L'atelier (la leçon)

Résumé de l'activité

Les enfants vont jouer l'histoire avec un interviewer

Déroulement de la leçon

1 Bienvenue

2 Jeu du verset biblique

3 Histoire

4 Questions

5 Partage et prière

6 L'atelier

7 Rangement avec les enfants

Explication de l'atelier
Préparation du moniteur
  • Imprimez le scénario ci-dessous pour chaque enfant
Mot du moniteur

Vous allez jouer l'histoire !

Explication

Chaque enfant choisit son rôle.

Scénario

Intervieweur : "Nous venons d'apprendre des rumeurs sur le fils de Monsieur Rokala riche propriétaire ! Il parait qu'il revient d'une vie misérable et dissolue ! De riche, il est devenu très pauvre ! C'est quand même fort ! Nous savons qu'il est sur le chemin du retour ! Que s'est-il passé pour qu'il en arrive là ? C'est ce que nous allons tenter de découvrir aujourd'hui, grâce à notre caméraman Arthur Pantouflard !

Ah ! ça pue ! Je me tiens ici dans cet endroit...disons très... nauséabond, c'est le moins qu'on puisse dire, où a vécu le plus jeune fils de Monsieur Rokala. Demandons au propriétaire de ces animaux à l'odeur...si... répugnante, s'il a engagé quelqu'un dernièrement !

L'intervieweur : "Monsieur, vous êtes bien le propriétaire de ses animaux ?

Le propriétaire des cochons : "En effet, ils sont en ma possession et j'en aurai bientôt un grand nombre vous savez !".

L'intervieweur : "Avez-vous engagé il n'y a pas si longtemps, un jeune homme pour nourrir vos cochons ? "

Le propriétaire des cochons : "Oui, en effet, j'ai bien engagé un jeune homme, il avait l'air fatigué et...maigre ! Il devait avoir faim ! A un moment donné, je me suis demandé s'il n'allait manger la nourriture de mes bêtes ! Quelle horreur ! ... Mais je lui ai défendu de toucher à mes caroubes ! Car je ne les réserve que pour mes petits porcs ! Il faut qu'ils soient bien nourris, si je veux les voir se multiplier et me rapporter gros ! Vous ne trouvez pas qu'ils sont mignons ? ".

L'intervieweur : "Heu Oui !... Oui... ! Mais heu !... Saviez-vous qu'il était juif ?".

Le propriétaire de cochon : "Oh ! Vous savez par ces temps, le travail, il n’y en a plus guère, alors juif ou pas, on accepte n'importe quel travail ! Vous savez, garder mes porcs est un travail honnête et je paie mes ouvriers, comme il se doit !!!".

L'intervieweur : "Oui ! Oui ! Je n'en doute pas ! Très bien, merci d'avoir répondu à nos questions !".

Le propriétaire des cochons : "Mais je vous en prie ! ".

L'intervieweur : "Bon ! Nous savons qu'il est venu travailler dans cet enclos à ... porcs ! Mais pourquoi a-t-il accepté de faire un travail que les juifs détestent ? Lui, qui est juif pardi ?". C'est vraiment bizarre !

Cherchons ce pauvre fils...Ah ! Le voilà !

"Monsieur ! Monsieur ! Nous aimerions comprendre ce qui vous arrive, vous le fils du riche propriétaire de la région ! On nous a dit que vous aviez reçu un gros héritage lorsque vous êtes parti de la maison. Est-ce juste ? ".

Le fils : "Oui effectivement, c'est moi qui ai demandé ma part ! "

Intervieweur : Que vouliez-vous faire avec cet argent ?

Le fils : "Eh ! bien ! Tout ce que les jeunes de mon âge rêvent de faire ! Se payer de belles fringues, sortir en boîte de nuit, avoir les plus belles filles du pays pour soi, boire des bières quand je veux, pouvoir essayer la drogue pour voir ce que c'est, s'éclater un max sans penser à rien d'autres que le présent !"

Intervieweur : "Et vous avez tout dépensé ?"

Le fils : "Oui ! Sans réfléchir...".

Intervieweur : "Mais j'aimerais comprendre pourquoi vous avez travaillé à garder des animaux impurs selon votre loi ! C'est pourtant la dernière chose à faire pour un juif comme vous ?".

Le fils : "Je sais, mais je n'avais plus un sou, alors j'ai essayé de chercher des petits boulots, mais je n'ai trouvé rien d'autre comme travail ! Alors, j'ai dû accepter de faire quelque chose de méprisable ! Mais je n'avais trouvé rien d'autre ! De toute manière je me considère moins que rien après tout ce que j'ai fait !

Intervieweur : "Mais qu'est-ce que vous avez fait ?".

Le fils : "Mais, je vous l'ai dit j'ai dépensé sans réfléchir, au lieu de garder de l'argent de côté ! Mais, je voulais tout, tout de suite ! Profiter de la vie ! Et aujourd'hui, il ne me reste rien, plus d'amis, plus de sous ! J'ai tout gaspillé ! En plus j'ai dû m'abaisser à travailler au plus méprisable des métiers ! Je ne suis pas digne d'être juif ! Je ne suis plus digne d'être le fils de Rokala !".

