L'atelier (la leçon)

Résumé de l'activité

Les enfants vont jouer l'histoire entière ou sous forme de scénarios

Déroulement de la leçon

1 Bienvenue

2 Jeu du verset biblique

3 Histoire

4 Questions

5 Partage et prière

6 L'atelier

7 Rangement avec les enfants

Explication de l'atelier

Enfants de 6 à 8 ans

Préparation du moniteur
  • Demandez à une autre personne que vous, de lire le texte, sauf ce qui est en caractère gras.
Mot du moniteur

Vous allez vivre ce que tous les personnages ont vécu dans l’histoire !

Explication

Optionnel
Au préalable, vous pouvez faire des exercices d’échauffement avec les enfants, sur les émotions et gestes : Tu te mets face au mur et lorsque je te dis : « Un deux, trois : tu es en colère, tu te retournes et tu montres que tu es en colère. Puis, tu te retournes face au mur et je te redis une autre émotion etc. ».

Liste des émotions et autres  
Tu as peur, tu es malade, tu es fatigué, tu es triste, tu as mal, tu réfléchis, tu es content, tu es déçu, tu es surpris etc.

Positionnement
Les enfants sont debout en cercle et vous en faites partie.

Consignes aux enfants

  • Etends tes bras à l’horizontale, sur les deux côtés, tu ne dois pas toucher tes voisins.
  • Recule-toi un peu si nécessaire.
  • Baisse les bras.
  • Mime tous les gestes des personnages que je vais faire, pendant l’histoire.
  • Silence.
  • On commence.

Histoire

Alors que David finissait de parler à Saül, Jonathan s'attacha à lui comme un frère = faites un jeste avec un copain pour dire que tu es mon meilleur pote. Jonathan aima David comme lui-même = tête qui dit oui. 

Jonathan fit alliance avec David, parce qu'il l'aimait comme lui-même = faites un geste de pacte. 

Il retira le manteau qu'il portait pour le donner à David = faites semblant d'enlever votre manteau et il lui donna ses vêtements, y compris son épée = portez une épée et la donner, son arc = faites un arc tendu et le donner et sa ceinture = montrez une ceinture et la donner.

David partait en guerre et il réussissait partout où l'envoyait Saül = montrez le V de la victoire. Celui-ci le mit  comme chef des hommes de guerre = faites semblant de recevoir un écusson (un grade) sur un habits, et il plaisait à tout le peuple, même aux serviteurs de Saül = souriez !

Après que David eut tué le Philistin, les femmes sortirent de toutes les villes d'Israël et elles chantaient et dansaient au son des tambourins et des triangles = imitez le son des tambourins et des triangles, et elles poussaient des cris de joie = poussez des cris de joie. 

Les femmes qui chantaient disaient : «Saül a frappé ses 1000, et David ses 10'000 » = imitez des cris de victoire.

Saül fut très irrité = froncez les sourcils, il prit très mal la situation = croisés les bras et être fâché. 

Saül regarda David avec malveillance à partir de ce jour et par la suite = soyez en colère et jaloux.

Le lendemain, le mauvais esprit envoyé par Dieu vint sur Saül = enlacez-vous avec vos bras et secouez-vous, qui eut des accès de délire au milieu de sa maison. David jouait comme les autres jours de la harpe = jouez de la harpe, mais Saül avait sa lance à la main = tenez dans vos mains une lance. 

Saül leva sa lance en se disant : « Je vais clouer David contre la paroi » = lancez votre lance. Mais David l'évita par deux fois = évitez la lance.

Saül éprouvait de la peur vis-à-vis de David = ayez peur, parce que l'Eternel = index qui montre le ciel était avec David alors qu'il s'était retiré de Saül = geste de pousser dehors quelqu'un.

Saül éloigna David de lui = marchez sur le côté, à droite, comme un crabe et l'établit chef de mille hommes. David partait en guerre et en revenait vainqueur = souriez et montrez les mains jointes en l'air de victoire. Il réussissait dans toutes ses entreprises et l'Eternel était avec lui = faites le V de la victoire.

