toi ! Mais tu ne me l’as pas demandé…

Mais, tu vois ton frère cadet était parti, je ne pensais plus le revoir un jour, je pensais qu’il allait mourir et il est ici, il est revenu, il est vivant, maintenant il est avec nous !

Alors on va faire la fête tous ensemble ! D’accord ?

Le fils aîné : « Oui, d’accord ! Faisons une grande fête, mon frère est vivant, je l’aime aussi !».

 

Karine Delapierre

Matériel
  • Personnages
  • Le narrateur
  • Le fils
  • Le père
  • L'aîné
Valeur de foi (objectif)
A choisir en cliquant sur imprimer
Prière créative
A choisir en cliquant sur imprimer
Jeux du verset biblique
A choisir en cliquant sur imprimer
Liens
---
Photos
---
Top