Intervieweur : "Qu'allez-vous faire maintenant ?"

Le fils : "Je vais rentrer à la maison, et demander à mon père de travailler comme serviteur ! S'il accepte cela je lui serai extrêmement reconnaissant ! Je ne vaux pas mieux que cela ! "

Intervieweur : " Merci de vos réponses ! Bon courage !".

Le fils part plus loin...

Intervieweur : "Bon, il nous faut avoir l'avis de la famille ! ça risque de chauffer ! C'est très bon pour notre émission, cela va être un scoop ! On aura de l'audience ! ça c'est sûr ! Allez viens Pantouflar, ne restons pas ici ! Allons voir la réaction de Monsieur Rokala !

Chez Monsieur Rokala.

Intervieweur : "Voilà le fils qui arrive devant la maison de son père ! Il n'ose pas lever la tête ! On dirait qu'il a honte ! Braque Pantouflard ! Braque la caméra sur la porte d'entrée de Monsieur Rokala ! Mais, il est sur son balcon, mais que fait-il ? Il rejoint son fils en courant... Il va s'en prendre une ça c'est sûr ! Aïe ! Aïe ! Aïe ! Pauvre fils !

Mais...Monsieur Rokala se... se précipite dans les bras de son fils ! Ben, ça alors, ce n'est pas possible ! Je n'en crois pas mes yeux ! Il ne le gronde même pas ! Mais, mais... ils pleurent tous les deux ! Cette scène est digne de la "Petite maison dans la prairie" ! Mais pourquoi cette réaction du père ? Pantouflard ne reste pas ici, viens on va tout de suite le lui demander !".

Intervieweur : "Monsieur Rokala, Excusez-nous de vous déranger à ce moment de vives émotions, mais nous aimerions comprendre un peu mieux le pourquoi de votre réaction face au retour de votre pauvre fils qui a gaspillé la moitié de votre héritage !".

Le père : " Oui, je vous accorde quelques minutes ! Car je veux préparer une grande fête pour son retour ! Vous savez, mon fils était perdu, mais il est retrouvé ! Il était mort et il est revenu à la vie ! Et rien que pour cela, je veux me réjouir !".

Intervieweur : "Oui, mais il a quand même vécu une vie de débauche ! Vous ne lui dites rien ?".

Le père : "Vous savez, mon fils regrette ce qu'il a fait ! Alors cela me suffit ! Il a compris qu'il avait tort et il est revenu vers moi ! C'est tout ce que je demande !".

Intervieweur :"Mais, mais vous allez quand même lui demander de travailler pour vous, comme serviteur, il a besoin d'une punition, vous ne trouvez pas ?".

Le père : "Je pense que sa conscience lui a déjà parlé ! Il regrette sincèrement ! Donc je ne vais pas lui faire encore la leçon !

L'intervieweur : "Ah ! Bien ! Quel amour vous avez Monsieur Rokala ! Merci pour vos réponses ! On vous laisse festoyer !".

Le père part avec son fils.

L'intervieweur : "Mince alors je ne pensais pas que le père allait réagir comme ça ! Mais j'y pense, où est le frère aîné ? Je me demande ce qu'il pense de tout cela !".
Pantouflard allons-y !".

Arrivée près du fils ainé.

Intervieweur : "Etes-vous le fils aîné de Monsieur Rokala ?".

Le fils aîné : "Oui, c'est bien moi !".

Intervieweur : "Vous avez appris que votre frère est revenu à la maison et que votre père fait une grande fête pour son retour ! Qu'est-ce que cela vous fait ?".

Le fils aîné : "Eh ! bien cela me fâche énormément ! Comment peut-on se réjouir et faire la fête avec un fils qui a tout gaspillé son héritage en faisant des bêtises incroyables ! Je trouve cela injuste et pas méritant du tout ! "

Intervieweur : "Mais, qu'est-ce que votre père vous a dit ?

Le frère aîné : " Je ne suis pas encore rentré ! Je vais voir ce que dit mon père !".

Intervieweur : "On vous laisse ! Merci beaucoup de votre franchise !".
Je me demande, Pantouflard, ce que le père va lui dire ! ...
On voit le père parler au fils aîné ! Il lui fait une accolade et le prie de venir dans la maison ! On dirait qu'il veut qu'il se réjouisse aussi du retour de son frère ! 

Ce père, qu'est-ce qu'il aime ses deux enfants ! C'est beau !

Matériel
  • Personnages
  • L'interviewer
  • Le propriétaire des cochons
  • Le fils
  • Le père
  • Le fils aîné
Valeur de foi (objectif)
A choisir en cliquant sur imprimer
Prière créative
A choisir en cliquant sur imprimer
Jeux du verset biblique
A choisir en cliquant sur imprimer
Top