Voyant qu'il réussissait toujours, Saül avait peur de lui = montrez de la méfiance et de la peur.  

En revanche, tout Israël et tout Juda aimaient David = faites un coeur avec les doigts, parce qu'il partait en guerre et en revenait victorieux.

Saül dit à David : « Je vais te donner en mariage ma fille aînée Mérab = geste de donner.
Seulement, Saül se disait en son coeur = froncez les sourcils « Je ne veux pas tuer David = index qui dit non, mais que ce soient les Philistins qui le fassent = index qui coupe le cou ». 

David répondit à Saül : « Qui suis-je, qu'est-ce que ma vie = paumes de mains retournées, pour que je devienne le gendre du roi ?  = haussement d'épaules » 

Lorsque le moment la fille de Saül, devait être donnée en mariage à David arriva, elle fut donnée à Adriel, de Mehola = geste de donner dans une direction et changer d'avis donnez dans une autre direction.

Mais, Mical, l'autre fille de Saül, tomba amoureuse de David = faites un coeur avec vos doigts, pencez la tête et clignez des yeux. On en informa Saül et cela lui plut = souriez. Il se disait en son coeur : « Je la lui donnerai en mariage. Mais elle sera un piège pour lui et il sera tué par des Philistins ». Saül dit une nouvelle fois à David : « Aujourd'hui tu vas devenir mon gendre ! = mains à la taille et tête qui dit oui ».

Saül dit : « Voici comment vous parlerez à David : "Le roi ne réclame aucune dot = index qui dit non. Toutefois, il désire 100 prépuces de Philistins pour être vengé de ses ennemis » = croisez vos bras. Saül voulait que David soient tués par des Philistins = montrez de la ruse dans le regard. 

David accepta et partit avec ses hommes = tournez-vous à droite et marchez un tour de cercle et tua 200 Philistins = geste de tuer . Il rapporta 200 prépuces et les livra tous au roi. Alors Saül lui donna sa fille Mical pour femme = geste de donner.

Saül vit et comprit que l'Eternel était avec David = placez une main sous de votre menton. Quant à sa fille Mical, elle aimait David = faites un coeur avec les doigts. Saül eut de plus en plus peur de David = montrez la peur. David avait plus de succès que tous les serviteurs de Saül, et son nom devint très célèbre = montrez votre force.

Saül parla à son fils Jonathan et à tous ses serviteurs de faire mourir David = index qui découpe de cou. Mais Jonathan, fils de Saül, avait une grande affection pour David = main sur la bouche et grands yeux ouvert d'étonnement. 

Il en informa David en lui disant : « Mon père Saül cherche à te faire mourir = geste de tuer. Tiens-toi donc sur tes gardes demain matin, reste à l'écart et cache-toi = faites semblant de vous cacher.

Jonathan parla en bien de David à son père Saül = faites semblant de parler, tête qui dit oui. Il dit : Que le roi ne commette pas de péché envers son serviteur David = index qui dit non, car il n'en a pas commis envers toi = tête qui dit non. Au contraire, il a agi pour ton bien : il a risqué sa vie  = mains sur le coeur, il a tué le Philistin et l'Eternel a accompli une grande délivrance pour tout Israël = bras ouvert devant soi. Tu as vu cela et tu t'en es réjoui = souriez. Pourquoi pécherais-tu contre le sang innocent = mains à la taille et haussements d'épaules et ferais-tu mourir David sans raison ? » Saül écouta Jonathan et jura = main sur le coeur et l'autre ves le ciel : « L'Eternel est vivant ! David ne mourra pas » = tête qui dit non.

 Jonathan appela David et lui rapporta toutes ces paroles, puis il le conduisit chez Saül = geste de montrez le roi, et David fut à son service comme auparavant  ! = dites : ouf !

La guerre continuait. David marcha contre les Philistins et se battit contre eux = geste de tuer. Il leur infligea une grande défaite et ils prirent la fuite devant lui David était victorieux  = faites le V de la victoire avec les mains.

Alors le mauvais esprit envoyé par l'Eternel fut sur Saül = froncez les sourcils. Celui-ci était assis dans sa maison, sa lance à la main = faites semblant de tenir une lance. 

David jouait de la harpe = jouez de la harpe. Saül lança sa lance contre la paroi = lancez la lance, mais David l'évita = évitez la lance en vous tournant. David prit la fuite et s'échappa pendant la nuit = faites semblant de vous échapper, en vous baissant et marchant un demi-cercle vers la droite.

Saül envoya des hommes à la maison de David pour le surveiller = mettez la main sur le front et regardez au loin et le faire mourir au matin = index qui coupe le cou. Mais Mical, la femme de David, l'en informa = faites semblant de dire un secret : « Si tu ne te sauves pas cette nuit = index qui bouged'avant en arrière, commeune recommandation, demain tu es un homme mort » = index qui coupe le cou. 

Elle le fit descendre par la fenêtre = regardez à droite et à gauche et faites le geste de sauter par la fenêtre, et David s'en alla et prit la fuite = courrez sur place.

Ensuite Mical prit le théraphim (une sorte de statue) et le plaça dans le lit sous une couverture = faites semblant de placer la statue dans le lit. Elle mit une peau de chèvre à la tête du lit. 

Lorsque Saül envoya des hommes arrêter David = marchez comme des soldat sur place, mais elle dit : « Il est malade » = toussez et ils retournèrent vers Saül = marchez comme des soldats sur place.

Saül les renvoya pour qu'ils le voient en disant : « Apportez-le-moi dans son lit = index qui montre le sol, afin que je le fasse mourir = index qui coupe le cou ». 

Ces envoyés constatèrent que c'était le théraphim qui était dans le lit = ayez l'air étonné.

Saül dit à Mical : « Pourquoi m'as-tu ainsi trompé = mains sur les hanches et as-tu laissé partir mon ennemi ? Voilà qu'il s'est échappé ! » = montrez une direction. Mical répondit à Saül : « Il m'a dit : Laisse-moi partir ou je te tue ! = index qui coupe la gorge »

David se rendit vers Samuel à Rama = tournez-vous vers la gauche et marchez un tour complet et lui raconta tout ce que Saül lui avait fait = mains sur la bouche comme un mégaphone et il habita chez lui à Najoth. 

On le rapporta à Saül = dites un secret. Saül envoya des hommes arrêter David = tournez-vous sur la droite de marchez un tour de cercle. Ils virent une assemblée de prophètes en train de prophétiser = regardez partout la main sur le front. L'Esprit de Dieu reposa sur les envoyés de Saül = une main sur la tête et ils se mirent eux aussi à prophétiser = mains vers le ciel adorant Dieu. 

On le rapporta à Saül, qui envoya d'autres hommes et eux aussi se mirent aussi à prophétiser = mains vers le ciel adorant Dieu. Il en envoya encore, pour la troisième fois, et ils se mirent également à prophétiser = mains vers le ciel adorant Dieu. 

Alors Saül se rendit lui-même à Rama = tournez-vous à gauche et marchez un tour de cercle. Arrivé sur les lieux, l'Esprit de Dieu reposa aussi sur lui et Saül. Il retira ses vêtements et prophétisa aussi devant Samuel = geste de retirer ses vêtements et mains vers le ciel adorant Dieu. Voilà pourquoi l'on dit : « Saül est-il aussi parmi les prophètes ? » = mains sur les hanches.

David s'enfuit et alla trouver Jonathan et dit : « Qu'ai-je fait ?  = mains sur le hanches. Quelle est ma faute, quel est mon péché aux yeux de ton père, pour qu'il en veuille à ma vie ? = haussement d'épaules ». Jonathan lui répondit : « Certainement, tu ne mourras pas. Mon père ne fait absolument rien sans m'en informer = index qui dit non. Pourquoi donc me cacherait-il cela ? Haussemrent d'épaules.

Jonathan dit à David : « Je ferai pour toi ce que tu voudras » = mains jointes et tête qui dit oui. 

David lui répondit : « Demain, c'est le début du mois et je devrais normalement manger à la table du roi = geste de manger. Je ne viendrait pas = index qui dit non, mais me cacherai dans les champs jusqu'au soir du troisième jour = geste de se cacher. 

Si ton père remarque mon absence, tu diras, = mains à la taille : "David m'a supplié de le laisser aller à Bethléhem, sa ville d'origine, parce qu'il y a un sacrifice annuel pour toute sa famille". 

S'il dit : C'est bien, ton serviteur alors n'a rien à craindre = index qui dit non. Mais si la colère s'empare de Saül, reconnait qu'il a décidé de me faire du mal = tête qui dit oui.

Jonathan lui dit : « Sois bien certain que je t'informerai = tête qui dit oui, si j'apprends que mon père a décidé de te faire du mal !  ».

David demanda à Jonathan : « Qui m'informera dans le cas où ton père te répondrait avec dureté ? = mains sur les hanches ». Jonathan lui dit : « Viens, sortons dans les champs = index qui dit vient ». Et ils sortirent tous deux dans les champs = faites semblant de vous balader mais sur place.

Jonathan dit à David : « J'en prends à témoin l'Eternel, le Dieu d'Israël, je chercherai à connaître les intentions de mon père demain ou après-demain t'en informerai . Il fit un serment entre eux = mains sur le coeur et l'autre main vers le ciel. "Si je reste en vie, veuille agir envers moi avec la bonté de l'Eternel = main sur le coeur, et si je meurs, ne retire jamais ta bonté envers ma famille = index qui dit non, pas même lorsque l'Eternel supprimera chacun de tes ennemis de la surface de la terre = index qui dit non. En effet, Jonathan fit serment avec David. 

Jonathan lui dit : « Demain, tu descendras le troisième jour jusqu'à ta cachette = montrez une direction et tu resteras près de la pierre d'Ezel. Je tirerai trois flèches du côté de la pierre = tirez 3 flèches pour de semblant, comme si je visais une cible. J'enverrai un jeune serviteur en lui disant : 'Va retrouver les flèches = montrez une direction. "Si je lui dis : "Les flèches sont moins loin que toi, prends-les", = geste de prendre alors viens = index qui dit vient, car il y aura la paix pour toi et tu n'as rien à craindre = index qui dit non, l'Eternel est vivant ! Mais si je dis au jeune homme : "Les flèches sont plus loin que toi", alors va-t'en = index qui montre de partir, car l'Eternel te fait partir. L'Eternel = montrez le ciel est pour toujours témoin de la parole que nous nous sommes donnée l'un à l'autre » = faites comme un serment : mains sur le coeur et l'autre vers le ciel.

Le lendemain, David se cacha dans les champs. Le roi, lui prit place à table pour manger = asseyez-vous, la place de David resta vide. 

Saül ne dit rien ce jour-là, car il pensait : « C'est un accident, il n'est pas pur = index qui dit non, certainement il a du faire quelque chose pour se purifier  = tête qui dit oui ».

Le lendemain, la place de David était encore vide. Saül dit alors à son fils Jonathan = mains à la taille : « Pourquoi le fils d'Isaï n'est-il pas venu au repas, ni hier, ni aujourd'hui ? = froncez les sourcils ». 

Jonathan répondit à Saül : « David m'a demandé la permission d'aller à Bethléhem = geste de pitié. Il a dit : "Laisse-moi partir = mains sur le coeur car nous avons dans la ville un sacrifice de famille, et mon frère m'a ordonné d'y assister = tête qui dit oui ». 

Alors la colère de Saül s'enflamma contre Jonathan = soyez en colère et il lui dit : « Fils d'une femme perverse et rebelle = montrez du doigt, je sais bien que tu as pris parti pour le fils d'Isaï = mains sur les hanches, à ta honte et à celle de ta mère. 

Aussi longtemps que David sera en vie sur la terre, il n'y aura pas de sécurité = index qui dit non, ni pour toi, ni pour ta royauté. Maintenant, envoie-le chercher = montrez une direction et qu'on me l'amène, car il mérite la mort = index qui coupe la gorge ».

Jonathan répondit à son père Saül : « Mains sur le hanches Pourquoi le faire mourir ? Qu'a-t-il fait ? ». 

Saül dirigea alors sa lance contre Jonathan pour le frappe = montrez une lance pointée, comme un javelot. Jonathan comprit que son père était décidé à faire mourir David. 

Jonathan se leva de table dans une ardente colère = soyez fâché et ne participa pas au repas le deuxième jour du mois = tête qui dit non. Il était en effet dans la tristesse à cause de David = mains qui couvrent le visage, parce que son père l'avait insulté.

Le lendemain matin, Jonathan se rendit dans les champs à l'endroit convenu avec David = tournez-vous vers la droite et marchez un demi-tour de cercle, accompagné d'un jeune serviteur. 

Il lui dit : Cours retrouver les flèches que je vais tirer » montrez une direction. Jonathan tira une flèche qui le dépassa = faites semblant de tirer une flèche avec un arc.

Lorsque le garçon arriva à l'endroit où se trouvait la flèche, Jonathan lui cria : « La flèche n'est-elle pas plus loin que toi ? = mains sur la bouche comme un mégaphone ». Le serviteur de Jonathan ramassa les flèches = geste de ramasser. Jonathan remit ses armes à son serviteur en lui disant = geste de donner : « Va les porter en ville » = index qui montre une direction.

Après le départ du garçon, David se leva de sa cachette, puis il se jeta le visage contre terre et se prosterna trois fois = prosternez-vous 3 fois. Les deux amis se prirent dans les bras et pleurèrent ensemble = montrez de la tristesse, surtout David. 

Jonathan dit à David : « Va en paix = index qui dit va, maintenant que nous avons l'un et l'autre prêté serment au nom de l'Eternel = main sur le coeur et l'autre vers le ciel, toi ou moi nous prendrons soin de chacun de nos familles, quoiqu'il arrive = tête qui dit oui.

David resta en vie, grâce à son meilleur ami Jonathan ! = dites youpie !

Enfants de 9 à 12 ans

Préparation du moniteur
  • Imprimez le scénario pour les plus grands.
  • Pour les plus jeunes, contez l'histoire avec du ton et des émotions.
  • Pour des enfants pas à l'aise avec le théâtre, ayez une grande fresque à dessiner (tableau blanc ou tableau noir).
Mot moniteur

Vous allez jouer l'histoire entière

Explication 

Consignes

  • Choisis ton rôle.
  • Mets un costume correspondant à ton personnage.

Une équipe peut dessiner des décors sur une grande fresque.

Pour les plus jeunes, vous lirez le texte avec émotion, suspense, ton et dialogues, pour essayer de retransmettre quelque chose de vivant pour que les enfants jouent le mieux possible.

Pour les plus grands, donnez-leur le script, afin qu'ils lisent eux même leur personnage.

Script

Narrateur : Il y a longtemps, dans un lieu très lointain, il y avait un homme de Dieu nommé David.

David sort sur scène en faisant des poses de victoire, la foule le suit et l'acclame.

La foule : Hip ! hip ! Hourra !

Narrateur : David était le fils d'Isaï qui avait été récemment oint pour être le roi d'Israël. Il battit Goliath et les Philistins. Après cela, David fut invité à vivre au palais avec le roi Saül. Oui, tout allait merveilleusement bien pour David. Il avait même un meilleur ami nommé Jonathan, qui était le fils du roi Saül.

Jonathan sort sur scène et haut David.

La foule : Zzz-zing !

Narrateur : David et Jonathan sont les meilleurs amis du monde !

David et Jonathan miment ce que dit le narrateur

Ils jouent à des jeux vidéo ensemble, jouent au football ensemble, et ont même pris des cours de Hip-hop ensemble ! Il n'y avait qu'un seul problème ! Le père de Jonathan !

Le roi Saül entre sur la scène regarde David et grogne.

La foule : Hou ou ou !

Narrateur : Le père de Jonathan, le roi Saül, était jaloux de David et le haïssait parce qu'il ne voulait pas que David devienne le prochain roi d'Israël. Saül avait fait de très mauvaises choses et savait que le peuple aimait plus David que lui et cela le mettait en colère.

Le roi Saul s'ennuie et secoue le poing contre David.

Narrateur : Un jour, David vint à Jonathan et lui dit que Saül voulait le tuer. Jonathan était très bouleversé d'entendre cela. Il ne savait pas que son père n'aimait pas David.

Jonathan : Mais, non, ce n'est pas possible !

David : Si, c'est vrai ! Demain, il y a une grande fête et je suis censé être au palais, mais je vais aller me cacher et quand Saul me demandera où je suis, tu lui diras que je suis allé chez ma famille pour une fête. Ensuite, tu verras comment il va réagir et tu sauras s'il veut vraiment me tuer !

Jonathan : Bonne idée David ! Après la grande fête, je vais sortir pas loin de ta cachette avec mon domestique et j'irai tirer trois flèches dans ta direction. Si je demande à mon serviteur de me ramener les flèches, c'est que tu pourras revenir au Palais. Mais si ce n'est pas sûr je vais lui dire que les flèches vont plus loin que lui, qu'il peut rentrer et alors tu sauras que tu dois partir définitivement ! 

Narrateur : Alors ils se sont fait un serment avec leur poignée de main spéciale et puis se sont séparés.

Les deux sortent. Après une courte pause, Jonathan monte sur scène et s'assied.

Le Roi Saul monte sur scène et s'assoit.

La foule : Hou ou ou !

Narrateur : A l'heure de la fête, David n'était pas là. Saül était silencieux. Le lendemain de la fête arriva et David ne fut pas dans son siège. 

Le roi Saül : Où est le fils d'Isaï ?

Jonathan : Il est à une fête chez lui dans sa tribu. Puis-je sortir Père, avec le domestique ?

Le roi Saül : en colère : Je sais ce que tu fais et tu mets toute la famille dans la honte ! David est ton meilleur ami ! Mais moi, je le hais ! Je ne veux pas que tu ailles auprès de ce fils d'Isaïe. Tant qu'il vivra sur cette terre, il ne règnera pas sur le royaume et... je le tuerai !

Le Roi Saul quitte la scène.

La foule : hou ou ou !

Jonathan va de l'autre côté de la scène. Il est très en colère et se leva et courut à l'endroit où David se cachait.

David va se cacher derrière les buissons. Jonathan apporte à son serviteur, son arc et ses flèches. Il tire les flèches à l'endroit où David se cachait et envoie son serviteur pour les attraper.

Jonathan : Ces flèches vont au-delà de toi serviteur. Pourquoi ne pas rentrer chez toi ?

Le serviteur de Jonathan retourne à la maison. David sort de derrière les buissons.

David : Oh ! Merci de m'avoir averti Jonathan ! Maintenant je sais que Saül veut vraiment me tuer ! Je dois partir absolument ! Mon meilleur ami. Tu es un frère pour moi et je suis très triste de te quitter !

David et Jonathan se font une accolade, pleurent, puis, Jonathan lui offre son arc, les flèches et un manteau. David le remercie ! Ils font leur poignée de mains spéciales, pour se dire au revoir !

Narrateur : La Bible nous dit, un peu plus loin que Saül est mort et que c'est David qui devint roi à sa place et non Jonathan, comme Dieu l'avait dit ! David était heureux !

Matériel
  • Personnages 
  • Narrateur
  • David
  • La foule
  • Jonathan
  • Saül
  • Accessoires
  • Arbalète
  • Lance
  • Harpe
  • Armure de Jonathan
Valeur de foi (objectif)
A choisir en cliquant sur imprimer
Prière créative
A choisir en cliquant sur imprimer
Jeux du verset biblique
A choisir en cliquant sur imprimer
Top